bannecrete.jpg

La Grèce, une histoire que les Dieux côtoient

La Grèce, c'est une longue histoire d'amour, d'intrigues, d'aventures et de légendes où héros et dieux se côtoient, s'aiment, s'affrontent et se déchirent. Son histoire ne peut se résumer en quelques phrases, ni en quelques mots, néanmoins, nous abordons succinctement et sans prétention son parcours, ne serait-ce que pour vous donner l'envie de le redécouvrir.

Les Achéens et les Doriens

La tête de Zeus Entre le XIXème et le XIVème avant J.C, les Achéens, peuplade venue du nord, s'installent dans le Péloponnèse et en Thessalie. Entrés tôt en contact avec la civilisation crétoise, les Achéens vont créer la civilisation mycénienne.
Initiés par les Crétois, les Achéens vont régner sur les mers. Ils auront des contacts commerciaux avec l'Italie, la Sicile, l'Asie Mineure et la Phénicie. Ils combattront et détruiront la ville de Troie.
Ils seront attaqués au XIIIème à leur tour par des envahisseurs que l’on nommera « Doriens ». Venus également du nord, ces derniers s'imposeront aisément car ils connaissent et maîtrisent l'usage du fer et c’est ainsi que Mycènes sera détruite à son tour. Cette conquête barbare aura en outre des conséquences catastrophiques car la Grèce va sombrer du XIIème au IXème siècle dans le néant, une période qualifiée par les historiens, de Moyen-âge grec.

Après le Moyen-âge grec

Les ruines d'un brillant passé Pourtant, la civilisation grecque n'est pas engloutie, tel le phénix, elle va renaître et des puissantes cités s’y créeront. Sparte, Athènes, Thèbes, cités indépendantes règnent sans partage. La plus brillante, bien que repliée sur elle-même fut Sparte, son armée fut respectée dans toute la région et même crainte.
Athènes de son côté va conquérir l'Attique. Mœurs et religion vont évoluer et s’uniformiser. Les moments importants de l’existence ont désormais leurs propres rites. Certaines seraient jugées inacceptables aujourd'hui !
C’est ainsi que le père avait droit de vie ou de mort sur un nouveau-né. Accepté, ce dernier était présenté par le père à la famille et aux Dieux. Sinon, le pauvre bébé était exposé, c'est-à-dire abandonné à l'extérieur et ainsi condamné à mourir.

Hérodote le grec en Egypte

Hérodote, fut un grand voyageur. Au Vème avant J.C. il est en Egypte, Il va ainsi découvrir que les Egyptiens croient à l'au-delà, à l'existence de l'âme, à la vie éternelle au royaume d'Osiris. Hérodote fera la connaissance des Dieux, parmi ceux-ci, le taureau nommé Apis et ces chats et ces chiens vénérés de leur vivant et embaumés à leur décès. Il assistera aux crues du Nil durant l'été ébahi par ce phénomène dont il ne connaîtra jamais la cause mais qui l'émerveille car il a tôt fait de comprendre que le limon déposé le long des rives fertilise grandement la terre et permet l'intensification de l'agriculture.

En Mésopotamie

Ce pays, comme son nom, traduit du grec, l’indique est situé entre deux fleuves qui sont le Tigre et l'Euphrate. Les dieux y sont nombreux et le peuple les adore. Les astres intriguent, ils seront observés, étudiés et deviendront Dieux à leur tour.
Les premiers seront les astrologues, ils vont interpréter les positions visuelles des astres dans le ciel. Les présages seront bénéfiques ou maléfiques. La naissance de l'astronomie est proche. Au IIIème millénaire avant notre ère, le cuivre, l'argent et l'or sont travaillés, souvent utilisés à l'état pur. Le cuivre, sera bientôt allié à là l’étain, dont Chypre en est le principal pourvoyeur et l’âge du bronze, débutera ainsi aux alentours de 200, 300 ans avant J.C.

