bannecrete.jpg

Les potins de Crète

Le sujet de la semaine du 4 mars 2013

L’Europe est vieillissante, sa population compte de plus en plus de retraités et on constate une baisse généralisée de la natalité. Des voix s’élèvent pour dire que l’immigration est une source indéniable de forces vives, que la régularisation du clandestin, que l’octroi de la nationalité du pays de résidence, sous certaines conditions, devraient devenir systématiques.

Un million de clandestins dans le pays!

Les gardes-frontières surveillent la frontière greco-turque, le long de l'Ebre L’immigration incontrôlée concerne principalement la Grèce, devenue le principal point d’entrée sur le territoire de l’Union européenne. Aujourd’hui, plus d’un million de clandestins résident dans le pays, vivant d’emplois précaires, mal rémunérés, souvent non déclarés. D’autres, sont impliqués dans les filières de la prostitution, de la drogue, survivent de petits larcins.

Dans le centre d’Athènes, des bâtiments sont squattés, des quartiers sont ghettoïsés, y règne un profond sentiment d’insécurité, que les faits divers malheureusement justifient. Des zones de non-droit où ne s’aventure que trop rarement la police, sont contrôlées par les militants de l’Aube Dorée, parti d’extrême-droite, qui selon leurs dires protège le Grec, ratisse et nettoie, débarrasse la rue de la racaille.

Les attaques violentes contre l’immigré sont légion, particulièrement contre ceux de l’Asie du Sud et d’Afrique du Nord.

Athènes compte également des immigrés nés en Grèce, qui aspirent à devenir des citoyens à part entière. Des milliers d'immigrés respectueux, qui ont fondé une famille, maîtrisent parfaitement le grec. 537.237, c'est le nombre exact de ces ressortissants de pays tiers qui résident légalement en Grèce, selon un document fourni par le sous-ministre de l'Intérieur.

La question fondamentale est posée

Qui peut devenir Grec? Qui serait sur ce long chemin qui mène à la citoyenneté ?

En 2010, Yiannis Ragousis, ancien ministre socialiste, avait voulu simplifier les règles qui permettent l’obtention de la nationalité grecque. Tout comme aux Etats-Unis, une naissance dans le pays en conférait le droit, à condition que les parents puissent prouver, habiter dans le pays depuis au moins cinq années. Y avait droit, tout jeune pouvant justifier de six années d’études menées à bien dans le pays.

La plus haute juridiction du pays vient d’annuler cette réforme, jugée inconstitutionnelle, elle devrait être remplacée par une Loi obligeant l’immigré demandeur de prouver qu’il existe un lien authentique avec la Grèce.

La citoyenneté grecque n'est ni un droit, ni un don

L'éffigie d'Alexandre le Grand, symbôle de la fierté nationale Le Premier ministre actuel, Adonis Samaras, en rendant plus difficile l’acquisition de la nationalité grecque satisfait des émotions anciennes, plusieurs fois centenaires. Le peuple grec dans sa grande majorité, désire protéger son identité nationale, pour Lui, devenir un citoyen grec doit être considéré comme un honneur, non comme un don et ne peut nullement être considéré comme un droit! Samaras veut un procédé transparent, efficace et respectueux.

Ragousis de son côté se justifie en disant que le processus de demande de la citoyenneté était gangrené par la corruption. Sans pots de vin ou relations politiques, fallait souvent attendre au moins 10 ans pour que le dossier progresse.

La nationalité grecque, la culture grecque sont liées à des siècles d’Histoire. L’histoire grecque est faite de luttes incessantes. Les manuels scolaires parlent de l’ Etranger, de cet envahisseur qu’il fallait vaincre. La langue grecque a survécu à des siècles d’occupation. La chute de Constantinople, la perte de l’Asie Mineure sont pour chaque grec une blessure profonde. Les conquêtes d’Alexandre le Grand font partie de la fierté nationale.

Préserver son identité, durant l’occupation ottomane, fut souvent une question de vie ou de mort, quatre longs siècles durant, la vie dépendait de cet ennemi Ottoman. Ce long retour dans le passé explique à lui seul pourquoi la Grèce est le pays européen où les régularisations octroyées sont les plus faibles de la communauté européenne.

