bannecrete.jpg

Le sujet de la semaine du 3 juin 2013

Une loi souvent méprisée, bafouée

Une loi comme beaucoup d’autres d’ailleurs, existe mais elle est rarement respectée. Dans les zones résidentielles, chacun a l’obligation de supprimer les herbes sèches, d’éviter de stocker des matériaux inflammables ou des déchets, d’éviter tout risque d’incendie, ceci sur un rayon de 100 mètres de son habitation.

En cas de non respect, les services compétents de la municipalité, conformément à la loi 3852/2010, peuvent prendre les mesures nécessaires, procéder au nettoyage du terrain des propriétaires négligents, le tout à leurs frais, bien sûr. Amendes et poursuites pénales sont également prévues.

Il est également défendu d’allumer des feux à partir du 1er mai, jusqu’au 31 Octobre, ce dernier point est fréquemment transgressé, malgré tous les dangers et les risques y inhérents.

La semaine dernière, les pompiers crétois, alors que les vents forts atteignaient des pointes de 10 Beaufort, luttaient sur 16 fronts. Les feux, malgré les efforts des pompiers, des travailleurs de l'administration locale, de l’armée et du peuple ont fait rage toute la nuit, furent sous contrôle à environ 8h30 du matin.

Sans précédent a été la scène de terreur qui régnait dans Chania, à Vamvakopoulou, quatre entreprises artisanales, six véhicules (dont deux JCB et un camion), des cultures, prairies et forêts ne sont plus qu’amas calcinés, des dommages mineurs furent constatés à certaines maisons, des résidents furent forcés de quitter leur habitation au milieu de la nuit, la circulation des véhicules pour des raisons de sécurité sur une partie de la route d'Agia Vamvakopoulo fut interrompue.

A Megala Chorafia, des hectares de terres calcinés, ainsi qu’une voiture. Triste bilan! Au village, un homme a été arrêté, il est accusé d’avoir brûlé des déchets, les flammes se sont rapidement propagées, au lieu de prévenir les pompiers lorsque le feu prenait naissance et pouvait être gérable, il s’est tout simplement enfui ! En raison des grands vents du sud, des problèmes ont été rencontrés à l'aéroport d'Héraklion «Nikos Kazantzakis».Un vol d'Athènes fut détourné vers Chania, tandis qu'un autre, en provenance de Moscou a atterri à l’aéroport "Eleftherios Venizelos" d’Athènes.

Dans la foulée de ces incendies dévastateurs, principalement à Vamvakopoulo et Megala Chorafia, le ministère de la protection de la Canée, a publié un nouveau spot qui vise à sensibiliser le public envers la prévention des incendies. Ce n'est certainement pas suffisant, des mesures plus efficaces s'avèrent être indispensables à l'heure où les municipalités n'ont ni le personnel, ni les moyens financiers, ni logistiques de contrôler et d'appliquer cette loi qui leur permet d'intervenir sur les propriétés de ceux qui les négligent et mettent en danger la vie et la propriété d'autrui.C'est le cas d'une toute nouvelle arrestation à Voukoulies, où un septuagénaire brûlait des détritus.

Les brèves de la semaine du 3 juin 2013

Deux en Crète

Quatre plages grecques sont classées parmi les 100 plus belles de la planète Terre, outre celle d’Egkremni à Lefkada, située à la 24ème place et la célèbre Navagio à Zakynthos (32e place), on y trouve deux plages crétoises, celle de Falassarna et celle de Balos.

Sfakia se souvient

L'anniversaire de la déclaration de la révolution de 1821 en Crète, a été célébré ce dimanche matin à l'église de Panagia Thymiani à Sfakia. Bien que les conditions ne furent favorables pour lancer la révolution en Crète, ceci immédiatement après le soulèvement dans le Péloponnèse en avril 1821, une réunion s'est tenue à la Vierge Thymianos et une nouvelle lutte envers l’occupant y fut déclaré par les chefs locaux.

Les gens de l'Est nous arrivent

Selon les données fournies, en 2012 le total des arrivées internationales à l'aéroport d'Héraklion était de 2.114.901 passagers. Le marché ukrainien avec 692 vols directs et 48 923 arrivées représentait seulement 2,3% des arrivées internationales. Cette année, la hausse est spectaculaire. L'International Airport "Nikos Kazantzakis" d'Heraklion, annonce que 17,031 Ukrainiens ont déjà visité la Crète cette année. Une augmentation de plus de 300%! Le nombre de touristes en provenance de Russie à l'aéroport de Chania sur les cinq premiers mois de 2012 était négligeable : 181 seulement! Cette année, pour la même période, ont été enregistré plus de 5.000 arrivées!

A l'aéroport d'Héraklion on compte les records

le mois de mai dernier, laisse penser que les Allemands sont de retour, 50.000 ont atterri à Heraklion, où pour la première fois, les Russes sont solidement postés à la deuxième place avec 43.000, suivis par le Royaume-Uni avec 35.000, les Français avec 30.000 et les Néerlandais avec 28.000, tandis que les arrivées en provenance d'Israël ont quasi doublé.

Comment visiter une île inaccessible

La Municipalité de La Canée, en collaboration avec la paroisse et la communauté locale d’Agia Marina et le Centre culturel "Theodorou, organise le dimanche 8 juin, la visite de l'île toute proche “Theodora”, à l'occasion de la fête du saint du même nom. Les visiteurs auront l'occasion de découvrir cette île qui revêt une grande importance écologique, vu son rôle important dans la sauvegarde de la chèvre sauvage crétoise, espèce protégée. Il est à noter que l'île sera exceptionnellement accessible et uniquement pour cette journée. Le bateau sera à la seconde jetée d’Agia Marina (derrière la pharmacie). Départs de 07,00 à 12,00 le matin et retour avant 14h30 midi.

La Crète se modernise

Dans quelques mois, le réseau 4G sera disponible à Héraklion et à Chania. Le deuxième nouveau terminal de l'Administration portuaire du Pirée, la porte E12, en mesure de servir jusqu'à 25.000 passagers par jour. Le nouveau terminal de croisière sera nommé Thémistocle.

