bannecrete.jpg

Le sujet de la semaine du 2 mai 2011

Ce dimanche premier mai est également un jour férié en Grèce. La Fête du Travail symbolise le retour du beau temps, du soleil, du ciel bleu et l’apogée de la floraison dans une nature qui rayonne de beauté. Nombreux sont les citadins qui partent à la cueillette des fleurs sauvages, qui seront tressées, accrochées aux portes des demeures ou qui garniront pour un court instant les pare-brises des voitures.
Malgré la crise qui sévit les tavernes font le plein et en Crète, cette année, ce premier mai, l’ouverture complète des gorges de Samaria est annoncée. Un autre événement important défraie la chronique : l'ouverture au public du site archéologique de Eleftherna pour fin 2012, ce sera le sujet de cette semaine.

Un musée en plein air

Sur le site de l'ancienne ville d’Eleftherna située sur le versant nord de Psiloritis à mi-chemin entre Chania et Héraklion S’ouvrira d’ici la fin de 2012 un musée en plein air. Le musée aura une superficie totale de 1630 mètres carrés, repartis sur deux niveaux. Les travaux progressent à un rythme satisfaisant. La plupart des clôtures sont posées, le site est achevé à 70%. Il reste les chemins du parcours à terminer et le placement des plaques explicatives qui sont prêtes.
Les premières fouilles entreprises en 1929 et 1985 ont mis à jour des vestiges datant de la période géométrique jusqu’à la première période Byzantine et au début des années Minoennes. Les fouilles d’Eleftherna sont une des plus importantes réalisées dans la région méditerranéenne et elles ont été nominées parmi les dix premières au niveau mondial. L'intérêt scientifique est considérable. Les fouilles intensives de l'ancienne Eleftherna débutèrent en 1985.

Une manne de renseignements et de découvertes

Au plus haut point du cimetière, un crématoire datant de 900 avant J.-C, y a été découvert. Une fosse recouverte de pierres taillées où l’on incinérait seulement la classe dirigeante, les aristocrates, les nobles, les guerriers tombés au combat. Les femmes ayant un statut social élevé étaient enterrées au deuxième niveau dans des jarres, les autres, la plèbe, la classe populaire, les esclaves, ensevelis sans faste et ornements au niveau inférieur.

Cette découverte apporte de la véracité au récit d’Homère, lorsqu’il décrit la crémation de Patrocle dans l'Iliade. Des dizaines d’objets façonnés d’or, d’argent, de cuivre, des dizaines de faïences, de marbres, provenant de la Crète, du Péloponnèse, d’Attique, des Cyclades, d’Asie Mineure, de la Syrie, de la Palestine, de l’Égypte et de la Sicile ont été exhumés. Parmi les trouvailles, des vases de différentes périodes, des armes, des outils, autant d’offrandes aux Dieux que les visiteurs pourront bientôt découvrir.

Une trouvaille exceptionnelle

L’année dernière, les chercheurs eurent la chance de découvrir derrière un faux mur, une tombe vieille de ses 2.700 ans. Y étaient ensevelis, une femme recouverte de plus de trois milles feuilles d’or et auprès d’elle un homme. Autour d’eux, du parfum, des perles en cristal de roche, un pendentif en or représentant une déesse, sous la forme d’une abeille.
La cité d’Eleftherna fut une des plus puissantes de la Crète, elle guerroya aux côtés de Philippe V de Macédoine lors de la guerre crétoise, contre Knossos et l’île de Rhodes. Durant la période byzantine, la ville fut le siège d'un évêché et une basilique y fut élevée vers le milieu du VIIème siècle. Surviendront les raids arabes et un séisme en 796 qui provoqueront le déclin définitif de la cité.

Retour en haut

Les brèves de la semaine du 2 mai 2011

Des morts qui ....survivent

Les caisses de retraite de la Sécurité sociale, ont vérifié les dossiers de ceux qui sont nés avant 1922. Jusqu'à présent, les tests ont été réalisés dans 38 succursales et sur les 1.669 dossiers consultés, il s’est avéré que 244 décès n’avaient pas été déclarés aux services des pensions et que les proches continuaient de percevoir la retraite. Bien sûr, l'organisme a exigé le retour des sommes versées illégalement, mais dans 13 cas, s’est vu refuser le remboursement de ces montants.