Danger!

Des grecs protestent contre l'entrée au Parlement du Chrissi Afgi, parti d'extrême-droite, jugé comme néo-nazi Des députés conservateurs souhaiteraient que pour servir dans l’armée, qu’il faille posséder l'ethnie grecque, cette dernière, définie par le sang et la naissance. Théorie raciale, qui nous rappelle les heures sombres de l'Histoire.

Cette motion a été rejetée par les députés du PASOK et les partenaires de la coalition de la gauche démocratique. Le Parti Nationaliste Indépendant Grec a également refusé de soutenir la proposition de modification de la loi. Pas loin, le leader de la Gauche italienne Bersani, l'inévitable et éternel Berlusconi et l'apôtre de la rigueur, le sortant Monti, accusent le coup. Ils font la moue et l'ex-comique Grillo rigole. Les élections viennent de s’achever et leur pays, l’Italie semble ingouvernable, le retour aux urnes inévitable.

Un scenario déjà vu, ne serait-ce que chez nous en Grèce. Le constat le plus inquiétant, c’est la montée des extrémistes, le succès des discours creux des populistes et des nationalistes, car le plus grand perdant pourrait être l’Euro, mais surtout la fragile démocratie.

Convoitises et pression augmentent!

Antonis Samaras, lundi à présenté la Grèce comme une future plaque tournante régionale de l'énergie, insistant sur le fait qu'Athènes tient à régler ses différends avec Ankara, afin de pouvoir commencer la prospection de pétrole et de gaz dans la mer Égée et renforcer sa position géopolitique.

 Deux leaders mondiaux des hydrocarbures, se sont manifestés, Total groupe français et l’américain Exxon Mobil, ils s’intéressent aux résultats des dernières prospections sismiques recueillis par la société norvégienne PGS dans la mer Ionienne et au sud de la Crète.

Les données géophysiques ont été recueillies après 4 mois de recherche effectuées à bord du navire norvégien "Nordic Explorer", qui a achevé ses travaux mardi. L'intérêt de ces deux groupes pétroliers est confirmé par des sources gouvernementales.

Samaras a cherché à envoyer un message à son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, accusant Ankara d'invoquer le droit international pour défendre ses droits. “En tant que nation, nous pouvons faire référence au droit international, que nous avons signé et approuvé, mais la Turquie se réfère au droit sans rien avoir signé", a dit Samaras se référant au droit de la mer, qui n'a pas été ratifié par Ankara.

La semaine dernière, le président français François Hollande, lors d'une visite éclair dans la capitale grecque, a exprimé l’intérêt de la France à vouloir travailler avec la Grèce. François Hollande la main sur le cœur jura qu'il ne venait pas à Athènes pour vendre des fusils. Il se dit toutefois en coulisses qu'il proposa un contrat de location-vente qui portait sur 2 des 6 frégates multi mission "Fremm" qu'Athènes décommanda dès le début de la crise.

Un jour plus tard, une corvette turque pénétrait dans les eaux territoriales grecques, y restant plusieurs heures. Les deux Ministres de la défense de la Grèce et de la France ont mis l'accent sur la surveillance maritime, la cyber défense, la fourniture de pièces de rechange et l'entretien des systèmes exploités. Un nouvel accord a été signé, qui renforce la coopération stratégique entre les deux pays, signé en 2008.

Il a peu, ce mois-ci, les responsables gouvernements grecs, italiens et albanais ont signé un accord pour la construction du pipeline Trans Adriatic (TAP) qui transportera le gaz azéri vers l'Europe..... Pas à dire, la pression augmente!