Au pays des merveilles

Pas loin de mon village, se déroule une véritable «success story» qui se propage via iPad et tablettes dans le monde entier. Les femmes de la coopérative rurale de Gavalohori, voient chaque vendredi, arriver des centaines de visiteurs fraîchement débarqués du navire de croisière “Navigator of the Seas”, Les touristes y découvrent une dame de presque 70 ans, qui depuis ses sept ans, tisse, brode et tricot avec dextérité, son savoir-faire impressionne les étrangers. Les navettes, ces bâtonnets entre ses doigts qui entrelacent ces minces fils suspendus de toutes les couleurs, font partie de la tradition crétoise, cette activité a permis à des familles de survivre dans des conditions difficiles. Après l'occupation turque et jusqu'à la décennie des années 70, les marchands athéniens venaient auprès des femmes du village pour acheter broderies et tissages coûteux, aux dessins complexes. Cet artisanat fut une importante source de revenus pour les familles et l'économie locale. Maintenant, il est devenu la principale attraction touristique du village et des centaines de visiteurs en provenance des navires de croisière viennent voir de près, découvrent, mais aussi achètent l'œuvre unique. Les Américains découvrent et admirent la finesse du travail, les compétences requises. Les touristes arrivent à Gavalohori, informés par les guides touristiques de l’existence de ce petit village crétois traditionnel avec ses maisons en pierre, mais ce qui les captive, c’est la dextérité de cette petite dame de presque 70 ans, c'est quelque chose qu'ils n'ont pas vu nulle part. Ces touristes achètent également le savon à base d'huile d'olive, des boissons variées. Ils s’en vont, ravis de la découverte, enchantés de l'hospitalité crétoise et peut-être également, d’avoir pu découvrir le raki! Il leur faut partir, le bateau lève l’ancre à 15 heures. Gavalochori, sera leur seul souvenir crétois.

Une loi sous tension

Un projet de loi, qui vise à imposer des peines plus sévères envers la haine raciale, va être voté au Parlement. Le projet de loi actuel, le principal parti de gauche, SYRIZA a indiqué qu'il le soutiendra, il est destiné à freiner la popularité croissante de l'extrême-droite Aube Dorée, liée à une augmentation des attaques racistes. Venizelos, le président du parti socialiste, le PASOK, a déclaré que la Grèce avait l'obligation en tant qu'Etat membre de l'Union européenne d'appliquer un cadre législatif complet pour lutter contre le racisme, tout en faisant remarquer, qu’il n'ya pas de gouvernement sans majorité parlementaire, car Kouvelis du parti DIMAR, lui a emboîté le pas, déclarant que le projet de loi devait aller sans délai au Parlement. La proposition de ND (la Nouvelle Démocratie) diffère essentiellement de celle du PASOK et du DIMAR, il exonère l'Église et les forces armées des poursuites et il n'interdit pas le fonctionnement des partis dont les membres affichent un comportement raciste. Les critiques accusent ND de se plier aux pressions de l'Église et des forces armées. De son côté, ND a insisté sur le fait qu'il veut marginaliser l’Aube Dorée, cibler ce qui renforce ces néo-nazis et de les marginaliser complètement, sans pour autant les transformer en martyrs.

Eux aussi, ils veulent venir!

"Royal Caribbean Cruises Ltd", l'un des plus grands opérateurs de croisière au monde, a exprimé jeudi son intérêt par le port d'Héraklion en Crète. La société pourrait commencer à utiliser les ports grecs en 2015.

Retour à la page d'Accueil

Le sujet de la semaine du 10 juin 2013

Elle est quasi permanente

Tout est prétexte à la fête, en Crète, chaque occasion est exploitée. On y fête la production du tsikoudia, du vin, du fromage, la saison des cerises, des oranges, des châtaignes. Les fruits de la mer ne sont pas négligés et près des plages, on y fête la sardine.

A chaque fois, la nourriture s’offre en abondance et sur les notes de la lyre, les danses traditionnelles accompagnent le vin de la fête. Ces fêtes de village s’échelonnent de mai à octobre, en voici quelques exemples.

Lors des fêtes de village en Crète, les danses traditionnels sont toujours présentes A l’orée du printemps, le 25 mars, jour de la fête nationale, se fête à Paleochora l’Annonciation de la Mère de Dieu. Asi Gonia, n’oublie pas la saint Georges, elle se fête le 23 avril, ou le lendemain de Pâques, si ce jour tombe dans la période du carême. Brebis et moutons sont amenés au village, y sont bénis, le lait est offert aux visiteurs et pèlerins.
A Elos, village non loin d’Elafonissos, on y fête Agios Dikaios, le 6 mai. La fête de la saint Jean, le 8 mai, se célèbre à Sfakia.
L'Association Culturelle d'Agia Galini organise cette année pour la troisième fois la Fête des Pêcheurs. Le festival durera trois jours du 22 au 24 Juin. Pour les courageux, deux bonnes heures de marche sur le chemin E4, qui longe la côte de la mer de Lybie, en partant de Sougia, vous amène à Xarey, où se fête les 1 et 2 juillet Agios Adonis. A l’ancien Lissos, le 15 juillet, on y fête Agios Kyriakos. Les fidèles affluent par bateau, par route à Sougia, poursuivent vers Lissos à pied ou en caïque. Par contre, ces jours là, une liaison par mer existe. Non loin de mon village, à Kalives le 26 juillet Agios Paraskevi est à l’honneur. Le 6 août, se célèbre la fête de la Transfiguration à Tzitzife, à Kissamos et certainement ailleurs.

L’Assomption, le 15 août, se fête à Therissos, là où Venizélos déclara la révolte de 1905. Au monastère de Chrysokalitissa, c’est également la célébration de l’événement. Cette grande fête, se célèbre d’ailleurs un peu ou plutôt, presque partout. Toute la Crète semble être en liesse. Citons entre beaucoup d’autres villages: Kalikrati, Kolympari, Kefala, Pemonia, Fre, Eksopolis, Litsarda. Le 29 août, c’est mon village qui danse, Stylos est en fête, de meme Douliana et Kournas. Ils fêtent la saint Jean. Le 8 septembre, se célèbre la naissance de Marie, future mère du Christ, à Gavalohori et Tzitzife. Quelques jours plus tard, le 14, on fête la Sainte Croix à Nippos et à Megala Chorafia, non loin du site d’Aptera. Le 15 septembre, chacun se rend à Frangokastello, on y fête Agios Niki, en son honneur se dispute une course de chevaux et chacun tente d’amener son cheval vers la victoire A Aradena, on fête l’Archange Michael, le 8 novembre, non loin des gorges tellement belles et sauvages. Catherine, on la fête le 25 novembre à Koustogerago.

