bannecrete.jpg

Les brèves de la semaine du 5 janvier 2011

La première naissance de l'An nouveau dans la préfecture de Chania eut lieu peu de temps après minuit, il s'agissait d'un garçon en bonne santé et pesant 3 kg.
Par contre, ce premier jour de l'an a occupé l'Autorité portuaire de Chania qui a saisi un navire transportant des cigarettes de contrebande.
Les pompiers de Chania, furent également sollicités pour éteindre des feux allumés par des fêtards dans les bacs à ordure.
Des noceurs en état d'ébriété et les inévitables accidents de la circulation ont mobilisés les ambulanciers et une fausse alarme d'une succursale bancaire à Vamos fut le premier fait de l'année qui dérangea la police.

Un petit sursis sympa

La date limite pour déclarer les zones de maisons qui étaient initialement prévues comme balcons, garages ou sous-sols, mais qui ont été transformée en espace de vie, connu sous le nom "imiypaithrioi" (semi-ouvert) en grec, a été prolongé jusqu'en février 2011. Les propriétaires, les ingénieurs civils et les avocats avaient fait pression sur le gouvernement afin de prolonger le délai pour la deuxième fois en raison de l'arriéré des documents qui se sont accumulés dans les bureaux d'urbanisme. Les propriétaires qui paieront la redevance correspondante à la transformation des lieux, seront assurés de protéger leur propriété contre des sanctions éventuelles pour les 40 prochaines années.

Les petits cadeaux empoisonnés

Trois arrêtés de lois qui auront un impact immédiat sur l'économie grecque et sur les relations du travail ont été votés au parlement. Désormais, les entreprises en difficulté pourront contourner les conventions collectives si elles sont confrontées à des problèmes financiers sérieux.
La taxe sur la valeur ajoutée de 11% passe à 13, tandis que les hôpitaux et les pharmacies vont voir leur taux de TVA réduit de 11 à 6 pour cent. Selon certaines sources, le gouvernement a décidé que tous les employés et travailleurs des Transports publiques dont le salaire brut est de 1.800 euros ou plus, verront leurs salaires réduits de 10 pour cent.
Le gouvernement doit réduire de 800 millions d'euros les dépenses en 2011 dans les Transports publics. Les réductions de salaire représentent la moitié environ de ce montant. Les billets de transport vont augmenter de 30 à 50%. L'année nouvelle ne sera pas heureuse pour tout le monde. Les grèves impopulaires, dans le secteur du transport, vont se poursuivre, elles sont déjà annoncées en ce début d'année.

Le sujet de la semaine du 12 janvier 2011

Ne jamais oublier

Lors de mon dernier séjour en Belgique, près de la Baraque de Fraiture, j'ai visité Bastogne en compagnie de mes petits-enfants, pour le plaisir mais également dans le but de leur apprendre une épisode tragique de l'Histoire qui a endeuillé des milliers de familles de par le monde. Lorsqu'on on se trouve dans les steppes de la grande Sibérie, on est loin du monde, ce fut mon cas à la Baraque de Fraiture où ma connection internet était aléatoire. Ce qui explique que ma page d'accueil ne fut pas renouvelée mercredi comme d'habitude. 

Le dernier soubresaut

Les divisions allemandes qui déferlaient par surprise dans les Ardennes, avaient dans leurs rangs des jeunes à peine sortis de l'enfance, des adolescents tremblotants et des soldats vieillissants, ce sera le dernier sursaut désespéré des forces affaiblies du IIIème Reich. Le dernier acte, une décision suicidaire d'un grand stratège militaire devenu fou ! Les dommages causées furent innombrables, immeubles rasés, rues défoncées, églises détruites, villages anéantis, des exactions, des représailles par dizaines, des centaines de civiles fusillés et des centaines de milliers de morts inutiles dans les deux camps. Inutiles, car la défaite allemande était désormais inéluctable.

Le "Nuts" du général américain Mac Auliffe, désormais immortel est similaire à l' "Ochi", prononcé par le général Metaxás en Grèce.

Chez moi en Crète, dans la baie de Souda, face à la mer, des centaines de croix nous rappellent que, loin de chez eux, des jeunes Néo-Zélandais, Anglais, et Australiens y ont laissé leur vie.

A l'heure où les chars de la Wehrmacht foncent vers Bastogne, en Normandie le débarquement des troupes alliées a eu lieu et a fait renaître l'espoir. Le morale des troupes allemandes partout, est en chute libre.

Le massacre de Distomo

En Grèce, sur la route de Delphes, des partisans grecs revigorés, ont tendu une embuscade à une division blindée de SS, tuant quatre des leurs. La riposte sera terrible, les civils du petit village de Distomo en payeront le prix. 218 personnes seront fusillés, 53 étaient des enfants, certains âgés de quelques mois à peine.

Ils s'en souviennent encore

Le massacre de Distomo commis le 10 juin 1944 fut un des plus grands massacres de civils commis durant la Seconde Guerre mondiale.