Les brèves de la semaine du 4 mars 2013

Le pré-métro athénien a presque cinquante ans

Le 27 Février 1869, fut inauguré la première ligne du chemin de fer urbaine, reliant plusieurs quartiers d’Athènes au port du Pirée. La ligne, bien sûr n’était pas électrifiée, elle le fut en 1904. Lors de son premier périple, la locomotive, tractait six wagons couverts, effectua le voyage de 8,5 kilomètres de Thisio au Pirée en environ 19 minutes. Une nouvelle ligne vient d’être inaugurée dans les locaux de la société chinoise COSCO. Elle a une longueur de 17 km, comporte 10 tunnels et 10 ponts, elle a été annoncée en 2000, concrétisée treize années plus tard. Elle ne sera utilisée que pour des opérations de fret, reliera la limite ouest du parc à conteneurs de Néo Ikonio du port du Pirée avec le centre de fret de Thriassio et le reste du réseau ferroviaire. Le coût du projet, 143 millions d'euros, dont 50% ont été financés par le Fonds de cohésion et le reste par des ressources nationales. Un accord de coopération tripartite a été signé entre COSCO, Hewlett Packard et la société des chemins de fer grecque OSE. Le géant de l'électronique Hewlett Packard (HP) utilisera le terminal de fret de la firme chinoise Cosco, comme centre de distribution vers les pays européens et ceux du Moyen-Orient.

Vingt-deux aéroports vont être privatisés

Le Fonds de privatisation (TAIPED) vient de confirmer que 22 aéroports sont désignés à être privatisés. Parmi eux, l’aéroport d’Héraklion et le nouvel aéroport de Kastelli. Selon le communiqué, les 22 aéroports concernés sont ceux de Rhodes, Salonique, Kos, Corfou, Chania, Zakynthos, Santorin, Lesbos, Mykonos, Samos, Céphalonia, Aktion, Kavala, Skiathos, Alexandroupolis, Chios, Karpathos, Kalamata, Lemnos, Ioannina, Anchialos et Araxos. La concession de ces aéroports sera cédée pendant au moins 30-35 ans. Les investissements dans les infrastructures existantes devront obligatoirement être compris entre 200 et 220 millions et ce, durant les trois premières années. Seule exception, Kastelli, qui nécessitera un investissement minimal de 600 millions d’euros. En dehors de la répartition des 22 aéroports régionaux, le gouvernement et TAIPED entament les discussions avec l'allemand Hochtief pour prolonger la concession de l'aéroport "Eleftherios Venizelos".

Les tracteurs retournent au labeur

Les agriculteurs qui exigeaient des allégements fiscaux et la possibilité de payer moins cher leur carburant, après 30 jours de protestations, n’ont rien obtenu du gouvernement. Ils ont commencé, malgré le dépit, à lever peu à peu les barrages routiers, les tracteurs sont retournés vers les champs, mettant fin à près de 50 barrages routiers qui ont perturbé la circulation pendant un mois dans toute la Grèce.

Athènes s'inquiète de sa pollution

La situation au début de Février a été exacerbée par un nuage de poussière venu d'Afrique du Nord, augmentant considérablement la pollution de l'air au-dessus d'Athènes. les experts lancent un cri d'alarme aux autorités sanitaires. De décembre 2012 à janvier 2013, le niveau de pollution moyen enregistré à Athènes était au-dessus de la limite de 50mg/m3, cette limite, selon les directives européennes, ne peut être dépassée que 35 jours par an.

Interdit de faire des chinoiseries

Plus de 40.000 articles de contrefaçon, portefeuilles, sacs à main, lingerie et bien plus encore, viennent d'être découverts et confisqués par la police, dans le centre-ville d'Athènes. Quatre personnes ont été arrêtées. L'auriez-vous deviné? Il sont de nationalité chinoise, les contrefaçons également.

Ce fut impensable

Qui aurait pensé que la Grèce, qui adopta la monnaie unique en 2000, qui remporta brillamment l’Euro du foot et l’Eurovision de la Chanson, elle qui fut sous les projecteurs mondiaux lors des Jeux olympiques d’Athènes en 2004, qui aurait prévu, qu’elle se retrouverait, quelques années plus tard, plongée dans la pauvreté et quasi moribonde ? Qui aurait pu imaginer que cet Etat qui a consacré 0,7% de son budget à l'aide internationale et à l'aide humanitaire avant la crise financière de 2008 serait dépendante de la charité mondiale? Selon les statistiques gouvernementales, le taux de chômage atteint 27 % et culmine à 61% chez les moins de 24 ans ! Selon un rapport d’Eurostat, un tiers des Grecs vivent en dessous du seuil de pauvreté, 27,7 % sont des exclus sociaux.