Les brèves de la semaine du 10 juin 2013

La durée moyenne d’un séjour touristique à Athènes est actuellement de 1,8 jours. Les arrivées de touristes à Eleftherios Venizélos en 2012, furent estimées à 2,7 millions, ce qui représente environ 17% du total des arrivées par voie aérienne dans le pays. Les premières données pour 2013, montrent une diminution de près de 10%. Athènes, n’est pas perçu comme une destination internationale, telle que Londres, Rome, Paris, Berlin, Istanbul, etc. mais uniquement comme un lieu de passage vers les îles ou l’arrière-pays. Il ya peu d'augmentation des visiteurs en provenance d'Europe de l'Est, contrairement à ce qui se passe dans le reste du pays. Athènes n’a donc pas suivi la tendance des autres destinations grecques.

Il nous est arrivé!

A l'aéroport de La Canée est enfin arrivé l’hélicoptère Kamov 32A1, destiné à lutter contre les incendies quasi inévitables de l’été. Le Kamov 32A1, était un hélicoptère militaire de la Marine soviétique, servant au transport des militaires et du fret. C’est en 1974, qu’un prototype effectua le premier vol. Cet appareil, tout comme d’autres hélicoptères militaires, possède un rotor coaxial, ce qui élimine la nécessité d'utiliser le rotor arrière. L’appareil se déplace à une vitesse maximale de 260km/h et peut transporter une charge de 5 tonnes, une charge non négligeable, qui permettra de lutter efficacement contre les incendies, qui prennent souvent naissance dans des lieux inaccessibles par voie terrestre. L'hélicoptère sera stationné à l'aéroport de La Canée jusqu'à la fin de la saison et sa contribution à la lutte contre les incendies devrait s'avérer précieuse.

Ils ont été secoués!

Une forte explosion s'est produite peu après 22h00 ce dimanche soir, à la taverne "Agiofylli" à Gazi, une secousse tellement violente que les residents ont pensé à un tremblement de terre! D’autres ont parlé de lueurs et de flammes visibles jusqu’à Keramoutsi ... Les dégâts sont importants; de la taverne, il ne reste rien. Toutes les possibilités sont actuellement étudiées, y compris la pose de bombes par une main criminelle.

Elle est sauvée

Une chèvre sauvage crétoise, une Kri-Kri, âgée à peine de 4 mois était mal en point, elle est désormais sauvée. La Kri-Kri est une espèce protégée, plusieurs sont installées sur l’îlot inhabité de Theodorou, elles y vivent dans un environnement naturel, loin des activités humaines. Les occupants d’un petit bateau de touriste ont détecté l’animal malade et ont alerté les autorités. Des employés de la Direction des forêts de La Canée sont arrivés sur l’île, ont trouvé la petite chèvre qui montrait des signes évidents de faiblesse. Elle séjourne actuellement à Chania, elle reçoit des injections de vitamines B12 et son état s’améliore de jour en jour. Bientôt, elle pourra retrouver son environnement naturel. L'île Theodorou située dans le golfe de La Canée est une zone de protection de la chèvre sauvage crétoise, espèce protégée, menacées par les braconniers, qui sans scrupule, y accostent, y placent des pièges. Pourtant, se rendre sur l’île est strictement défendu et enfreindre la loi, s'est s'exposer à de très lourdes peines.

Une liqueur nouvelle

La crise économique a forcé beaucoup de jeunes citadins, désireux d’échapper au chômage, de revenir au village, de prendre soin de la terre. Nombreux sont ceux qui ont finalement réussi à fabriquer des produits qui s’imposent en Grèce et également sur les marchés étrangers. Dans cette catégorie appartient la liqueur d'olive “Dinapogias”. La liqueur, qui a un goût légèrement amer, a été présenté il y a quelques jours à l'exposition des “Journées de la Gastronomie”, y a fait des ravages, dit-on.

Prudence quand même!

Des utilisateurs grecs de Facebook, auraient été priés de confirmer leur identité en fournissant une copie scannée de leur pièce d'identité officielle! La demande aurait été provoquée par une forte augmentation du nombre de comptes ouverts par des personnes qui n'utilisent pas leurs vrais noms, ce qui n'est pas autorisé par les règles de Facebook. Les comptes par contre auraient été suspendus jusqu'à ce que les utilisateurs aient fourni les informations demandées.

10% de la population n'est plus assurée

Le personnel des hôpitaux publics dénonce une situation qui a dépassé toutes les limites. Médecins et travailleurs ont fait grève dans tout le pays, durant 24 heures pour selon eux, dénoncer l'éclatement de la santé publique. 1,5 million de chômeurs de longue durée ne sont plus assurés, n'ont pas accès aux soins de santé. La pénurie de médecins est estimée à plus de 16.000, les hôpitaux publics fonctionnent actuellement avec 6.500 postes vacants. Comment comprendre dès lors que des jeunes médecins se disent forcés de partir, dénonçant le manque d’emplois disponibles en Grèce? Les mesures d’austérité, les économies imposées, doivent en être les seuls responsables. Plus de 1.400 médecins, depuis 2011 seraient partis sans être remplacés! La réduction du budget alloué à la Santé, empêche de réparer le matériel existant, de remplacer les équipements usagés, ce déclin technologique, les médecins le dénoncent également.

Une bonne nouvelle, pourtant!

En cette période de disette, une bonne nouvelle est annoncée, l’avenir se fait plus souriant, les perspectives meilleures. Le touriste cette année, semble avoir envie de revenir ou de découvrir la Crète. Une augmentation de 30% des arrivées à Héraklion et Chania est annoncée pour ce mois de mai 2013, par rapport à celui de l'année dernière. Une nouvelle très encourageante pour le reste de la saison touristique.

