bannecrete.jpg

Les brèves de la semaine du 5 mai 2010

La dette grecque donne le vertigo

300 milliards d'euros, la dette de la Grèce. Le journal allemand Handelsblatt, à quelque jours des élections et l'un des principaux journaux financiers en Europe, exhorte ses lecteurs à acheter des obligations grecques ! Dans une lettre adressée à ses lecteurs, et publié sur son site Internet, les deux directeurs écrivent : "Nous voulons être la voix de la raison car nous savons que l'intégration européenne est la meilleure partie de l'histoire allemande. Le gouvernement d'Athènes prend des mesures qui méritent notre respect. Les Grecs vont endurer de lourds sacrifices, nous devons être solidaires. Nous avons besoin d'une Europe des citoyens qui donne aux Grecs un dépôt de confiance.

Demain ne sera pas facile

La TVA augmente et passe de 21% à 23%, de10% à 11% et de 5% à 5,5%. Les carburants, le tabac, les boissons augmentent en moyenne de 10%.
Les produits de luxe, les biens immobiliers sont plus lourdement taxés. Les constructions sauvages seront pénalisées, un impôt exceptionnel sera appliqué sur les bénéfices des sociétés.
Le versement des 13e et 14e mois de salaires est supprimé pour les fonctionnaires et pour les retraités dans les secteurs public et privé. Les salaires mensuels des fonctionnaires sont réduits de 8% et de 3% pour les employés des entreprises d'utilité publique. Les salaires, ainsi que les retraites seront gelés durant les trois prochaines années.

La loi du cabotage est abolie

Les syndicats de la marine protestent contre la suppression de la vieille loi grecque, dit du cabotage, qui interdisait aux vaisseaux naviguant sous drapeau non européen l'accès aux ports grecs. La suppression de cette loi archaïque va permettre la venue de milliers de touristes à l'heure où le pays a besoin de fonds mais les travailleurs grecs qui ne semblent pas comprendre, craignent que cela ne porte atteinte à leurs droits et précarise leur emploi.

Les brèves de la semaine du 12 mai 2010

Que disent les sondages ?

Un sondage effectué par la société Alco, révèle que 91% des Grecs sont furieux envers les partis et les hommes politiques. 95% exigent l'exclusion de ceux qui ne peuvent justifier leur fortune, 93% souhaitent l'emprisonnement de ceux qui sont impliqués dans des scandales. Le déficit de confiance vis-à-vis des hommes politiques et des partis est immense et les organisations syndicales passent également à la trappe.

Le Premier monte au créneau

Georges Papandreou, le premier ministre, n'exclue pas la possibilité de saisir la justice et de recourir contre les banques et établissements financiers étrangers qui portent, selon lui, une lourde responsabilité dans la crise budgétaire que connaît son pays.

Le ministère des Finances également !

Ce dernier a dénoncé et publié les noms des dizaines de médecins d'Athènes coupables de fraude fiscale généralisée. L’attention se porte actuellement sur les avocats, les propriétaires de night-club d’Athènes et de Thessalonique, les chanteuses et les actrices. Les deux prochaines semaines seront également publiés les listes des notaires, coupables d’évasion fiscale constante et ce depuis des années

Les brèves du 19 mai 2010

Les panneaux illégaux

Le Ministre de l’Infrastructure et des Transports vient de créer un nouveau site : www.illegalsigns.gov.gr. Ce site a pour objectif de localiser, puis d’enlever tous les panneaux publicitaires illégaux et ils sont nombreux ! Plus de 3.000 panneaux ont été repérés à ce jour. Des amendes sont prévues, elles peuvent faire mal, car elles varient entre 1.500 and 30.000 euros. Elles viendront renflouer les caisses vides de l’État, qui s’est montré incapable de collecter correctement les impôts et de lutter contre la fraude fiscale.

Un nouvel exemple vient de faire la Une de l’actualité grecque

Angela Gerekou, qui était la ministre du Tourisme, a été contrainte de démissionner en raison des accusations graves qui concernent son mari, Tolis Voskopoulos, un chanteur populaire grec. Ce dernier, n’aurait pas payé ses impôts durant plusieurs années.
L'État lui réclamerait ainsi quelques cinq millions d'euros !
Angela, avait posé pour Playboy en 1996, elle avait rejoint le gouvernement fin de l’année 2009.

Les brèves du 26 mai 2010

L’évasion fiscale est désormais combattue

De nouvelles mesures viennent d'être prises. Tavernes, restaurants, cafés, magasins, pompistes, kiosques, chauffeurs de taxi et marchands ambulants sont obligés de délivrer un reçu, de tenir une comptabilité régulière et de posséder une caisse enregistreuse.
Les contrevenants paient une amende de 3.000 euros à la première effraction et risquent de perdre leur permis d’exploitation en cas de récidive.

Retour à la page d'Accueil

Flèche de retour