Une dent contre son dentiste

Une carie mal soignée en est-elle la cause? Toujours est-il qu’un patient a porté plainte contre son dentiste, qui a perçu 2.300 euros d’honoraires, sans remettre de reçu, ni de bon fiscal. Arrêté par la Police de la criminalité économique, notre dentiste attend des jours meilleurs.

Le bœuf fait rugir l'Europe

La Grèce, elle aussi, sans la vouloir, aura mangé de la viande de cheval. Les quantités importées et incriminées ne sont certes pas importantes. Les échantillons découverts, concernent de la viande congelée, vendue comme étant de la viande de bœuf et provenant de la Roumanie. Deux sociétés-"Fantômes" ont livré également de la viande de cheval à Athènes et à Salonique, sous la forme de boulettes de viande congelée provenant de la Bulgarie. Le tout vendu pour du bœuf haché. L’enquête est entre les mains de la Criminalité financière et du procureur d'Athènes.Une société grecque de Kavala vient de rejoindre la liste des trafiquants, elle commercialise le "Kavourmas", qui est une saucisse traditionnelle faite et appréciée dans le nord de la Grèce et surtout en Thrace.

Ierapetra, la généreuse

A l’heure où les obligations grecques poursuivent leur chute et sont revenues à des niveaux qu'elles avaient avant la fin de l'année 2010, à l’heure où des milliers de personnes dépendent des structures sociales, vingt tonnes de primeurs parties de la municipalité crétoise d’Ierapetra, sont arrivées mercredi au port du Pirée et y furent distribuées gratuitement.

L'or ne fait pas que des heureux

La contestation grandit, se transforme en bataille, se durcit de plus en plus. De quoi s’agit-il? De ceux qui s’opposent à l’exploitation d’une mine d'or, située dans le Nord de Chalkidiki (Chalcidie). Huit jours après l'attaque d’un commando masqué sur le site, les résidents de Megali Panagia réagissent à leur tour. Des milliers de personnes ont défilé pacifiquement contre cette mine maudite de Skouries. Trois milles selon les organisateurs, 1.500 selon la police. La société canadienne Eldorado Gold, se propose pourtant d’ investir 1,3 milliards d'euros jusqu'en 2016, espérant extraire près de dix millions d'onces d'or. L'entreprise a embauché 1.200 personnes, alors que 5000 demandes sont en attente dans une zone sinistrée économiquement, où le chômage atteint 40%. Les craintes et les préoccupations des locaux se focalisent sur le risque de la perte des eaux souterraines de la région en raison de l'activité minière. Une étude hydrogéologique aurait démontré l’absence de problème, peut-on lui faire confiance? La seule certitude, c’est que des quantités importantes de cette eau souterraine, après l'investissement, continueront d'être perdues en mer.

Un scénario de film

La prison de Trikala, en Grèce, vient de connaître une tentative d’évasion digne d’un film de James Bond. Cinq hommes possédant des armes lourdes et des explosifs, portant des gilets pare-balles, se sont approchés en hélicoptère de la cour de la prison, dans le but d’y lancer une échelle en corde qu’attendait un certain Panagiotis, condamné deux fois en 25 ans à la réclusion à perpétuité pour son implication dans le grand banditisme et le syndicat du crime. Des tirs nourris furent échangés entre les gardes de la prison et les occupants de l’hélicoptère, qui fut touché et obligé d’atterrir dans l’enceinte de la prison, avec à son bord, deux Grecs, un Albanais, un Roumain et le pilote légèrement blessé.

Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras

le FMI conseille à la Grèce de se focaliser sur les impayés au principal fonds de la sécurité sociale, IKA, de ne s’intéresser, de faire pression, qu’aux retards récents, ceux qui datent de moins de six mois et qui s'élèvent à plus de 5.000 euros. Un changement dans la manière dont les cotisations sociales sont collectées est considéré comme essentiel, afin d'assurer la viabilité du système d'assurance sociale de la Grèce, qui a vu s'envoler les dettes des contribuables de 240% au cours des six dernières années! Les inspecteurs du FMI ont constaté que malgré les conditions de remboursement largement facilitées, que 35% des débiteurs ne respectent pas les accords signés. Les inspecteurs estiment que 92% des contributions dues à l'IKA, vieilles de plus de 12 mois seraient susceptibles d'être perdues.

