bannecrete.jpg

La Pâque orthodoxe est proche

La fête pascale se prépare

Le temps semble s’être figé. Un silence respectueux, une quiétude porteuse d'espoir flotte dans l’air car la Pâque orthodoxe espère en la résurrection du Bien, célèbre la victoire de la vie sur la mort et elle est proche.

Ce jour est le plus important du calendrier grec. Lorsqu’on est le témoin privilégié de son approche et de sa préparation, que l’on soit croyant ou non, on vit ce moment intensément.
Depuis plus de 30 jours, le jeûne a débuté. Demain, le 25 mars, le jeûne pourra être rompu car l’Eglise orthodoxe, ce jour de l’Annonciation et de la fête nationale permet à ses fidèles de manger du poisson.

On nettoie, on blanchit

Les murs sont chaulés Pâque célèbre également le renouveau de la nature, tout sera net.
Les rues sont nettoyées. Les murs, les bordures, les troncs des platanes bordant les routes sont chaulés, tout est blanc. Les herbes sont coupées, les fleurs sont plantées, les haies sont taillées, les maisons sont astiquées. Pureté et blancheur immaculées agrémentent et dominent désormais le paysage.

Nettoyage, gâteaux et œufs

Anna blanchit aussi les murs Ce mercredi les villageoises, tout comme mes voisines Anna et Eleni, ont préparé des gâteaux secs et les incontournables tsourékia, qui avec les œufs rouges garniront les tables pascales. A l’église le pope ce soir lira les 12 évangiles et stimulera le parcours de Jésus portant à grande peine la croix sur laquelle il sera bientôt crucifié.
Demain, les œufs seront colorés en rouge, couleur du sang du Christ, les jeunes filles tresseront des couronnes de fleurs et garniront l’Épitaphe (Le cercueil).
Vendredi sera jour de deuil. Précédée du pope récitant ses oraisons, l’Épitaphe, superbement garnie de fleurs multicolores sillonnera les rues et les ruelles du village, suivie par les prières des fidèles.
Samedi, le grand jour de la Résurrection, la Lumière sainte arrivera de Jérusalem, elle sera distribuée dans toutes les églises du continent grec. Le bois est collecté, le bûcher préparé. A minuit, le pope annoncera la Résurrection. Judas sera brûlé. Les cierges s’éclaireront les unes après les autres et chacun tentera de ramener la Lumière sainte jusqu’à sa maison.

C'est jour de fête !

Le lendemain dimanche c’est la fête ! l’agneau pascal embroché tourne lentement au-dessus du charbon, à ses côtés le kokoretsi (Abats d’agneau enserrés dans un boyau) qui viendra également garnir les assiettes des amis et de la famille réunie. Le vin coule, les verres se vident, les assiettes et les tavernes se remplissent. La lyre se prépare à faire danser ses premières notes qui sautilleront jusqu’au petit matin.


Retour à "Festivités"


Retour à la page d'Accueil