Nounours survivra

Un ours âgé à peine de deux mois, a été trouvé par des travailleurs d'une usine de transformation du bois, à proximité de la rivière Aliakmon, 13 kilomètres au sud de la frontière avec l'ancienne République Yougoslave de Macédoine.
Les oursons naissent pendant l’hibernation de la mère durant l'hiver et le nid agit comme un incubateur. Maman ours ne quitte pas son jeune, et durant deux années, ce dernier va apprendre avec elle, à survivre dans la nature. Les chances de survie d’un ours orphelin sont minimes. Bébé ours est sauvé, il a été transféré à la station vétérinaire de réadaptation à Florina pour traitements et soins.

Ils font grise mine

Les fonctionnaires ne recevront plus de promotions automatiques, ni des augmentations de salaire basées sur le temps qu'ils ont servi dans leurs départements. Dans le système actuel, les fonctionnaires bénéficient d'une augmentation de salaire tous les deux ans, indépendamment de leur productivité. Conformément à la législation en cours d'élaboration, les employés dans le secteur public devront passer des examens écrits tous les quatre ans. Ceux qui ont les meilleures notes, seront sélectionnés pour être interrogés par un jury avant qu'une décision soit prise quant à leur promotion éventuelle et à une augmentation de salaire. En plus de sabrer dans les primes et les avantages sociaux existants, un employé sera engagé pour cinq qui partent à la retraite. La loi de 1981 permettant aux fonctionnaires de travailler 37,5 heures par semaine sera modifiée, ils devront prester un minimum de 40 heures.

L'Espagne, une fois encore !

Après avoir exporté des palmiers infectés, l'Espagne récidive. 19 citronniers infectés, venus d'Espagne sont à l’origine d'une contamination, une maladie à virus la plus destructrice des agrumes. S’agissant d’une maladie virale, il n’existe pas de technique curative, bien que les chercheurs disent avoir mis au point un sérum salvateur. Sous contrôle partiel semble être donc ce virus, nommé : Citrus tristeza. Dans l'ouest de la Crète, les sites et environs autour de Skines et d’Alikianos sont concernés.

Pythagore le Sage

Ce serait au 7ème siècle avant J.C. que Pheidon, roi d’Argol, ancienne cité qui était située dans le N-E du Péloponnèse, frappa les premières pièces de monnaie en Grèce. Vers – 600, Anaximandre inventa le premier cadran solaire. Les premières notions de géométrie, grâce à Thales de Milet, voient le jour. Il élabore un théorème, permettant de mesurer la hauteur d'un objet à partir de son ombre. En -585, il prédit l’éclipse solaire, deux siècles plus tard, c’est Pythagore, dont tous les lycéens connaissent le nom, qui va exposer son théorème du carré de l’hypoténuse d’un triangle rectangle. Callimaque, poète qui laissa une œuvre immense, tant en prose qu'en vers, soutiendra que son ami Pythagore a ramené d’Egypte ces savants calculs. Possible, mais ce que personne ne pourra contester c’est sa brillante et grande sagesse. A un de ses disciples qui lui demandait : Quand devait-il se livrer aux plaisirs de Vénus ? Pythagore lui répondit : Toutes les fois que tu voudras devenir plus faible que tu ne l’es.

C'est désormais possible

L’an dernier, les liaisons maritimes avec l’île de Gavdos, furent supprimées, suite à la décision de la Communauté européenne de déclasser les ferrys « Daskalogiannis » et « Samaria », qui effectuaient la traversée pour manque de sécurité. L’île était isolée. La perte financière pour les habitants de la petite île fut énorme. Ils ont donc choisi d’agir, de prendre leur sort en mains et c’est ainsi que six familles qui vivent du tourisme, ont formé une société et mis en place un navire qui assume depuis le 15 avril la liaison avec la Crète et son petit port de Paleochora. Le navire a été construit en 2007, sa longueur est de 18 mètres et il peut embarquer 65 passagers.

400.000, serait le chiffre du nombre de touristes belges qui visitent la Grèce chaque année et nombreux d’entre eux viennent en Crète. Le nouvel ambassadeur de Belgique en Grèce, y a effectué une visite, y a rencontré le maire de Chania. Une coopération culturelle sera entamée dès le mois de septembre. Différents concerts seront organisés à Chania dans le cadre d’un festival international de la musique.

Le sujet de la semaine du 9 mai 2011

Le gouvernement grec ne manque guère d’imagination pour tenter d’améliorer la situation économique du pays. Les nouvelles mesures récemment annoncées paraissent bien puériles et ne font que renforcer l’idée de l’incapacité ou des difficultés qu'éprouve celui-ci pour moderniser l’appareil structurel du pays, d’enrayer la fraude fiscale, de récupérer les sommes dues et surtout de faire fonctionner correctement les rouages d’une société aujourd’hui appauvrie, endettée et tellement désillusionnée.