Les brèves de la semaine du 11 mars 2013

Un projet d'investissement important en Crète

Un groupe d'affaires israélien a l'intention d’investir en Crète, un projet de 500 millions d'euros sur une parcelle de 2.500 mètres à Chersonissos et pas loin d'une jonction avec la nouvelle route qui verra le jour et qui rejoindra le nouvel aéroport municipal. Une autre partie du projet, prévoit un terrain de golf de 18 trous, encore faudra t-il patienter et respecter les procédures d'octroi des licences. Pas simple!

Le programme d'investissement prévoit la création d'un hôtel cinq étoiles comprenant un centre de conférences, un spa, des installations sportives, un centre commercial, un parc à thème crétois et un casino. Les investisseurs demandent au ministère des Finances d’activer une loi datant de 1994 qui prévoit l'exploitation d'un casino en Crète.

Serait-ce lui?

L'un des grands sanctuaires en plein air de l'antiquité, le Temple d'Artémis Amarynthia, situé sur le flanc nord de l’Olympe, serait identifié par les archéologues de l’Ecole Suisse d’archéologie. Hypothèse émanant des résultats des fouilles qui auraient découvert une construction datant de l’époque classique, probablement la Loge qui jouxtait le temple. A Amarynthos, étaient organisées une fois l’an, les plus importantes fêtes d’Erétrie, ce en l’honneur de la déesse Artémis. On y venait des villes voisines, des îles de Céos, d’Andros, Téos et autres. Cette fête avant les ravages occasionnées par la guerre persique, était fastueuse, se déroulait en grande pompe. La procession y organisée était grandiose, défilaient les hoplites par milliers, précédés par plus de 500 cavaliers et des dizaines de chars. Les personnes qui avaient rendu des services à Erétrie étaient honorées, leur nom était solennellement cité, certains étaient immortalisés par une statue destinée à être exposée au temple.

Malheureusement, pas lui!

La presse à sensation annonçait que le chanteur grec Vasili Terlegkas venait de vendre un îlot à l’Emir du Qatar. Sans fausses notes, notre chanteur s’est empressé de démentir la nouvelle, tout en reconnaissant s’être intéressé à l’achat d’une île Ionienne, quelques années avant l’adoption de l’Euro. 15 millions de drachmes en 97 seulement !

La Crète garde la cote

Le "New York Times" vient de consacrer un reportage au marché immobilier grec, signalant à ses lecteurs, que les prix y ont chuté de manière significative. L'article nous apprend, qu'entre les années 2002 et 2008, que pas moins de 150.000 habitations s'y vendaient annuellement. En 2011, seulement 11.000 maisons furent vendues, une chute vertigineuse de 95%! Cela s'est traduit forcément par une baisse des prix qui selon le journal, oscillent entre 35 et 50%, ajoutant que ... ceux qui paient en espèces sont Rois. Toujours selon le journal, des opportunités existent dans les îles, bien que les plus populaires d'entre eux, la Crète, Santorin et Mykonos, voient les prix de l'immobilier mieux résister à la crise. La moyenne de la baisse y serait de 15%. De nombreux investisseurs russes achètent des maisons de vacances et villas de luxe en Crète dans des endroits qui dominent le paysage crétois et offrent vue sur mer.

ils sont en ballade

Les câbles de cuivre sont l’objet de vols fréquents et depuis peu, on constate à Athènes, que de nombreuses statues en bronze, disparaissent de leur stèles. Ceux de l’écrivain Nikos Kazantzakis et du peintre El Greco, viennent de quitter le Centre culturel municipal de la rue de l’Université.

Comment rassurer?

Le Fonds d’assurance et de retraites accuse un trou de 1,5 à 1,8 milliards d’euros, ce qui laisse entrevoir la possibilité d’une nouvelle baisse des retraites, certains avancent la chiffre de 7%, d’autres redoutent beaucoup plus. L’augmentation du chômage et La baisse des recettes provenant des cotisations patronales, suite à l’augmentation du chômage et de la baisse des salaires en sont les causes, les sommes dues non payées aussi.