Gortyne se surprend à espérer

Ce samedi 8 juin, une délégation chinoise a atterri en Crète, un mémorandum de coopération entre les deux parties, va sceller la volonté de coopération. Il s’agira de la promotion des produits agricoles de Gortyne à Beijing, une occasion unique de parvenir à des accords qui vont marquer l'entrée des produits de Gortyne dans un marché colossal, celui de la Chine.

Des départs par milliers

Dans leur pays d'origine sont retournés en mai dernier, 565 étrangers. Depuis Août de l'année dernière, plus de 10.000 personnes séjournant en Grèce illégalement, ont été expulsées. Le coût du retour est couvert par le Fonds européen. Les étrangers qui sont retournés à la maison, proviennent, pour la plupart du Pakistan et de l'Albanie.

Des départs avortés

Les services d’identification, ce mois de mai, à l’aéroport de Chania ont arrêté 43 immigrants illégaux qui tentaient de voyager vers un autre pays européen, munis de faux documents. Certains tentent le passage par mer, comme ce catamaran grec qui transportait une trentaine d'immigrants en provenance de Datça en Turquie. Une patrouille turque a tiré des coups de semonce, lorsqu’elle a aperçu l'embarcation. Le catamaran a poursuivi sa route vers Simi, où l’embarcation avait été loué. Les autorités grecques informées par la partie turque, ont arrêté le bateau dans les eaux territoriales grecques. D'autres immigrants sont arrêtés, mais également volés. Comme ces 16 immigrants clandestins, des Syriens, qui vivaient entassés dans une habitation d’Héraklion, ayant payé grassement deux passeurs afin d’obtenir de faux passeports, espérant ensuite partir vers un autre pays européen. Passeurs et immigrants sont derrière les barreaux

Protéger et respecter

Le tourisme doit être combiné avec la protection, le respect de la nature. En Crète, il s’agit aujourd’hui de protéger un habitat prioritaire, les dunes côtières des cèdres, à Falasarna, dans les îles de Gavdos et de Chrissi. Selon Natura, ils sont menacés d'extinction en raison surtout du développement incontrôlé du tourisme. Les cèdres disséminés au milieu des dunes, survivent dans des conditions difficiles, menacés par leur régénération naturelle limitée, le manque de sensibilisation du public, et à cause des pâturages. L'âge maximum d'un cèdre est estimé à 370 ans. Le programme européen JUNICOAST dure 56 mois, prend fin le 31 Août 2013. Son budget total avoisine les 1.500.000 euros. Le projet comprend: la délimitation des habitats, le traçage de sentiers pour les visiteurs, le marquage en plaçant des avis et des petites clôtures.

Il ne pleut plus bergère!

Une baisse significative des précipitations dans de nombreuses régions de Crète est constatée. Les données pluviométriques montrent que la diminution des précipitations, les températures élevées et le gaspillage de l'eau dans certains cas, sont une combinaison explosive. Les précipitations, dans de nombreuses régions de la Crète, enregistrent une baisse de 50%! Des départements tirent la sonnette d'alarme et recommandent à tous leurs usagers d’économiser l’eau, de prendre des mesures appropriées pour ne pas qu’elle se raréfie. Les précipitations mensuelles, mesurées en millimètres pour la période allant de septembre 2012 à mai 2013 sont en chute libre dans certaines régions. On constate une baisse de 50% à Frangokastelo, de 45% dans les régions de Georgioupolis Perama. Une baisse de 40% à Chrisoskalitissas – Elafonisos. Dans les zones de Timpaki-Messara-Viannou – Ierapetra, une baisse importante de 35% - 40% est annoncée et enfin au nord d’Héraklion et dans la région de Zakros, la baisse est de 25%.

Retour à la page d'Accueil

Le sujet de la semaine du 17 juin 2013

Une coupure intempestive

La troïka, est arrivée lundi à Athènes et a entamé des contacts avec le ministère des Finances et le ministère de la Réforme administrative. A l'ordre du jour, la question des 2.000 licenciements de Juin, avec un compteur affichant zéro!

Impatience et mise en demeure? On ne le sait, mais le lendemain..... La Radiotélévision nationale de la Grèce, ERT, cessa d'émettre, ainsi en avait décidé le Premier ministre Samaras, affirmant qu'il s'agissait d'une source de «gaspillage" et "d'opacité". Le gouvernement avait donc en urgence, adopté un décret-loi qui lui permettait de fermer les entreprises publiques.

"Le peuple grec paie pour ERT, qui emploie trois fois, voire huit fois, plus de personnel dont il a besoin", sa gestion manque de transparence, les avantages alloués à certains travailleurs sont exorbitants et des sommes folles sont dépensées pour des productions externes».Ainsi s'exprimait Kedigoglou , ajoutant: qu'un «service de radiodiffusion moderne, remplacerait ERT.

La Grèce s'est engagée et a l'obligation de supprimer 2.000 fonctionnaires d'ici la fin de l'année et 15.000 d'ici la fin de 2014.

"L'ERT, coûte au peuple grec environ 300 millions par an", à poursuivi Simos Kedikoglou : «C'est trois à sept fois le coût des autres stations privées de télévision et quatre à six fois plus de personnel que ces dernières. Nous parlons d'une entreprise qui possède six départements comptables qui ne communiquent pas les uns avec les autres! La plus grande opacité règne dans la gestion du matériel qui n'a pas été inventorié depuis ... huit années! Que dire des privilèges que s'octroient les employés qui facturent grand nombre d'heures supplémentaires?".

Toutefois, l'opposition est dans la rue.

Jeudi, le secteur privé et public était en grève pour 24 heures. Les médecins hospitaliers suivirent le mouvement, ainsi que les employés des banques. La grève de 24 heures a impliqué également les médias, deux heures d'arrêt de travail, décidèrent les contrôleurs du trafic aérien, paralysant de 12h00 à 17h00 les aéroports régionaux. L'opposition existe même au sein du gouvernement. Pour beaucoup, la fermeture brutale, les moyens employés sont inacceptables.

Kouvelis, du parti DIMAR, insiste pour que les discussions aient lieu pendant que ERT soit encore diffusé. Venizelos a suivi une ligne similaire, appelant à une rencontre avec Samaras pour résoudre le problème. "Nous voulons une réforme fondamentale de l'administration publique, y compris de la radio- télé diffusion de l'Etat, mais une réforme qui soit acceptée et votée par le Parlement, a déclaré le leader du PASOK.