Une bougie à la main, des larmes dans les yeux et le cœur lourd, des résidents de Distomo se sont rassemblés, ce 6 décembre 2011, devant l'ambassade d'Allemagne à Athènes. Ils sont là pour rappeler le pire et demander réparation après 65 années de vaines attentes. L'Allemagne a été condamnée de payer les compensations de guerre aux Etats, et non pas aux personnes touchées par des crimes de guerre perpétrés il y a plus de 60 ans. L' Allemagne a versé à la Grèce 67 millions d'euros à titre des réparations dans les années 1960, mais a toujours refusé de payer les survivants de Distomo, ce faisant, ne condamnant pas, selon certains, la barbarie nazie.

Espérances et respect

Espérons que jamais plus la planète Terre connaîtra les affres d'un conflit mondial et que les fanatismes de tous bords, seront un jour vaincus. A propos, ces morts flamands et wallons, n'auraient-ils pas le même sang ? La même envie de vivre ? Ne mériteraient t-ils pas un peu plus de respect de la part de certains politiciens belges d'aujourd'hui ?

Retour en haut

Les brèves de la semaine du 12 janvier 2011

Il y a longtemps

Le Ministère de la Culture vient de communiquer que des archéologues des Etats-Unis et de la Grèce auraient trouvés sur la côte sud de l'île de la Crète, des outils en pierre taillée. Selon ces scientifiques, cette découverte prouverait que l'Homme aurait foulé la terre crétoise il y a plus de 130.000 ans.

Un phénomène inquiétant

L'immigration clandestine est une source de revenus pour les filières qui sans scrupule profitent de l'existence de la misère humaine. Les immigrés affrontent les dangers de la mer dans des rafiots de fortune. Des côtes turques, ils tentent de rejoindre la Grèce, essaient ensuite de rejoindre un pays de l'Europe occidentale ou mieux, traverser la Manche pour rejoindre l'Angleterre. Deux chauffeurs de poids lourds viennent d'être arrêtés avant l'embarquement sur le ferry qui part vers l'Italie. L'un dissimulait dans son camion 62 immigrants, dont 20 enfants. Dans l'autre véhicule, la police a découvert 20 personnes, dont 4 enfants. Ces candidats étaient originaires d'Afghanistan et de la Syrie. Tous ont été transférés dans des hôtels et les passeurs écroués.

Les brèves de la semaine du 19 janvier 2011

Au tour des pharmaciens

Ils ne sont pas satisfaits et ils veulent le faire savoir ! Des actions de grève sont prévues car les pharmaciens, tout comme les transporteurs, sont opposés à la libéralisation de leur profession. Ceux du Pirée furent fermés ce lundi et mardi. Car la loi devrait être soumise au parlement ce mercredi. Elle veut permettre à toute personne qualifiée qui le désire, d’ouvrir une pharmacie et d’obtenir aisément une licence d’exploitation Celle-ci serait renouvelée tant que l’existence d’une clientèle de base de mille personnes pourra existera. En outre, la nouvelle loi veut permettre l’ouverture des pharmacies les lundis, jeudis et samedis après-midi qui sont aujourd’hui des moments de fermeture obligatoire. Les pharmaciens ont réagi hier en déclarant qu'ils seraient fermés à partir de ce mercredi 19 janvier, jusqu'au vendredi de cette semaine. Ils ont également l'intention de faire grève le mercredi, jeudi et vendredi la semaine prochaine. Ils sont rejoints par les avocats et le mouvement de contestation s'élargit puisqu'on apprend que les conducteurs de bus et de trolleys seront également en grève partielle ce mercredi 19 et jeudi 20 janvier.

Un mort inattendu

Une baleine de 8 mètres de long a échoué sur la plage de Livadia en Crète, près de Kissamos. Le mammifère d'après les investigations serait mort après avoir été capturé dans des filets de pêche. Dans la même région, en 2007, une baleine fut retrouvée également morte sur la plage après avoir été certainement blessée à mort par une hélice de bateau.

Les saintes économies

L'Eglise de Grèce qui aurait pas moins de 800 places à pourvoir, vient de déclarer qu'elle allait réduire sa demande d'embauche de nouveaux prêtres. L'heure est aux économies en ces temps de crise économique que subit le peuple grec et il a été décidé par le Saint-Synode de se satisfaire de trois cents nouvelles recrues, question peut-être, de se donner bonne conscience car les prêtres sont payés par l'Etat.

Misère et fourberie se côtoient

Trente à quarante candidats à l'immigration se sont noyés dans la mer Ionienne après que leur chalutier en bois qui transportait plus de 250 personnes vers l'Italie a coulé au large de Corfou. Les survivants ont été transférés en toute sécurité sur l'île. Il s'agissait de 214 hommes, cinq femmes et 11 enfants. Quinze personnes ont dû être hospitalisés. Deux hommes de nationalité turque, soupçonnés d'être des passeurs ont été arrêtés. Un troisième, à Athènes, il est accusé d'avoir demandé entre 2.000 et 2.500 euros à chaque immigrant. La majorité de ces candidats au voyage sont des Afghans qui vivaient clandestinement en Grèce, certains pendant plusieurs années et qui voulaient partir pour un autre pays où leur demande d'asile politique serait nouvellement examinée. Leur bateau a coulé après avoir été heurté par un cargo à 30 miles nautiques au large de Corfou. Les immigrants disent qu'ils ont lancé un appel de détresse mais que le navire qui a provoqué la collision l'aurait ignoré.