L'Emir retrouve son sourire

L’année dernière, la presse internationale, annonçait la vente de l’île d’Oxia à l’émir du Qatar. Pourtant, ce n’est que depuis quelque jours que la vente est officialisée, que le contrat final a été signé. En fait, l’île d’Ithaque, d’une superficie de 4.223 km2 est devenue la propriété d’un de ses fils, pour la somme bradée, selon certains, de 4,9 millions d’euros. On apprend que 3,5 millions auraient été déposés à titre d’acompte pour l’achat de cinq petits îlots avoisinants. Certains grands projets d'investissement qui étaient gelés se retrouvent à nouveau mis sur la table. C’est ainsi que le Fonds d'investissement du Qatar s’intéresse à l’aéroport international d’Athènes, qui pourrait devenir une plaque tournante européenne pour Qatar Airways. Et l'intérêt du Qatar ne s'arrête pas là, le Qatar aurait des visées sur le complexe hôtelier d’Asteras de Vouliagmeni et prendrait des parts de marché dans Finansbank, le bras rentable de la Banque Nationale de Grèce en Turquie. Selon les informations publiées, la Qatar National Bank de Youzef Hussein Kamal, qui est également ministre des Finances de l'émirat et président de la société Qatari Diar envisage de soumettre une proposition d’offre de 5 milliards d’euros pour toutes les actions de Finansbank. 1 milliard d’euros en plus seraient destinés à l'augmentation du capital de la Banque Nationale.

Protégées, mais si peu!

La Caretta - Caretta du port vénitien, la mascotte du port de Chania, celle que l’on appelait Babi est morte. Les commerçants du port la nourrissaient depuis plus de cinq ans. Probablement fut elle atteinte par l'hélice mortelle d’une embarcation de pêcheurs. Huit tortues sont mortes sur la côte ionienne, mise à part la mort naturelle des tortues, beaucoup sont victimes d'accidents, soit elles se retrouvent empêtrées dans les filets, soit elles sont blessées par les hélices des embarcations ou d'homicides délibérés,

La Crète insoumise

Suite à des contrôles inopinés d’l'IKA effectués à Héraklion en Crète, parmi 142 entreprises , 270 travailleurs n’étaient pas déclarés. 151.000 euros d’amendes ont été généreusement distribuées et quatre personnes arrêtées dans un bar de Chania, tripot clandestin et lieu de proxénétisme. Le propriétaire, le gérant et deux filles, une Bulgare et une Nigérienne, sont sous les verrous. Deux jeunes habitant à Roussospiti, près de Réthymnon, sont tombés entre les mains de la police, ces jeunes dealers détenaient 1,5 kg de cannabis brut chacun.

Ils jouent à la guerre

L'exercice annuel conjoint de la Marine de la Grèce, d'Israël et des Etats-Unis est en cours en Crète et en Méditerranée orientale. Le but de l'exercice, qui prendra fin le 21 Mars, est l'évaluation du niveau de la coopération opérationnelle entre les forces navales des trois pays.

Les agriculteurs poursuivent la lutte

Les ferrys au départ d’Héraklion et de la Canée, sont partis vers le port du Pirée avec à leur bord, plus de 1.000 agriculteurs, et leurs revendications. Près de 4.000 agriculteurs ont manifesté mardi dans le centre d'Athènes à l'appel du parti communiste. Les agriculteurs avaient dressé auparavant quelque 50 barrages à travers le pays, leurs tracteurs garés le long des jonctions routières, ce pendant environ un mois. Les représentants syndicaux ont déclaré mardi qu'ils allaient intensifier leur action jusqu'à ce que leurs demandes soient satisfaites.

Ils vont bronzer!

La Commission a donné le «feu vert» pour un projet d’aquaculture du saumon d’Atlantique une zone de 17 hectares. Situé dans Innachorio, à savoir le Akrotirio "Mouros" depuis 2008, l'élevage du turbot n'est pas jugé rentable. La production annuelle du saumon s'élèvera à 225 tonnes. Le saumon de l'Atlantique est un poisson endémique de l'Atlantique Nord et ce projet crétois ne peut être que sujet d'étonnement.