La Grèce ne sera pas à vendre

Dès qu'il s'agit de défendre son pays, les misères s'estompent et la colère s'affiche. Les banderoles le disent clairement : La Grèce n'est pas à vendre.

C'était hier

Les gens ont emprunté, les banques ont prêté sans se préoccuper des facultés de remboursement. L’euphorie était à son comble. Les Jeux Olympiques d’Athènes, la ville modernisée avaient boosté la fierté nationale. Nombreux furent les visiteurs, le secteur du tourisme rayonnait, une ère de bien-être semblait s’annoncer. Le grand prix de l'Eurovision de la Chanson, la Coupe Européenne de football sacrèrent une Grèce rayonnante de bonheur et chacun se mit à consommer davantage. Les 4x4 envahirent les routes, les baladeurs, les appareils de téléphonie les plus sophistiqués, chacun désormais, voulait les posséder. Une course effrénée vers la modernité s’est achevée avant la ligne d’arrivée franchie. L’euphorie de l’année des Jeux Olympique d’Athènes, de la possession de cette monnaie unique qui fait de vous un Européen, dissimulaient la gravité, la réalité d’une économie nationale grecque exsangue, au bord d’une faillite désastreuse.

Un véritable séisme

Mais la Crète chante

Les dirigeants des opérateurs de téléphonie mobile ont créé des "Tirésias (Liste noire) affichant le nom des mauvais payeurs. Les factures impayées au Groupe OTE dépassent déjà les 60 millions. Chez Cosmote, le montant des factures impayées atteint actuellement 30 millions d'euros, presque le double de celui de 2009 ! Aujourd’hui, près de 760.000 Grecs sont sans emploi. Un jeune sur trois, souvent diplômé est au chômage, c’est cette jeunesse qui en paie le prix fort, elle, la génération dite des 700 euros, elle qui accepte des travaux provisoires, pour beaucoup moins. Administrations, Mairies et Hôpitaux, en manque de liquidités, n’assument que les priorités. A l’hôpital de Chania, la division d’oncologie piétine. A cause de la pénurie de médecins, le service est incapable d’assumer correctement la chimiothérapie et les besoins cliniques.
La ville de Réthymnon en Crète a un passif de dix millions d’euros, ce qui représente une charge financière importante de 12% en intérêts bancaires et la municipalité éprouve de grandes difficultés pour payer les salaires de ses employés. Des dizaines de médicaments depuis ce mois de mai ne sont plus remboursables, d’autres sont interdits de prescription. Le gouvernement espère de cette manière économiser 140 millions d’euros sur le dos des assurés, des malades.

Les escroqueries, les dysfonctionnements sont nombreux

Des pharmacies rentrent des fausses ordonnances et prescriptions, comme celle située dans les Cyclades, qui a encaissé indûment la somme modique de 180.000 euros ! Une valeur de prescriptions contrefaites pour la somme de 65.000 euros a été découverte chez un autre. Les dossiers ont été transmis au procureur mais ces faits dénoncent la mièvre qualité des organismes de contrôle.
Fin avril, un nouveau cas de fraude de plusieurs milliers d'euros fut découvert à Gavdos. Les comptes internes de la municipalité ont été, via le système de e-banking, vidés par tranches successives de plus de 500.000 euros. Le cerveau de cette escroquerie agissait depuis 2008 en toute impunité !

Les riches fraudent, le peuple paie

Mais Zorba danse encore

La police de la criminalité économique, l'année dernière à distribué pas moins de cinq milliards d’euros de pénalités à des entreprises et à des particuliers qui éludaient l’impôt. Une somme astronomique, dont un très faible pourcentage pourra être recueilli. La criminalité en col blanc est bien organisée, elle sait se défendre, aller en appel devant les tribunaux pour retarder, voire éviter l’amende. En outre, beaucoup de délits concernent de fausses factures, impliquant des entreprises « fantômes » ou des personnes « paravent », toujours insolvables, ne possédant aucun bien.
Des prises aériennes ont permises de débusquer 1.200 piscines autour du grand Athènes et plus de 1.400 piscines dans le centre de la Macédoine, toutes non déclarées. Pas un seul sous d’impôt, parfois depuis des années, n’ayant été payé. En Grèce, la fraude est un sport national, l’efficacité des contrôles a laissé à désirer durant des années. Aujourd’hui, la tâche est ardue. A titre d’exemple : plus de mille contrôles ont été effectués durant les deux premiers mois de cette année parmi les stations-service et les sociétés de distribution de carburant. Plus de 260 cas de fraude ont été détectés ! Une perte de recette fiscale, certainement importante.

