bannecrete.jpg

Vous auriez dit Byzance ?

Naissance de l'empire d'Orient

Le drapeau de l'Eglise orthodoxe de Grèce En 395 l’empire romain fut partagé entre les deux fils de Théodose, Arcadius, qui prend le titre de basileus (Roi, règne à l'Est.

L'Empire d'Orient

Cet empire d’Orient, de culture grecque, est un empire théocratique où le patriarche de Constantinople et son Eglise exerçaient une grande influence, cultivant et protégeant le christianisme.

Voilà ce qui explique l’emblème de l’aigle bicéphale, sur fond jaune, l'épée à la main que l'on rencontre encore aujourd'hui dans les églises en Grèce, lorsqu'elles festoient.

Constamment menacée

Byzance située aux confins de l’Occident était menacée constamment par des envahisseurs, Barbares. Goths, Wisigoths, Ostrogoths, Huns, Avars, Barbares, Francs, Lombards, Perses, Slaves et Arabes, tenteront en vain de la conquérir. Finalement, ce seront les chrétiens d'Occident, les Croisés qui vont piller et mettre à sac Constantinople, le lundi 12 avril 1204 ! Baudouin de Flandre y est proclamé empereur et Morosini Thomas, représentant de l'Eglise catholique du nouvel empire. En ces temps reculés, le Vatican considérait Byzance, et les forces musulmanes comme des ennemis implacables du christianisme.

Constantinople meurtrie se meurt

Les dissidences entre Rome et Byzance, peu à peu s’élargissent. L’interprétation contradictoire des Evangiles, des textes sacrés opposent les deux Eglises.

1054 sera l’année du Grand schisme, le pape Léon IX et le patriarche Michel le Cérulaire vont s'excommunier. En 1204, Constantinople est assiégée, prise et pillée par les Croisés. Ces conflits internes s’achèveront, malgré eux, en 1453 lorsque les Turcs prennent Constantinople et huit années plus tard, occupent la Grèce. Durant quatre siècles le joug Ottoman imposera sa loi mais avec une certaine tolérance, notamment religieuse.

Le vœux pieux de Muhammad II se concrétise

Lorsque Constantin le Paléologue devint empereur de Constantinople en 1448, Byzance est minée par la corruption et subit une crise économique grandissante.
Le 29 mai 1453, les Ottomans prennent possession, à leur tour, de la ville.

Une menace pour l’Europe

La Crète ne sera occupée que bien plus tard. Héraklion résiste et tombe en 1669, deux siècles plus tard. L’Empire ottoman dominera tout le bassin oriental méditerranéen, elle menace dorénavant l’Europe.

Droit de regard ? Ingérence ?

Le Sultan tout puissant avait droit de regard sur ses sujets. Les raïas, ces Chrétiens qui pratiquaient une religion différente de la sienne, qu’il tolérait, étaient corvéables à merci. De nombreux enfants étaient séparés sous la contrainte de leur famille, rejoignaient le corps d’élite des Janissaires, étaient formés et convertis à l’Islam.

Les victimes furent nombreuses

Après tant de luttes avortées, la Grèce accédera à l’indépendance car les puissances européennes vont enfin intervenir. La petite Grèce de l’époque comptera ses morts : plus de 200.000 ! Le traité de Londres est signé en 1830, la petite Grèce est désormais souveraine, libre. La Thrace, la Macédoine, la Thessalie, la Crète, n’en font pas partie.

Libre ? Pas vraiment, car eux, ils imposent !

Les puissances européennes vont imposer au pays un monarque sous tutelle, un adolescent monte sur le trône, le fils du roi de Bavière : Otton de Wittelsbach.
Aujourd’hui, dans l’Europe, ce sont les banquiers et la Haute finance qui dictent leurs conditions. La Grèce n'est pas Byzance et aujourd'hui encore, elle souffre !


Retour à "Histoire"


Retour à la page d'Accueil