Le temps presse!

Samaras, loin d'être prêt à faire des compromis, car le temps presse, a déclaré que la fermeture de l'ERT était justifiée, ERT était devenu «le symbole du gaspillage et du manque de transparence. Cela s'est achevé, a déclaré le Premier ministre, nous allons obtenir une radio et une télévision publique appropriée." Le gouvernement a présenté son projet de loi pour la nouvelle entité. Il veut mettre en place, sous le nom de NERIT, le nouveau service qui aurait près de 1000 employés et coûterait 100 millions d'euros, au lieu des 300 aujourd'hui absorbés. ERT, quant à lui, continue à être diffusé, en utilisant des fréquences numériques et Internet.

Pas question de supprimer la chaîne publique, mais de créer une nouvelle entité publique, plus rationnelle, plus efficace et neutre, sans idéologie partisane. ERT a fonctionné jusqu'à présent avec des coûts exorbitants pour le citoyen grec, avec des intérêts corporatistes et des gaspillage quasi imposées. 2.700 personnes sont victimes de sa brutale fermeture, certains travailleront dans la nouvelle entité.

La sélection tiendra compte de l'expérience, des connaissances et des compétences, qui sont dans de nombreux cas de très haut niveau. Ceux qui seront définitivement licenciés, seront indemnisés correctement, ainsi parle et promet le Premier ministre.

L'intention du gouvernement est de rouvrir la télévision publiques immédiatement, même avec une structure informationnelle temporaire, en attendant que la nouvelle entité, qui comptera un millier de personnes, se mette en place. La crise grecque fait mal, très mal, mais elle précipite des réformes devenues indispensables pour l'avenir du pays.

Les brèves de la semaine du 17 juin 2013

Une belle secousse

Un fort tremblement de terre aurait été particulièrement ressenti dans le sud-est de l'île, mesurant 5,8 degrés sur l'échelle de Richter, le tremblement de terre a eu lieu samedi, vers 19h dans la zone sous-marine, à environ 143 km au sud d'Ierapetra. Au moins six répliques de magnitude 3,1 à 4,4 Richter ont suivi.

Une erreur de pilotage

En dehors des limites de la piste d'atterrissage est sorti un avion en provenance de Russie, transportant 160 passagers. L'incident s'est passé à l'aéroport de Salonique, le pilote, n'a pas pu s'arrêter à temps! Heureusement sans aucune conséquence pour les passagers et le personnel de bord.

Un flux important

Un nouveau record, samedi dernier, à été enregistré l'aéroport d'Héraklion "Nikos Kazantzakis". Journée extrêmement difficile pour l'aéroport, qui au total, a géré plus de 150 vols internationaux et l'arrivée d'environ 25.000 passagers.

Les avions militaires dérangent

Certains vols, vendredi dernier à Chania, accusaient un retard d'une heure, parfois plus, en raison des vols des avions militaires de l'OTAN. La priorité est donnée à ces vols militaires, qui ont lieu chaque jeudi, vendredi et samedi, ce au détriment des vols civils. L'aéroport "Daskalogiannis" n'est pas grand, seuls cinq avions peuvent partir et atterrir en même temps. Le problème est complexe. Il vient d'être demandé aux Ministères de la Défense nationale, de l'OTAN et aux autorités américaines, d'éviter les heures de pointe, c'est-à-dire entre 11 et 3h en semaine et 6-10h les jeudis, vendredis et samedis. Cette situation implique non seulement les passagers, mais également les compagnies aériennes, car chaque minute de retard leur coûte. La modernisation de l'aéroport de La Canée est prévue, mais personne ne sait quand débutera ce vaste chantier.

Le feu en mer

L'incendie a éclaté pour des raisons inconnues dans des cheminées d'un car-ferry, qui naviguait entre Ikaria et Samos, à son bord, 174 passagers. En quelques minutes, "l'île de Mykonos" était envahi par une fumée dense, créant la panique parmi les passagers. Les membres d'équipage, rassemblés dans le salon avant du navire, ont conjugué leurs efforts pour éteindre le feu. Dans le même temps, quatre navires de commerce naviguant dans la zone se sont précipités à l'aide de "l'île de Mykonos" et de ses occupants. En outre, deux navires de la Garde côtière, se sont approchés du navire. Heureusement, le feu après une heure était sous contrôle. Toutefois, "l'île de Mykonos" ne pouvait plus développer sa vitesse normale pour des raisons de sécurité. Il fut donc décidé de transférer les passagers à bord du "Panagia Theotokos" afin de leur éviter le plus long et lent voyage vers Karlovasi.

Le port d'Héraklion est convoité

Quatre sociétés européennes de croisière, à savoir, deux Allemandes, une d'Espagne et une de l'Italie, se penchent sur la possibilité d'utiliser le port de Héraklion comme base en 2015. A la fin mai de cette année, le nombre de croisiéristes faisant escale dans le plus grand port de Crète a augmenté de près de 100%! Il s'élevait à plus de 60.000 l'an dernier. Héraklion attend cette saison 178 navires de croisière, soit 327.000 passagers.

Ils sont rares

Les dons d'organes sont chose rare en Grèce, où la petite Crète semble vouloir montrer l'exemple. L'Hôpital universitaire de Héraklion compte sept donations au cours de la dernière année, alors que la capitale, Athènes, ne compte que trois donations au cours des quatre à cinq dernières années

La vie après la mort

A Héraklion, un homme de 47 ans a laissé son dernier souffle aux soins intensifs après avoir fait un anévrisme cérébral. Sa famille a décidé de faire don de ses organes, car il en avait exprimé le désir. Des équipes de médecins ont reçu le foie, les reins et les cornées, le tout destiné à être transplanté sur des patients en liste d'attente.