D'autres fléaux

En 2010, plus de neuf millions de paquets de cigarettes de contrebande ont été saisis ! Une perte pour les recettes publiques de plus de 90 millions d’euros. Les contrefaçons et les milliers de produits saisis représentent à eux seuls des sommes astronomiques.
Pendant ce temps, l’automobiliste assiste avec effarement à la grimpée record du prix de l’essence. Il y a peu, son prix a augmenté de 23 centimes en quatre jours. Le prix de l’essence sans plomb s’est affiché à 1, 869 Euros et dans la municipalité de Réthymnon, certaines pompes vendaient à 1,889 ! Pour la première fois, le ministre du Développement régional et de la Compétitivité, a dû imposer le prix de vente chez les distributeurs.

Les Crétois semblent subir moins durement les effets de la récession. Famille, amis et traditions sont leur priorité. Ils ont connu des siècles d’occupation, de privations et de souffrances et libre leur esprit dansait. Ils veulent vivre leur vie et non être possédés par elle. Longtemps encore la lyre chantera, longtemps encore, Zorba dansera.

Les brèves de la semaine du 9 mai 2011

France Culture vient de consacrer une semaine entière à la Grèce. La Crète, l'île la plus grande du pays, l'île des Dieux, des mythes et des légendes ne fut pas oubliée. Deux émissions lui furent consacrées. La première est parvenue à me faire ressentir par les ondes l'atmosphère particulière de la Crète.

Un projet dantesque, le plus important jamais réalisé" en Méditerranée, contre toute attente, a reçu un cinglant refus. Il s'agissait d'un investissement colossal : six unités hôtelières de 7.000 lits, 3 terrains de golf et autres sur un espace de 2.600 hectares. Un site labellisé Natura 2000 risquait d'être défiguré, c'était le prix à payer pour acquérir 2.000 nouveaux emplois. La Crète, fière de ses paysages, de ses petites tavernes et de ses plages tranquilles, n'est pas disposée à les sacrifier au nom de la rentabilité.

Les brèves de la semaine du 16 mai 2011

Un projet en l'air

Le ministère de l'Infrastructure, après de nombreux reports avait lancé au mois de juin un d'appel international d'offres pour la réalisation de l'aéroport de Kastelli, mais une fois encore, le projet est retardé car maintenant, ce sont les banques qui émettent de sérieuses réserves ! Les trois principaux géants de la construction étrangers avec leurs associés grec avaient présenté au ministère un certain nombre de désaccords sur les termes fixés par le gouvernement grec, mais maintenant les banques émettent à leur tour des objections concernant les financements et les données économiques fournies. Un nouvel appel d'offres devrait se faire en octobre prochain. Le projet avait été annoncé avant les élections de 2004, puis le dossier durant cinq années a dormi dans les tiroirs pour resurgir, encore une fois avant les élections en 2009. Il est prévu de créer une société dans laquelle le gouvernement aurait une participation de 55% et les entrepreneurs de 45%. Le contrat serait conclu pour 35 années maximum. Selon les meilleures espérances, l'aéroport devrait être opérationnel en 2015 et accueillir près de 12 millions de voyageurs dix années plus tard.

70ème anniversaire

Six anciens combattants australiens de la Seconde Guerre mondiale, six vaillants nonagénaires, assisteront cette semaine aux célébrations du 70e anniversaire de la Bataille de Crète. A l'issue de ce qui fut une cruelle défaite, 275 australiens furent tués, des centaines blessés et trois milles furent capturés. Des associations crétoises de Melbourne seront également en Crète 14 au 25 mai afin de participer aux célébrations.

Les hippies reviennent

Du 11 au 13 juin les nostalgiques des années 60 - 70, les anciens hippies, seront au festival de Matala à la recherche de Bob Dylan. Plus une chambre à trouver, tout est complet !

Une belle donation

Une importante collection archéologique privée a été offerte à la ville d'Heraklion Cette collection privée représente plus de 2.000 objets qui couvrent sept siècles d'Histoire, les plus anciens datant du quatrième millénaire avant J.C. Elle a été offerte par feu Metaxas Nicholas et sa femme Théano Metaxa.

Les doutes se font certitude

La perspective d'une restructuration de la dette se renforce. C'est dans cette optique que, l'agence de notation Standard Poor's a abaissé la note de la Grèce, et sa concurrente Moody's a laissé entendre qu'elle pourrait faire de même. Un membre du conseil de la Banque Centrale Européenne a confirmé cette hypothèse en déclarant que le gouvernement grec, au lieu d'appliquer le protocole et les réformes à la lettre, cherche une manière pour procéder en douceur et obtenir la restructuration de sa colossale dette.

