bannecrete.jpg

Le sujet de la semaine du 7 avril 2010

La fête est finie

La Pâque orthodoxe est terminée. Les œufs rouges sont cassés, Judas est brûlé et la Lumière sainte éclaire les icônes dans les demeures.
Clijsters a offert à notre lointaine Belgique, une belle victoire à Miami. Le même jour, comme chaque année, une délégation grecque dirigée par le vice-ministre des Affaires étrangères et des prélats de l’église orthodoxe, se sont rendus par vol spécial à Jérusalem pour y réceptionner la Lumière sainte des mains du Patriarche Théophile III.

Les brèves de la semaine du 7 avril 2010

Paléochora embellit

Paléochora reçoit une cure de jouvence. Les travaux devraient être terminés et inaugurés pour la mi- mai. Les problèmes causés par ces travaux handicapent provisoirement le commerce local car la saison touristique avec la venue de Pâque en ce début d’avril, a déjà débuté. Ces nuisances sont provisoires et ce qui est certain, c’est que Paléochora sera embelli et pourra se targuer d’être un des plus beaux endroits de la côte sud de la Crète. Les routes menant vers la plage seront rénovées, des fontaines sont prévues à divers endroits. Les trottoirs seront aménagés et certains prolongés. Des arbres plantés le long de la route principale agrémenteront le paysage, l’éclairage du centre ville sera modernisé. Paléochora rajeuni, récompensera bientôt la patience des riverains, dynamisera le commerce local et va satisfaire les nombreux touristes qui y séjourneront.

La future marina de Chania

Le projet pour la création d’un parc marin et d’une marina à Chania se confirme. Cela va améliorer la qualité des activités touristiques dans la préfecture et attirer les personnes intéressées par la plongée

Les brèves de la semaine du 14 avril 2010

Les vélos sont gratuits à Héraklion

La municipalité d'Héraklion (Crète) met à la disposition du public gratuitement 70 bicyclettes, ce programme-pilote a pour objectif de mettre en place progressivement 200 deux-roues en divers points de la ville.

Les frises du Parthénon

Une conférence internationale sur la restitution des antiquités "volées" a permis jeudi de commencer à élaborer une liste d'œuvres prioritaires. La Grèce a une revendication majeure: le retour de la partie des frises du Parthénon détenue par le British Muséum, pour laquelle elle se bat depuis les années 80.

Abandon et abus doivent cesser

Une campagne de sensibilisation a débuté depuis le 12 avril et durera deux semaines. Son objectif est de sensibiliser le citoyen et l'Etat, afin que les animaux, domestiqués et sauvages soient mieux respectés. Cette campagne veut lutter contre certains mythes et veut insister sur l’importance du respect de toute vie. Enfin, ce programme espère que chacun apprendra a assumer ses responsabilités envers la gente animale, L’abandon et les abus de toutes sortes doivent être combattus, dénoncés et punis.

Retour en haut

Les brèves de la semaine du 21 avril 2010

Belgique et Grèce solidaires

Le mécanisme d’aide qui vient d’être octroyé à la Grèce, si cette dernière décide de l’activer et d’emprunter les 30 milliards, pourrait voir la Belgique prêter un milliard d’ Euros. La part de la Belgique au sein de la Banque Centrale Européenne étant de plus ou moins 3,5%. Cette ligne de crédit allouée à la Grèce, l’aidera à trouver des meilleures conditions de financement. Financement sous-entend, remboursement, ce n’est donc en aucun cas, le contribuable belge qui devra supporter le poids de la dette grecque.

On va tourner dans les Cyclades

Une coproduction gréco-franco-belge, le mois prochain va débuter à Sifnos et Milos dans les Cyclades et à Athènes et au Pirée. Le nom du film "Un été grec" dont le scénario est basé sur la nouvelle de Eric Boisset "Nikostratos", une narration sur la vie d'un jeune adolescent, ses relations avec son père (incarné par Emir Kusturica), son premier amour et son amitié avec un pélican

L'accord est-il proche ?

La Grèce tente désespérément d’aboutir à une solution avec la République Yougoslave en formation de Macédoine. (FYROM) mais se dit découragée par l’attitude négative de Skopje. Il y a peu, le Ministre suppléant des Affaires étrangères, Dimitris Droutsas, confirma que l’appellation “Macédoine du Nord” pourrait être la base d’un accord futur. Ceci peut être considéré comme un compromis important car même le nom propre « Macédoine » est d’origine grecque, l’épithète Macednon, signifiant grand et haut.

Rien ne vient du ciel

On estime à plus de 5.000 personnes, les touristes qui n'ont pas pu venir en Crète, suite a l'irruption volcanique qui a paralysé les aéroports la semaine dernière.

Retour en haut

Les brèves de la semaine du 28 avril

Angela n'est pas une ange

La crise grecque et la prise de position intransigeante d’Angela Merkel font la une de la presse internationale. Cette dernière exige de la Grèce, des réformes structurelles importantes, des ministres de son parti vont jusqu’à suggérer que le pays quitte la zone euro. Angela cherche surtout à gagner du temps et à repousser l'accord concernant l'aide financière du FMI et de l'U.E,  jusqu'à après les prochaines élections allemandes qui auront lieu le 9 mai prochain.

Les chiffres jouent au yoyo

L’Office européen des statistiques a revu à la hausse le déficit public de la Grèce de l’an dernier. Il est estimé à minimum, 13,6 % du produit intérieur brut (PIB) contre 12,9 % annoncé jusqu’ici par Athènes. La confiance des marchés financiers est nulle et désormais, la Grèce est considérée comme le quatrième pays le plus risqué au monde, derrière l'Argentine, le Venezuela et le Pakistan !

Vont-ils investir en Crète ?

Par contre, les chargés d’affaires de dix États arabes viennent de quitter la Crète, emportant dans les valises des informations concernant les possibilités d’investissements existantes et de coopération commerciale. Ils ont demandé que soit mise à l’étude l’éventuelle ouverture de consulats arabes dans l’île. La crise grecque ne doit pas être étrangère à cette démarche, le pays ayant un criant besoin de fonds !

Chypre : cela se complique !

Enfin, les résultats des élections Chypriotes turcs ne laissent pas présager un consensus rapide concernant la réunification de l’île. Côté grec, Monsieur Delavekouras a déclaré : Connaissant les prises de position nationalistes du nouveau dirigeant, du pseudo-État, Chypriote turc, cela ne nous rend pas très optimistes.

Retour à la page d'Accueil

Flèche de retour