Ils sont criminels

Les incendies criminels se déclenchent toujours lorsque les conditions atmosphériques se dégradent, que les vents soufflent fort. La région d'Héraklion a lutté contre six foyers d'incendie! Dans la zone industrielle, dans Stavrakia, Athanatos, Vasilies, Anisara Hersonissos,Tobrouk. Les flammes ont menacé des maisons. Des parents se sont précipités dans les écoles primaires sur le chemin de Stavrakia pour ramasser leurs enfants, la circulation fut arrêtée à Messara et au Saint Myron en raison de l'épaisse fumée et du chaos de la circulation dans la région. Un suspect à été arrêté à Vasilies.

Mise en péril

La récolte des olives de cette année, en raison des conditions météorologiques défavorables dans la période précédente, risque d'être désastreuse. Les journées chaudes de mai et les vents du sud en Mars ont brûlé la floraison, et les dommages au fruit sont visibles à l'œil nu. On constate une défoliation dans de nombreux endroits, le jaunissement des feuilles. De nombreux agriculteurs ont été contraints de procéder à l'élagage des arbres à problèmes. Une demande à l'Union européenne pour faire avancer le processus des compensations aux producteurs va être présentée.

Un ministre indélicat

Le rapport tant attendu par les inspecteurs du fisc (SDOE) a conclu que les quatre parents de Papaconstantinou avait omis de déclarer un total de 6,3 millions d'euros d'actifs au cours des dernières années. L'ex-ministre est suspecté d'avoir retiré de la liste Lagarde les noms de ses proches.

Matala fête ses Hippies

L'international Beach Festival de Matala 2013 est proche.! Les amis de Matala, viendront de partout, du 21 au 24 juin s'y déroulera le plus grand festival gratuit en Grèce! Un rendez-vous unique pour vivre quatre couchers de soleil pleins de musique et de danse. Matala située dans le sud de la Crète est devenue populaire dans les années 60 et 70, le foyer d'un "hippie-trial". Les "hippies" y convergeaient, vivaient dans ses grottes antiques, à côté de la plage des semaines, des mois et certains d'entre eux même des années. Méditation, musique et poésie leur faisait aimer la vie, la pêche leur permettant de subsister. Au début des années 70, Joni Mitchell est devenu la plus célèbre résidente de la communauté. Aujourd'hui Matala organise son festival international, qui ces deux dernières années a attiré près de 100.000 visiteurs amateurs de musique et de couleurs. Hugh Cornwell, le légendaire ex-chanteur du groupe britannique «The Stranglers» sera le premier artiste international qui va faire avancer l'organisation dans un niveau plus élevé. Les Stranglers ont un certain nombre de grands succès dans les années 70 et 80, frappe comme Golden Brown, Peaches, toujours le soleil, No More Heroes et bien d'autres pièces uniques. Matala faire partie de la tournée mondiale de Hugh, qui sera en Amérique, en Grande-Bretagne et en Europe, où il présente également le dernier album "Totem et Tabou". La Plage du Festival Matala va également célébrer les 40 ans d'un merveilleux album «Dark Side of the Moon» des Pink Floyd. Nous célébrons ensemble le 40e anniversaire avec un concert unique en direct «Kings of Floyd» Tribute Band. Bien sûr, il ne pouvait pas manquer la légendaire Sfinos Tonis, les concerts d'hommage en direct de «The Doors», «Janis Joplin», «Coldplay» et bien d'autres surprises. Le Festival se concentre sur trois scènes, où défileront plus de 200 artistes, DJ sets en direct depuis le matin, concerts l'après-midi et les soirées sur la plage, les fameux "Beach party" qui s'achèvent au lever du soleil.

C'est beaucoup trop!

La Crète, depuis le début de l'année 2000 au dernier jour du mois de mai 2013, panse ses plaies, compte ses morts. Bilan effroyable: 648 personnes à moto, 692 en voiture, 47 avec tracteur. Même à pied, mieux vaut être prudent! 119 piétons sont morts sur l'asphalte! Outre les morts, 23.881 blessés ont rejoint les hôpitaux. Derrière ces chiffres, tant d'innombrables tragédies et des plaies qui ne se fermeront jamais.

Des emplois saisonniers

La société d'electricité DEH, embauche 3500 employés saisonniers pour répondre aux besoins urgents dans toutes les unités du pays. Le recrutement sera de droit privé à durée déterminée de huit mois.

La légende du monstre de Theodorou

Nous vous avons déjà parlé de l'ilôt de Theodorou, situé en face des magnifiques plages d'Agia Marina et de Platanias. Une fois par an, des centaines de pèlerins y accèdent. Cette année encore, malgré la houle, ils étaient des centaines à vouloir monter dans les frêles embarcations, qui assuraient la liaison. Certains, ne purent embarquer, assister à la liturgie.

L'île était connue dans l'Antiquité, sous le nom d'Akytos, plus tard (signifiant inhabitable) Leto.

En 1574, sur la pointe de l'îlot, y fut construite une forteresse, nommée Tourlourou et une plus petite, nommée San Theodoro. Les deux constructions de forme polygonale ont coûté, à l'époque, quelque 21.500 ducats. Une garnison de 70 hommes vivaient en permanence sur l'île. En 1645, les Turcs attaquèrent la Crète et 70 hommes, pour faire face à l'ennemi, c'était bien insuffisant.

Comme tout lieu historique, l'îlot possède son mythe. Selon ce mythe, dans les temps reculés, il n'y avait en ce lieu que la mer, pas de Terre, rien que le bleu de la mer de Crète.

Mais un jour, les habitants des rivages côtiers virent approcher au loin, un énorme monstre. Ce dernier est arrivé près de la côte à l'aube; énorme volume noir, suivi par son petit. Les hommes prirent les armes, mais lances et flèches, ne purent rien.

Les femmes apeurées, tombèrent à genoux, se mit à prier pour leur Salut, implorant Saint-Georges et Notre-Dame de les secourir et le miracle se produisit. Les deux monstres n'étaient plus que deux blocs de roche et de pierres énormes! Deux nouveaux îlots apparaissaient à l'horizon, une grande et une petite.

Les habitants de la côte toute proche, perpétrèrent cette légende de génération en génération. Ils appelèrent la grande île "To Therio" (La bête). L'Eglise allait plus tard récupérer la célébration païenne de cette légende et depuis, on fait référence à Theodore, le Saint.