Les paiements tardent

Le manque à gagner au premier trimestre de 2011 a atteint des niveaux records et si l’État ne parvient pas à recouvrer les dettes impayées et l'imposition des amendes perçues, la réduction du déficit national est compromise, avec tout ce que cela impliquera comme conséquences pour le pays. La société de gestion des déchets solides suite à de nombreux impayés peine à faire face à ses obligations mensuelles, à ses frais de fonctionnement. Elle se plaint du retard des municipalités à honorer leurs échéances et menace de recourir à la justice. Il faut savoir que chaque municipalité perçoit et a reçu les sommes dues et ce, via les redevances et taxes communales, inclues dans les factures d’électricité que reçoivent les résidents tous les deux mois. L’argent est souvent utilisé à d’autres fins et la société de gestion des déchets menace d’aller en justice et d’exiger, comme la loi l’autorise, de recevoir directement l’argent, par les comptes de l’électricité, lorsqu’une municipalité est en retard de plus de trois mois.

Les brèves de la semaine du 23 mai 2011

La Crète aime ses bénévoles

Le Club Alpin de Hania, ce dimanche 22 mai, à l'aide de ses bénévoles a dégagé le chemin de Gigilos qui mène vers le sommet de ce mont, situé à plus de 2.000 mètres d'altitude. A cause du temps pluvieux et venteux de l'hiver, roches, pierres et débris divers jonchaient le sentier
D'autres bénévoles s'organisent pour protéger et nettoyer l'environnement! Suite à l'appel de l'organisation "SOS Méditerranée", les jeunes des écoles primaires de la région vont ce 27 mai nettoyer les plages de Georgioupolis et de Kalives. Cet opération tend à sensibiliser les citoyens, en particulier les jeunes à respecter l'environnement, nos plages et nos rivières,

Les bénévoles aiment la Crète

En un an, plus de 7.500 Grecs sont partis chercher un emploi dans un autre État membre de l'Union. Yioryos n’en sera pas. Il m’a dit : "La France, la Belgique, j'y suis allé ce sont de beaux pays mais jamais je ne quitterais la Crète, ni pour le travail, ni pour plus d’argent. Ici, on vit bien et je ne veux gaspiller le temps qui passe. On n’a qu’une vie, une seule.

Les Russes aussi !

Les hommes d'affaires Russes sembleraient l’avoir compris, seule différence notoire, ils aiment et ont de l’argent. Des grandes entreprises de Russie recherchent désespérément des terrains de 4.000m2, à bord de mer, pour y construire des villas. Il leur faudra être patients car des dizaines de projets d'investissement en Crète, représentant une somme de plusieurs milliards de dollars sont coincés dans les tiroirs de l'Administration. Ils attendent l'octroi d'une licence d'exploitation, un permis, parfois un expert pour complément d'enquête. L'attente se compte en années, les refus sont nombreux et lorsqu'ils osent aller en Appel, 5 à 7 années supplémentaires passeront avant que le verdict final ne tombe.

Les brèves de la semaine du 30 mai 2011

Une secousse non perçue

Une légère secousse de 4,7 sur l’échelle de Richter s’est produite samedi soir à l’ouest de la Crète. Elle est passée inaperçue.

L'énergie verte

Les possibilités de développement de petites éoliennes de 40 kW, qui couvriraient les besoins énergétiques des petites entreprises et des ménages ont été discutés lors, d'une réunion tenue à l'Institut Technologique de La Canée.

Une autre épidémie se propage

Une épidémie, d’origine espagnole tente de se propage en Crète. Prenant le relais des « indignados d’Espagne », des centaines de personnes se sont rassemblés sur la place de, la municipalité à Heraklion et à Rethymnon. Près de mille personnes, portant bannières et banderoles, se sont réunis à Chania pour protester contre les mesures, gouvernementales. L’appel à ces manifestations populaires fut diffusé sur les sites Facebook et Twitter.

Les conséquences des chiffres

Alors que l'Europe se concentre sur les chiffres de la dette et du déficit de la Grèce, les Grecs se concentrent sur d'autres chiffres, tels que le chômage, qui s'élevait, à 15,9 pour cent en Février (40 pour cent parmi ceux à l'âge de 24 ans), ainsi que sur le nombre de magasins qui ferment dans leurs quartiers (environ 65 000 magasins auraient fermé en 2010).

Retour vers la page d'Accueil

Flèche de retour