bannecrete.jpg

Kozani, vous connaissez ?

Elle fait parler d’elle ! Cette petite ville située dans le nord de la Grèce, depuis peu, oui, elle fait parler d’elle et de sa région, il s’agit de l’accueillante ville macédonienne de Kozani.

La région a débuté la culture des fleurs de crocus, il y a près de 500 ans, lorsque des habitants qui voyagèrent en Méditerranée et à travers l’Europe découvrirent cette plante qui nous fournit le safran, cette épice précieuse, dont le prix au kilo avoisine celui de l’or !

Les stigmates du crocus

Dans la plaine de Tsarsambas, qui s'étend de Kozani au lac artificiel de Polyfytos, fleurit le crocus, objet de soins attentifs et de haute surveillance. La fleur du Crocus sativus possède trois stigmates tellement fragiles et précieuses !

Dès la fin du printemps, la croissance de la plante est surveillée, quasi journellement.

Les champs se recouvrent d’un grand tapis de couleur pourpre. Des milliers de fleurs les parfument. Il est temps de les cueillir, avant que les stigmates flétrissent.

Le safran de Kozani

Lors de la récolte, il faudra éviter d’abîmer la tige, car des nouvelles fleurs, sont prévues dans les trois, quatre semaines qui suivent et ce jusqu’au début de l’automne et de ses premières pluies.

L’opération suivante consistera à séparer les pétales de la stigmatisation. Les stigmates une fois triées seront placées sur des planches en bois, dans un local bien ventilé, pour y être partiellement séchées dans une température ambiante de plus ou moins 35 degrés Celsius.

Chaque mois, durant la période de floraison, les producteurs vont trier et traiter la cueillette. Pour l'obtention d'un kilo de safran, ils devront récolter près de 150.000 fleurs !

La production de Kozani est gérée par une coopérative qui regroupe tous les producteurs. La précieuse denrée y est conditionnée pour ensuite être vendue en petits paquets ou dans des pots de verre. Les producteurs de Kozani viennent d’être récompensés par l’Union européenne car le safran de Kozani est dorénavant protégé par le précieux label « Appellation d’Origine Protégée ».

Des pays d’Asie centrale, l’Espagne, le Maroc, sont également des producteurs de safran mais il se dit, que la qualité de celui de Kozani est considérée de loin, comme étant la meilleure.


Retour à "Environnement"

Retour à la page d'Accueil