Retour à la page d'Accueil

Le sujet de la semaine du 24 juin 2013

La fête du "klidonas" à Armeni

L'annonce de la fête aux frais de participation modestes Ce samedi 22 juin, l’association du petit village d’Armeni Apokoronou, ressuscitait une fête d’origine lointaine, dont on a trouvé le premier témoignage écrit à Byzance. Les affiches agrafées au tronc des platanes annoncent l’événement: “Ethimo Klidonas” (La coutume du Klidonas). Frais de participation: 12€, pour participer à la fête et manger plantureusement.

Viande bouillie, agneau au four avec pommes de terre et riz pilaf, pâtes et salade grecque, s’offrent à nos assiettes gourmandes. Tsikoudia et eaux à nos gosiers assoiffés, vin et bière se proposent à 1,50 la bouteille. Les enfants du village sont en costume traditionnel, les cordes de la lyre sont affutées et l’archet s’impatiente.

Le décor est planté

Le décor du Klidonas est planté. Tout y est:le puit, la jarre et le tissu de couleur rouge Le décor est planté, tout y est: le puit, la jarre et le tissu de couleur rouge “à vos appareils photos”, on tourne! Le "Klidonas" est un rituel païen qui aboutit à une prédiction, divination populaire, qui est censée révéler aux jeunes filles non mariées, le nom de celui qui sera son époux. A la veille de la Saint-Jean les filles célibataires se rassemblent dans la maison des parents d’une gentille «Kallinitsa», c’est-à-dire d’une jeune fille pure, qui sera chargée de remplir en silence une amphore avec l’eau de la source toute proche, «amílito neró», eau pure, profonde, silencieuse et mystérieuse qui va bientôt parler.

Sous les étoiles de la nuit

Les enfants devenus acteur, ont déposé dans l'amphore les rizikaris Chaque jeune fille y déposera un objet personnel, appelé “rizikari”, qui lui permettra peut-être de connaître le prénom de son futur conjoint, aujourd'hui à Armeni, ce sont les jeunes enfants en costume traditionnel, qui sont acteurs. L’amphore, remplie de l’eau de la source et contenant tous ces objets du destin, séjournera toute la nuit sous les étoiles, non sans avoir été recouvert par un tissu de couleur rouge, symbole du feu de la passion, de l’amour. Durant le ficelage du tissu, la personne récite:«Kleidónoume ton klídona me t' Aï-Giannioú ti chári, ki ópoia 'chei kaló rizikó na dósei na ton párei» ("Nous verrouillons les Klidonas avec la grâce de la Saint Jean, si quelqu'un possède un bon rizikari, qu’on le lui prenne et qu’on le lui rende").

Le lendemain soir, les villageois se réunissent, ils seront les témoins du rituel divinatoire. Un objet pris au hasard est enlevé de l’amphore, sans savoir à qui il appartient, la lyre accompagne les “mantinades”, tirades aux paroles improvisées, qui feront connaitre le destin de son propriétaire.

Elles seront oubliées

Les autres jeunes filles, après la fête, emporteront un peu de l’eau à la maison. Avant de se coucher, une gorgée de cet eau elles prendront, prenant garde de ne pas l’avaler. Devant la fenêtre ouverte, elles se posteront, espérant apprendre le nom de celui qui les épousera.

Ce soir, en deuxième partie, à Armeni, les “rizikaria”, sont les 10 numéros gagnants de la tombola. Les feux de joie flamboient, faudra sauter trois fois au-dessus des flammes, pour éloigner selon la croyance populaire, poux et punaises, autrement dit: “les emmerdes”.

La saison estivale qui débute, à elle seule, nous les fera oublier! Le week-end prochain, Tsivaras, Agies Pandes et Vrisses, à leur tour vont danser. Samedi, Agia Galini festoyait également, ses pêcheurs étaient à l'honneur pour la troisième année consécutive. Malgré la crise, ses salaires rabotés et ses milliers de sans-emplois, la Crète danse, elle n’arrêtera jamais de danser, elle est libre!

Les brèves de la semaine du 24 juin 2013

Une double faute

Deux jeunes touristes Tchèques, qui occupaient un logement à Epanochori (Selino) étaient considérés comme disparus. Ils avaient quitté l’hôtel pour effectuer la descente des gorges d’Agia Eirini, vers Sougia. A la tombée du jour, via leur téléphone mobile, ils ont contacté le propriétaire du logement pour lui annoncer qu’ils étaient perdus. Les autorités, avec l'aide de la police, des pompiers, de bénévoles et surtout de résidents locaux sont partis vers les gorges, à leur recherche. Un peu avant 11 heures du matin, nouveau coup de téléphone au propriétaire de l'hôtel pour le rassurer, notre couple est sur les hauts sommets du Gigilos ! Arrivés à Xiloskalo, à l'entrée des gorges de Samaria, ils croyaient être à l’entrée des gorges d’Agia Eirini ! Deuxième erreur, ils ont emprunté le sentier situé à proximité de l'entrée des gorges de Samaria, qui conduit vers le sommet du Gigilos.



Il n'est pas oublié

L'anniversaire du déclenchement de la Révolution de 1770 en Crète, a été honoré aujourd'hui sur la place centrale d'Anopoli, où est érigée la statue de Gianni Daskalogianni.

De nouveaux ennuis

La Grèce, une nouvelle fois, sera traduite devant la Cour européenne, ainsi fut-il décidé le 20 juin, pour violation du droit communautaire. La Commission engage des poursuites, car la Grèce n'a pas pris des mesures pour protéger ses eaux des nitrates. Bien que la directive concernant les nitrates est entré en vigueur depuis 1991. Les nitrates sont nécessaires pour assurer la croissance des plantes, ils sont donc, largement utilisés dans les engrais. Toutefois, des niveaux excessifs provoquent la pollution des eaux souterraines et de surface. Ce sont les États membres qui désignent les zones qui sont vulnérables aux nitrates et qui introduisent des mesures pour y limiter et prévenir la pollution. Ces mesures incluent une période, pendant laquelle l’utilisation du fumier et de tout engrais chimique est formellement interdite

On n'ose y songer

On apprend que pas moins de 5000 constructions illégales sont sur la liste des démolitions programmée par le gouvernement, peut-être dans les prochains mois, certainement à la fin de la saison touristique. Ces démolitions à travers toute la Grèce concernent toute construction illégale, dont les propriétaires ont épuisé tous les recours devant les tribunaux. L'argent pour l'exécution du projet de démolition viendra du «Fonds vert» et atteindra, selon les rapports, la coquette somme d’un million d'euros.

