bannecrete.jpg

Avant le jeûne, c'est la Fête !

Masque de carnaval à Patras La Pâque est un moment fort, un événement religieux, également festif dans tout les pays où la règles de la religion orthodoxe façonnent le quotidien de chacun, qu’il soit croyant ou non. Cette fête de la Résurrection, qui tombe cette année 2014, le 20 avril, arrive après un jeûne de 40 jours, auquel s'ajoute celui de la la semaine sainte. Ces jours de recueillement et de privation sont précédés par le carnaval. Pâques, à l'origine était une fête païenne qui fêtait la fin de l'hiver, elle fut récupérée par l'Eglise, mais le carnaval demeure, la résurrection, celle de la nature est proche. L'Eglise fête à Pâque, celle du Christ.

Les carnavals de Corfou et de Patras, sont les plus anciens du pays. Les influences, les traditions voisines de l’Italie, y sont évidentes. Le carnaval de Corfou est vieux de ses 450 ans, ses racines sont anciennes, elles remontent au Moyen Age, lorsque les conquérants vénitiens introduisirent leur folklore dans l’île. Aujourd'hui en Crète, le lever du rideau s'est effectué à Souda, ce dimanche 23 février.

Le carnaval de Patras

Le plus important, le plus médiatisé, celui qui attire la grande foule, c’est le carnaval de Patras. L’événement y est fêté depuis 1832. Des dizaines de milliers de jeunes s’y rassemblent, participant au cortège grimés et costumés. Les habitants de Patras, Durant toute l’année préparent l’événement. La fête débute avec “la chasse au trésor”, des groupes de musiciens déambulent, jour et nuit, dans les rues, entraînant à leur suite danses, mascarades, sarabandes et joie. La bataille au chocolat dans le centre-ville, est le prélude au grand défilé, celui des parades et des chars, l’apogée de la Fête et de la pluie de confettis. Les lampions, un à un s’éteignent comme à regret, sur le bûcher le Roi carnaval est sacrifié. La fête se termine et les préparatifs pour l’an prochain peuvent débuter.

Le carnaval de Xanti

Char du carnaval 2012 à Kissamos Dans le Nord de la Grèce, le carnaval le plus important est celui de Xanti, qui a lieu chaque année depuis 1926. Ici, le bûcher du Roi du carnaval brûle, flottant sur les eaux de la rivière Kosinthos, tandis que les enfants, les mains liées derrière le dos, tentent d’attraper un morceau de la tarte au lait. Autre particularité de la ville de Xanti, la discothèque pour enfants, Baldafun, que chaque jeune, redécouvre lors du carnaval.

Le carnaval de Naousa ou Naoussa

Un autre char au carnaval de Kissamos 2012 A Naousa, ville de la Grèce du Nord, les "Apokries" ( terme grec, signifiant que bientôt, plus de viande) sont également fêtés. Enthousiasme, joie et spontanéité s’y s’expriment, l’accueil aux visiteurs est chaleureux, le carnaval plutôt satirique. Yianni o tsaros (Le Tsar Yianni), se promène à côté de sa compagne Boula, les notes des instruments traditionnels les accompagnent. Parmi ces derniers, la zourna, flute à anche, que l’on retrouve difficilement ailleurs. Le vin bien connu de Naoussa remplit les verres et même les tasses du village. La fête se termine le dimanche sur la place Alonia.

Le carnaval de Corfou

Un char de la parade du carnaval de Kissamos 2012 Ici, l'événement le plus célèbre du carnaval est la Grande Parade qui se déroule dans le carré Liston et Spianada. Les habitants vêtus de costumes étranges rejoignent les groupes, puis se propage dans toute l'île un esprit de fête. Le défilé est accompagné par la musique locale et des danses. Comme ailleurs, il n’exista pas un pouce de pitié pour le Roi carnaval condamné au bûcher. Brûlé car ce dernier porte les pêchés de tous les habitants de l’île. Il brûle, expiant les fautes de ceux qui l’entourent. Une coutume particulière, associée avec le carnaval, différencie Corfou. C’est la “Petegoletsia”. De quoi s’agit-il ? Un théâtre ambulant parcourt les rues de la ville. Les acteurs aux fenêtres des maisons qui défilent échangent des potins, des ragots dans le dialecte local. Leurs moqueries se référent aux hommes politiques nationaux et aux scandales locaux et nationaux. Ce ne sont pas les sujets qui manquent, assurément!

Le carnaval de Rethymnon

Le Carnaval remonte à 1914, sa jeunesse fait danser du crépuscule à l’ombre. La tradition carnavalesque est respectée : la chasse au trésor, les défilés nocturnes, les chars, les groupes de danseurs et du folklore local et en apothéose la grande parade du dimanche finale, tout y est.

Pour un instant seulement

Les festivités ne se limitent pas à ces endroits, des centaines d’autres localités moins connues seront de la fête. Proche de mon domicile, Kalyves fera également la fête dimanche prochain. Malgré les moments difficiles que vit sa population, la Grèce va danser pour oublier les plans de rigueur qui se sont succédés. Puis le taramas, le pain traditionnel de la Pâque, appelé lagana et les haricots, garniront bientôt les assiettes, le Carême va débuter.

Mais d'abord la fête!

Carnaval, dans la langue grecque se dit "karnavali", que l’on peut traduire par, "mettre de la viande"( Karne valei) L'étymologie latine : "carnis levare", signifie le contraire, "enlever la viande". Elle date de l'époque du Moyen-âge, période qui verra l'Eglise tolérer puis récupérer cette fête païenne, très ancienne, qui célébrait la fin de l'hiver, dans l'Egypte d'Isis, dans la Grèce antique de Dionysos, dieu de la fertilité et du vin, et plus près de nous, à Rome, qui fêtait Saturne, le dieu de la germination lors du solstice d'hiver, avec la promesse des jours qui s'allongent.

Le jeudi du "tsikno"

Dans la langue grecque, le mot "Apokria", fait référence à la période de trois semaines qui précèdent le carême. Le jeudi du "tsikno". Ce mot en grec, désigne l’odeur que dégage la viande qui cuit sur le gril. Les Grecs qui feront le carême, vont en être privés durant de longues semaines et ce jeudi, ils se réunissent pour déguster, côtelettes d’agneau et de porc, pour la dernière fois avant la Pâque orthodoxe.

La dernière table festive avant le Carême, sera dressée le lundi propre marquera le début du jeûne. Ce jour-là, des dizaines de cerfs-volants vont s'approprier le ciel, tentant de s’accrocher aux nuages. Le tarama, les lentilles, les féculents, s'inviteront dans les assiettes, débute l’abstinence, le long jeûne de la Pâque orthodoxe!


Retour à "Festivités"

Retour à la page d'Accueil