bannecrete.jpg

La tortue de mer, caretta caretta est menacée.

Le sujet de la semaine du 13 août 2013

un stand d'information de l'association 
ArxelonEn Crète, à l'est de Chania, une grande portion de la plage où la tortue de mer Caretta caretta pond ses œufs appartient à la Municipalité de Platania, y siège également l'Association pour la Protection de la Tortue de Mer Arxelon, remarquablement active dans la région et ce depuis 1989.

Voici la pièce de monnaie ancienne qui a inspiré le logo de l'association Arxelon C'est cette ancienne pièce, trouvée à Aegina et datant du 5ème siècle av/J.C, qui a inspiré le logo de cette association. Arkelon gère et surveille les plages de ponte, à savoir: l'île de Zakyntos, les baies de Kyparissia, de Lakonikos et de Koroni dans le Péloponnèse. En Crète, la baie de Messara et l'ilot d'Elafonissi.

Protégée et mal défendue

De mai à août, la nuit venue, la femelle adulte sort de la mer, rejoint la plage, creuse sans répit et c'est à un mètre de profondeur, qu'elle va pondre une centaine d'œufs.

Elle arrive de loin parfois de très loin, peu lui importe la distance, elle revient pondre ses œufs, sur la plage de sa naissance! Elle peut ainsi parcourir près de 75km par jour.

Une tortue, quitte le centre de secours, elle est remise à la mer La tortue vient pondre ses œufs la nuit sur la plage. Elle y creuse un trou pour mettre ses œufs à l'abri des prédateurs. La femelle peut pondre une centaine d'œufs en une ponte mais peu nombreux seront ses nouveau-nés, qui après 55 jours d'incubation, grâce à la chaleur du soleil, sortiront leur tête et patiemment, faisant glisser les grains de sable parviendront après de longs efforts, à apparaître sous les étoiles.

Débutera la course vers la mer, elles s'y ruent par instinct, mais à peine le moitié parviendra à rejoindre les premières vagues de la grande bleue toute proche. Les minuscules tortues qui auront réussi à rejoindre leur élément naturel, vont tenter de s'éloigner de ce rivage de tous les dangers, mais leur sécurité est toute relative car d'autres dangers les guettent, à peine 1,5% atteindront l'âge adulte!

La Caretta caretta est une espèce protégée par le Conseil de l'Europe. Le 5 décembre 1997, cette dernière s'est adressée à la Grèce pour demander aux responsables de l'Environnement de prendre des mesures de protection appropriées et d'encourager la participation des organisations non gouvernementales concernées.

Anciennement, la tortue était vénérée, que ce soit dans la mythologie grecque, chinoise, hindoue, elle était sacrée, se trouvait à côté des dieux, tels que Poseidon ou Aphrodite. Aujourd'hui, elle est menacée. Archelon Ischyros, est le nom scientifique donné à un fossile de tortue de 3m50 de long, vieux de 100 millions d'années! La tortue de mer a côtoyé les dinosaures!

Les méfaits du tourisme

Une tortue découverte morte sur la plage, suite à une blessure causée par un hélice de bateau Je ne sais ce qui a été entrepris depuis, mais en visite, l'été 2009 dernier à Elafonissos, j'ai vu des petites parcelles de 2m2 délimitées simplement par un cordage et des touristes par centaines tout autour. Les sites de nidification en Crète sont fragilisés, la raison principale est l'activité touristique. L'installation de transats, les lumières qui scintillent sur la plage, les véhicules ne sont que quelques-uns des problèmes que rencontrent les tortues. Pourtant les tortues marines et leurs habitats sont protégés par plusieurs lois grecques et par des directives de l'UE. Malheureusement, l'expansion du tourisme n'est pas suffisamment planifiée. Les tortues sont en danger, mais beaucoup disent que cela ne va pas changer le monde.

En Grèce, des quatre coins de la planète, près de 400 jeunes volontaires y viennent chaque année. Ils aident à protéger les nids, à soigner les tortues blessées par les activités humaines, les hélices des bateaux. Près de la moîtié, qui arrivent au Centre des soins sont sauvées et remises en mer, désormais porteuses d'un mouchard, ce qui permet d'étudier leurs mouvements.

Ce que chacun recherche en vacances, outre le soleil et le repos, une mer limpide, un air pur, en un mot, un environnement naturel et protégé, où chacun peut oublier les problèmes de son quotidien et peut-être, se souvenir de ce qui est important : la faune, la flore, les couleurs des fleurs sauvages. Nous avons besoin de la tortue, de l'ours, du requin, de l'aigle, nous avons besoin de cette belle nature! C'est la raison première d'Arxelon, voilà pourquoi, l'association défend la tortue de mer et non pas parce qu'elle mange les méduses!

Flèche de retour en haut de la page



Retour à la page d'Accueil