Une nouvelle imprudence

On déplore une nouvelle noyade, cette fois à Gouves. Un touriste de 32 ans, avait décidé de se baigner le soir, donc plus de sauveteur, plus de surveillance. C’est une courageuse employée de l'hôtel, qui s’était portée à son secours, n’hésitant pas à plonger, mais sa tentative fut vaine.

Des routes sans accès

Les travaux effectués sur la route Kaloudiana-Chrisoskalitissa, impliquant la restauration et le remplacement de la chaussée et de la section Topolia-Katsomatadon et du tunnel de Topolia, sont toujours en cours. Pour ceux qui veulent se rendre à Elafonissi, sachez que cette route est fermée. Il en est de même pour celle qui conduit à Therissos en venant de Fournes. Autre chantier important, la montée vers Omalos, qu’il vaut mieux rejoindre en empruntant la montée vers le village de Prasse.

Une bonne saison s'annonce

17 millions d'arrivées de touristes, voilà le chiffre espéré pour 2013. Toutes les destinations grecques enregistrent une augmentation significative. Mykonos, où les arrivées explosent : +125,5% par rapport à l'année dernière ! Les arrivées à Chania sont en hausse de plus de 26%, Santorin 22,7%, Corfou et Kos de 20, Skiathos de 18,3%, etc. Seul Eleftherios Venizélos d'Athènes est en chute.

Ils risquent gros

Une amende de 500 euros, pouvant atteindre 20.000 euros, avec suppression de la licence professionnelle pendant six mois, c’est ce que risque celui qui trafique son taximètre. 27 chauffeurs de taxi de divers quartiers d'Athènes et du Pirée, lors des contrôles effectués vendredi et samedi, ont reçu de lourdes amendes, un montant total de 130.000 euros!

Dublin fait mal à la Grèce

L'intention de la Grèce serait de ne pas voter pour la révision du règlement de Dublin II sur l'immigration illégale. La Grèce "est un pays de 10 millions d'habitants, elle ne peut pas absorber 500-600 milliers immigrants illégaux, elle a besoin de l'aide de l’Europe. Le coût total annuel est d'environ 500 millions d'euros. La contribution européenne s'élève actuellement à 178 millions d'euros. Les rapatriements s’effectuent sans la coopération des pays d'origine. On peut citer entre autres, l'Afghanistan, l'Irak, le Bangladesh, le Pakistan, l'Algérie et le Maroc.

Le dernier exemple

Huit personnes ont été soignées pour des brûlures à l'hôpital universitaire Héraklion en Crète, samedi soir, après qu'un bateau transportant 23 migrants sans papiers a pris feu au large des côtes d'Ierapetra. Le bateau transportait 20 hommes et trois femmes des Egyptiens, Somaliens et Syriens. L'incendie s'est déclaré dans la salle des machines et s'est propagé à d'autres parties du navire. Les gardes-côtes ont répondu aux signaux de détresse lancés par l'équipage et ont réussi à éteindre l'incendie. Les pêcheurs locaux se sont joints aux efforts de sauvetage.

Daskalogiannis aura un air de jeunesse

Au prix total de 61 millions d'euros, a été signé cette semaine, le contrat de construction et de rénovation de l'aéroport Daskalogiannis de Chania, sa superficie va tripler, une nouvelle tour de contrôle est prévue, la modernisation des sites existants également.

Paroles diplomatiques

A Belgrade, où il effectuait une visite officielle de deux jours, M. Papoulias, le Président grec, a exprimé le soutien de la Grèce pour l'adhésion de la Serbie à l’Europe et à son ancienne province du Kosovo. Les dirigeants européens devront juger les 27 et 28 juin, si des progrès suffisants ont été accomplis par Belgrade et Pristina.

Un exploit qui a du cœur

La traverse du Pirée à Chania, 270 milles en kayak, c’est l’exploit réalisé par Angelos et Costas, qui ont ramé pendant 16 jours sur un canoë-kayak. Le voyage était dédié à l'Association des parents d'enfants atteints du cancer, les fonds récoltés également. Voyage difficile, mais négligeable, compare à la lutte menée par ces enfants et leurs familles. Une lutte, qui peut être gagnée et donc doit être tentée. Tout comme la grande incertitude de la vie en mer, la chose la plus importante est d'être à côté de l'autre.

Longues et rentables

Un demi-million d'euros, c’est la coquette somme récoltée en 2012 à Samaria. 101.237 personnes ont visité les gorges la saison dernière.

Encore et encore

Deux incendies, mercredi dernier ont détruit des biens, menacé des habitations. Proche d’Agia Galini, à Makrymalliana une dizaine de serres ne sont plus que cendres. Des zones résidentielles à Xerokampos et à Tibaki, furent menacées. A Plakias (Réthymnon), les flammes toutes proches d’un hôtel, furent maîtrisées par les pompiers, qui ont réussi à limiter les dégâts.

Et encore

Les sismographes de l'Institut géodynamique de l'Observatoire d'Athènes ont enregistré cette fois, lundi à minuit, un puissant tremblement de terre de 5,6 sur l'échelle de Richter, dont l’épicentre était situé à 84 km au sud de Timpaki sur le fond marin au sud d'Héraklion.

De fleur en fleur

Le Festival de Matala a accueilli durant ce long week-end grec, du 21 au 24, des dizaines de milliers de visiteurs et bien sûr, les ex-hippies qui l’ont rendu célèbre dans le monde entier.

Un exemple à suivre

La municipalité de Sitia a pris la grande décision de procéder au remplacement de toutes les lampes d'éclairage public avec des ampoules LED! Un entrepreneur privé se chargera de l'achat et du remplacement des ampoules, ainsi que de l'entretien de l'éclairage public. D'après des études préliminaires, les coûts de la Ville, en plaçant des LED, seront réduits d'un tiers, tout en économisant de l'énergie qui devrait atteindre 70%!

Flèche de retour