Les Crétois

Non loin de ces brillantes civilisations, un peuple de marins, considérés comme les meilleurs navigateurs de l'Antiquité vont dominer les mers et bientôt découvrir les richesses de l'Orient. Les navires à cette époque étaient de faible tonnage. La voilure rectangulaire permettait de progresser seulement par vent arrière ou de trois quart arrière. Néanmoins, ils seront en contact avec tous ces peuples de l'Orient car les côtes de l'Asie Mineure peuvent être approchées en allant d'ile en île, car tellement nombreuses dans la mer Egée.

La Lydie

En Asie Mineure, au VIIème avant J.C, le royaume de Lydie s'impose comme une nouvelle puissance. Il dispose en ses terres de métaux précieux et c'est ce royaume qui du temps de Crésus inventa la monnaie. Les échanges commerciaux vont s'intensifier avec les Grecs, qui vont à leur tour bâtir une brillante civilisation.

Les Perses

En Iran, un peuple de nomades va à son tour s'imposer dans la région. Il s'agit des Perses, qui sont d'excellents cavaliers. L'armée perse étaient réputée comme invincible. Ses premiers Rois furent de grands conquérants, leur royaume s'étendra jusqu'à la mer Egée, Babylone sera entre leurs mains en - 539. L'Egypte sera conquise et Darius I rejoindra l’Indus. A l'ouest, il va occuper la Thrace, son empire est désormais le plus grand de toute l'Antiquité Les guerres médiques vont opposer les cités grecques aux Perses de 490 à 479. Après leur victoire inespérée, les cités grecques vont fonder la ligue de Délos, promettant de s'unir en cas de nouvelle attaque. La civilisation est sauvegardée. Périclès va faire d'Athènes, un centre intellectuel, qui va rayonner de par la sagesse de ses penseurs, de par le talent de ses écrivains, de ses orateurs et de par ses illustres philosophes, sculpteurs et artistes divers.

La Macédoine de Philippe et d’Alexandre

De 431 à 404, la Grèce va s'embraser dans des conflits incessants. Sparte fourbit les armes et va convaincre de cités grecques à combattre cette cité d’Athènes rayonnante et trop puissante à ses yeux. Cette dernière finira exsangue, épuisée et devra capituler. Les cités sont affaiblies, la civilisation est en déclin. La Perse, l'ennemi héréditaire, règne désormais sur la mer Egée. Un siècle plus tard, tout s'effondrera car Alexandre le Grand, jeune roi de Macédoine va dominer la région, étendre son empire vers l'est et rejoindre l'Indus à son tour. Il a succédé à son père Philippe II qui lui, avait conquis la Thrace, occupé la Grèce centrale et réunit toutes les cités grecques.

La période hellénistique

Surviendra ensuite une autre période dite "hellénistique", car la civilisation grecque va se répandre de l'Orient à l'Atlantique; depuis les bords de la Mer Noire, jusqu'à la lointaine Marseille. L'Italie du sud ne tardera pas à accéder également à la culture et à la langue grecque. Ces cités hellénisées, unis par une religion et des Dieux communs, se réunissaient autour des oracles de l'Asie Mineure, d'Epidaure et du temple de Delphes, qui fut de loin le plus fréquenté de tous. Les jeux panhelléniques réunissaient les meilleurs athlètes de chaque cité. Les sanctuaires qui organisaient ces joutes étaient celle d'Olympie, de Delphes, de Corinthe et de Némée mais ce furent les Jeux d'Olympie, purement athlétiques qui étaient les plus prisés et qui réunissaient le plus de pèlerins, venus assister aux exploits de ceux qui offraient leurs victoires aux Dieux.

Alexandre puis la Grèce se meurent

Le royaume d'Alexandre, à son décès sera convoité par ses anciens lieutenants. Les territoires conquis seront morcelés et la Grèce entamera un lent déclin qui lui sera fatal. Les Romains vont occuper la Macédoine en 167, toute la Grèce est conquise en 146, Pergame en 133, la Syrie en 63 et l'Egypte en 30 avant notre ère. Une nouvelle histoire commence.


Retour à "Histoire"


Retour à la page d'Accueil