bannecrete.jpg

De Philippe à Alexandre

La Macédoine de Philippe II

Sous le règne de Philippe II, les Macédoniens et les cités grecques sont des rivaux. A cette époque, les conflits armés sont fréquents. Athènes et Sparte en 446av. J-C, se déclarent la guerre. Une dizaine d'années plus tard Athènes et Corinthe s'affrontent en mer. Sparte intervient de nouveau dans le conflit qui va s'embraser, elle sera dévastatrice et se terminera après 27 années de combats par la capitulation d'Athènes. Sparte imposera sa loi durant un peu plus de trente années avant d'être écrasée lors de la bataille de Mantinée (362av. J.C). La cité de Thèbes domine dorénavant la région.
Au nord de la Grèce vit une population qui va devenir sous le règne de Philippe II la première puissance de la région.

Une ére nouvelle se profile

Philippe II possède désormais une armée puissante, il a crée la fameuse phalange macédonienne composée de 16 rangées de fantassins casqués, cuirassés, portant bouclier et armés de la sarisse, une lance faisant 6m de long.
Les conflits quasi constants, ont affaiblis les cités grecs. Philippe II ambitionne pour étendre son royaume de conquérir cette Grèce affaiblie. En 338av. J.C. la bataille de Chéronée se termine par la lourde défaite de la ligue hellénique.
Philippe II impose une paix commune. L'union de la Grèce en est à ses débuts.
Philippe II sera assassiné lors des noces de sa fille, lui succédera son fils, Alexandre III, dit ''Le Grand''.

Le règne d'Alexandre

Dès sa montée sur le trône, Alexandre doit faire face aux révoltes des cités grecques mais rien, ni personne ne lui résiste. Thèbes sera détruite, une grande partie de l'Asie Mineure, de la côte Phénicienne et de la grande Egypte seront conquises

Alexandre rencontre l'armée de Darius

A Gargamelles Alexandre et Darius sont face à face. Les forces en présence sont impressionnantes.
L’armée d’Alexandre compte 40.000 fantassins et 7.000 cavaliers. En face, l'armée perse est cinq fois supérieur en nombre. L’armée perse présente en outre dans ses rangs 15 éléphants de combat impressionnants. L’emploi de ces pachydermes est une première dans l’histoire militaire.

Alexandre, l'invincible, va remporter la bataille.  Babylone s’est rendue sans combattre, imitée par les autres grandes capitales au fur et à mesure de l’avancée inexorable des troupes du conquérant. L’année suivante le Grand Roi Darius III est assassiné.
Alexandre le Grand le fera enterrer à Persépolis avec tous les honneurs. L'avancée triomphale des troupes macédoniennes se poursuit : la Syrie, la Phénicie et l' l'Egypte sont occupées. La Perse connaîtra le même sort. Alexandre le Grand, désormais est sacré pharaon d'Egypte, il s'autoproclame également roi d'Asie.

L'Orient le fascine

Les coutumes des pays orientaux conquis le fascinent. Il les découvre, apprend à les connaître et à les respecter.  Il exige en retour d'être vénéré et adoré comme un être divin. L'Inde sera conquise à son tour, puis ses troupes atteindront le golfe Persique. Il épouse Roxane, organise un mariage collectif de ses militaires avec la noblesse perse.

La marche triomphante se termine sur les bords de l’Indus. Ses projets deviennent démesurés. Impossible de contrôler un si vaste empire ! Ses soldats sont las de son avidité, de guerroyer sans répit. Ils refusent désormais de mourir et ne veulent plus le suivre.

Alexandre se meurt

Alexandre, âgé de 33 ans, est atteint par la maladie et la fièvre, il veut rentrer au pays. Il va mourir à Babylone en juin 323av J.C.
Meurtres, assassinats, exécutions et sordides intrigues familiales vont contribuer à l'anéantissement de son empire.
Cassandre fera exécuter Olympias la mère d'Alexandre. Cette dernière fera tuer le jeune Alexandre IV, son petit-fils et Roxane la veuve d'Alexandre. Thessaloniki, la sœur d'Alexandre le Grand, sera assassinée par son propre fils.

Des entités font sécession et proclament leur indépendance. Cela sera le cas du royaume de Pergame, qui dominera un certain temps encore une partie de l’Asie Mineure avant de tomber dans le giron de Rome en 133 et devenir province romaine en 63 av. J.C.

L'empire d'Alexandre convoité

L'empire d'Alexandre sera bientôt morcelé. Antigonos règne en Asie, Cassandre en Grèce et en Macédoine. Ptolémée est à la tête de l'Egypte. En 306 Cassandre est expulsé. Antigonos prend le titre de roi et espère affranchir l'ensemble de la Grèce. Antigonos II, son fils Démétrios II et enfin Antigonos III, contribueront à unifier la majeure partie du continent grec au sein de la Ligue hellénique.

Le dernier roi

Philippe V a fait alliance avec Hannibal, roi de Carthage. Un mauvais choix car Hannibal sera vaincu et l'empire macédonien affaibli. Rome ne va pas hésiter, elle veut profiter de l'affaiblissement de la Macédoine. L’empire de Philippe V sera attaquée. Persée sera le dernier roi de Macédoine à résister aux forces romaines. La bataille de Pydna en 168av. J.C, scellera sa défaite. La Macédoine sera partagée en 4 républiques et placée sous protectorat romain.

Pour le mouvement panhellénique, l'histoire de la Macédoine, les règnes de Philippe II et les conquêtes d'Alexandre sont et font parties intégrantes de l'histoire grecque. Cela explique, sans prendre parti pour l'un ou pour l'autre, la situation actuelle et le veto grec qui empêche l'accession de la Macédoine a l'Europe. La Grèce a usé, en avril 2008, de son pouvoir de veto pour bloquer l'adhésion de Skopje à l'Otan et a menacé de faire de même pour l'intégration de la Macédoine à l'UE.

Alexandrie

Alexandrie rayonne et domine tout le bassin méditerranéen. Alexandrie devenu ville grecque est un port de première importance car les échanges commerciaux s’étendent à l’ensemble du vaste monde hellénistique. L’Egypte va réussir à repousser l'échéance de sa capitulation. La bataille d’Antium lui sera fatale. En 31 av. J.C. Octave, le futur empereur Auguste, vaincra ses rivaux Marc-Antoine et Cléopâtre. Dans la Grèce continentale les choses ont aussi évolué. De nouveaux centres se développent tels Rhodes et Délos. Seule Athènes conserve son rayonnement artistique et intellectuel. La Grèce est désormais une province romaine. En Crète, Gortyne qui a toujours été favorable à Rome devient la capitale de l’île.

Naissance de Constantinople

En 324, construction de Constantinople sur le site de Byzance par l’empereur romain Constantin le Grand qui s’est converti au christianisme. La ville de Constantinople deviendra le nouveau centre culturel de l’orient grec en 395. Le christianisme devient religion d’état, les cultes païens seront interdits.  Les Wisigoths déferlent en 395 sur le continent mais Byzance résistera et vaincra. De même, Byzance repoussera les menaces arabes, elle sera envahie plus tard, par des chrétiens, venus d’Occident !


Retour à "Histoire"


Retour à la page d'Accueil