Pierre qui roule

L'incident, provoqué par le mauvais temps est arrivé hier matin. Un couple de touristes Allemands qui passait la nuit dans leur voiture sur la plage de Sougia eut un réveil douloureux. Tôt le matin, au lever du jour, la pluie tombait en abondance et tout à coup une roche s'est détachée de la paroi rocheuse, en terminant sa chute sur le toit de la voiture. Coincés dans le véhicule, ces miraculés ont téléphoné à la police de leur pays, demandant l'assistance de leur compagnie d'assurance. Localisés, il furent secourus et dégagés du véhicule par les responsables de la municipalité. Ils sont sortis indemnes du véhicule. Seule la femme se plaint de douleurs aux côtes mais aucune lésion ne fut décelée. Un vrai miracle !

Les brèves de la semaine du 26 janvier 2011

Les Verts voient rouge !

Les Verts viennent de déposer un dossier prioritaire au Parlement européen, demandant à la Commission de prendre rapidement position concernant l'exploitation future d'une carrière de gypse, illégale selon eux car située à 500 mètres du site protégé d'Elafonissi dont l'importance écologique et touristique sont indéniables.
L'usage d'explosifs sera un fait aggravant, le projet n'est certainement pas compatible avec la législation européenne.
Pourtant des licences d'exploitation viennent d'être avalisés alors que le site d'Elafonissi fait partie des zones protégées par le programme Natura 2000, financé par l'Union européenne.
Le site possède une biodiversité remarquable. Deux espèces protégées, la tortue Caretta-caretta vient y pondre ses œufs et le Gypaète barbu, le plus grand et le plus rare vautour d'Europe niche sur les hauts sommets avoisinants.

Pas de fumée sans feu

Le porte-parole du ministère allemand de l'Intérieur vint de déclarer que l’Allemagne ne va plus rapatrier des réfugiés en Grèce durant une année. Période jugée suffisante pour permettre à Athènes de réaliser des améliorations substantielles dans sa politique d’accueil et de rapatriement. La Grande-Bretagne, la Suède, la Norvège, l'Allemagne, la Finlande et le Danemark, ont emboîté le pas. En Allemagne, durant l'année écoulée, sur près de 2.500 réfugiés rapatriés, seulement une cinquantaine d’entre eux ont été livrés à la Grèce. Athènes en 2009 a reçu 16.000 demandes d'asile et a accordé le statut de réfugié à seulement 0,3% des dossiers, contre une moyenne de 31% en Europe.

Gérer le flux d'immigrés, pas facile !

A Athènes, sept Afghans ont commencé une grève de la faim cette semaine. Deux autres, qui refusent de s’alimenter depuis décembre sont hospitalisés. Des centaines de réfugiés à Athènes et à Salonique menacent de faire de même car la Grèce, tout comme récemment la moribonde Belgique vient d’être condamné par la Cour européenne pour avoir détenu un Afghan dans des conditions jugées inhumaines, avant de le relâcher, le laissant, abandonné dans la rue. Lors d’une deuxième tentative et muni de faux papiers, notre bonhomme a tenté une nouvelle fois de quitter la Grèce. Arrêté, battu selon ses dires, il s’est retrouvé dans un camp de détention surchargé. Les autorités grecques sont accusées par la Cour européenne de lenteurs qui augmentent le degré de souffrance de ces candidats vers un mieux-vivre, le jugement de la Cour européenne des Droits de l'Homme condamne la Grèce a allouer au demandeur la somme de 5725 euros. La Belgique moribonde est quant à elle, pour les mêmes raisons, est condamnée à verser la somme de 32.250 euros !

Les "Rambo" du milieu hospitalier

Des hôpitaux et le milieu médical se retrouvent dans le collimateur de la Justice. Une enquête qui s’achève vient de révéler ses conclusions, elles laissent pantois. La liste est longue, surfacturations, fausses ordonnances, heures supplémentaires déclarées et non prestées, divers avantages illégalement perçus, comme par exemple, ces milliers de carte de voyage dans les transports publics, réservées aux personnes handicapées, mais qui ont été distribuées au tout venant. Des dizaines de dossiers dont les preuves à charge sont suffisantes, ont été transmis par la commission, d’enquête aux Procureurs compétents. Le total du préjudice s’élèverait à près de six millions d’euros !

La grippe aviaire est de retour en Crète

Le virus est de retour ! On signale deux cas transmis à l'Homme dans la préfecture de Réthymnon. L'état de santé d'un cinquantenaire, mis en quarantaine dans une chambre spéciale, évolue favorablement. Le deuxième cas, un homme de 55 ans, inspire plus d'inquiétudes, il est hospitalisé dans l'unité des soins intensifs dans un état qualifié de grave.

Retour à la page d'Accueil

Flèche de retour