bannecrete.jpg

La lyre et la Crète dansent.

La lyre crétoise

Le folklore crétois La sonorité de la lyre accompagne le vécu des crétois. Danses et musique sont présentes a tous les moments importants de la vie.
Le son et sa forme actuelle existent depuis la fin de la deuxième guerre mondiale.

Cet instrument est une sorte de vièle a trois cordes dont les origines lointaines demeurent incertaines.
Elle serait apparue en Crète au 17ème siècle.
Sa caisse est composée d'un seul bloc, sans assemblage. Le choix du bois est important, il sera creusé patiemment afin d'atteindre une épaisseur minimale et une sonorité de qualité maximale. La lyre crétoise se joue en tenant l'instrument en position verticale, posée sur les genoux, elle fait partie du rythme crétois. La Crète est une île qui danse.

Les danses traditionnelles crétoises

Les danses traditionnelles crétoises s'apprennent dès l'enfance à l'école ou dans des cours privés. L'apprentissage du syrto, du pidichtos, du pendozolis et de ses fameuses figures acrobatiques, font partie de l'éducation des enfants. Le pendozalis est une danse typiquement crétoise. C'est une danse à cinq pas qui débute très lentement et qui s'accélère progressivement. Les danseurs à tour de rôle viennent en premier; mènent la danse en effectuant des sauts spectaculaires. Cette danse est réservée aux hommes, tout comme le Pidichtos aux figures et pas compliqués. La sousta est la seule danse qui se pratique en couple. Le Syrto se danse dans toute la Grèce, dans les îles, également en Macédoine et en Bulgarie.

Les chants traditionnels crétois

Les madinadés sont des chansons courtes à contenu érotique. Les rizitikas sont des chansons lentes qui parlent de la vie, de son quotidien. Y sont traités les mariages, la mort, les événements importants de l'histoire. Durant l'occupation ottomane et lors de la deuxième guerre mondiale, elles étaient souvent codées; diffusant des messages de résistance. Elles sont encore chantées aujourd'hui dans toute la préfecture de Chania et dans les villages enfouis sur les versants des Montagnes Blanches.

La lyre crétoise.

La lyre crétoise est une vièle à trois cordes, dont la caisse est souvent en bois de mûrier. Elle existe sous sa forme actuelle depuis le 17ème siècle. Le musicien joue en tenant la lyre verticalement, posée sur les genoux et ce, contrairement à la vièle, qui se jouait, tenu sous le menton ou appuyé contre la poitrine. En outre, les trois cordes ne sont pas pincées pour créer des notes, mais effleurées par les ongles de la main gauche et frottées en même temps par l’archet.

La musique crétoise, à l’origine s’improvisait, les paroles également. Les influences orientales sont évidentes, elles sont perceptibles par tous. D’autres influences néanmoins existent car la Crète, située entre l'Orient et l'Occident, porte également les marques des dominations byzantine et vénitienne.

Mais comment la lyre est-elle arrivée en Crète ? Deux hypothèses ont vu le jour : Elle aurait été importée par les Arabes venant d´Espagne qui conquirent la Crète en 823. Elle serait apparue en Crète, venant de Constantinople, au 12ème siècle. La seule certitude, c’est que la "lyra crétoise" est aujourd’hui, inséparable de la culture de l'île. Pas de réjouissances, pas de festivités populaires, pas de mariages sans la présence de cet instrument qui fait danser et sautiller les notes au soleil.


Retour à "Festivités"


Retour à la page d'Accueil