Pas un de moins!

le gouvernement espère de ce fait, persuader les représentants de la troika, que les licenciements demandés dans le secteur public, ne sont plus nécessaires. Il reste à savoir, que ces licenciements, que les politiciens grecs redoutent, sont une des conditions imposée pour recevoir le versement de la prochaine tranche de 3 milliards d’euros. Cette question a été longuement débattue par les responsables gouvernementaux, qui cherchent désespérément des solutions. Antonis Samaras redoute, on peut le comprendre, l'agitation sociale que pourrait provoquer une vague de licenciements, de plus, Fotis Kouvelis, leader du DIMAR, qui fait partie de la fragile majorité gouvernementale, s’est engagé à ce qu’il n'ait pas de licenciements parmi les fonctionnaires. Bruxelles cependant exige des faits convaincants, voulant se persuader que le gouvernement grec va honorer ses engagements. 7.000 employés doivent être licenciés cette année. Les représentants du FMI et de l'UE ont pris soin de le préciser à Stournaras, ils exigent des licenciements immédiats. Les premières victimes vont être celles qui sont entrées dans l'Administration à l'aide de faux diplômes et certificats et celles qui ont commis des fautes éthiques ou professionnelles graves

La crise pollue la capitale

La combustion du bois s'est avérée être responsable de 90% des concentrations de particules en suspension pendant la nuit au-dessus d'Athènes. La plupart de ces particules d'un diamètre inférieur à 2,5 micromètres sont les plus dangereuses, car leur petite taille pénètrent plus facilement dans le système respiratoire. Certaines nuits ont été mesurées des concentrations de gaz relativement élevées de composés aromatiques. Cela prouve, selon les experts, la combustion de bois traité avec vernis et peintures et d'autres matériaux.

Ils veulent un emploi

Les travailleurs de la mine d'or et les résidents de Skouries, près de Halkidiki en Grèce du Nord, réunis à Megali Panagia, ont exprimé leur soutien au projet minier controversé d'or qui a alimenté les protestations furieuses par d'autres sections locales et les militants écologistes qui disent que la mine va causer de sérieux dommages à un forêt ancienne et contaminer l'approvisionnement en eau. Hellas Gold, qui est à 95% détenue par Eldorado Gold canadienne, insiste sur le fait que la mine d'or est légale et sécuritaire. Le Conseil d'Etat, la Grèce plus haute juridiction administrative, n'a pas encore statué sur le recours déposé qui s'oppose à l'exploitation de cette mine maudite pour certains, source de travail et de revenus pour d'autres.

Une mesure combien naïve!

Toute transaction de plus de 1.500 euros devra être payée par carte bancaire, le montant était de 3.000 euros en 2011. Cette mesure est destinée naïvement à lutter contre la fraude fiscale. Elle est accusée de violer les règles de l'Union européenne et la Convention européenne des droits de l'homme.

Un pojet mammouth

Une centrale solaire de 70 MW de puissance thermique verra le jour dans la région dite de Fournia, près de Sitia. La phase la plus difficile des approbations des conditions environnementales. Cette centrale solaire thermique, a suscité dès l'annonce du projet, de vives réactions des organisations environnementales. Si le projet se concrétise, il sera avec ses 1793 hectares, l'un des plus grands d'Europe!

Ils oublient

A l'autre bout du pays, dans le tumulte causé la Crète par les révélations de déficit de trésorerie énorme dans la commune de Réthymnon une procédure contre trois anciens ministres accusés d'avoir dissimulé la provenance de leur fortune est en cours. Parmi eux, figure Yannos Papantoniou, un ancien ministre des Finances, membre du PASOK. Il était en poste lorsque la Grèce a adhéré à l'euro. Il est accusé d'infraction à la législation fiscale pour n'avoir pas indiqué en 2008 que son épouse disposait d'un compte suisse sur lequel étaient déposées 2,2 millions d'euros. George Voulgarakis, ancien ministre de l'Intérieur n'a quant à lui pas dévoilé en 2007 à l'administration fiscale que son épouse avait placé 117.000 euros sur un compte situé dans une banque étrangère. Petros Doukas, ancien secrétaire d'Etat aux Finances, membre du parti conservateur de l'actuel Premier ministre, est de son côté mis en cause pour n'avoir pas fourni d'explication sur la disparition en 2010 de ses comptes d'un million d'euros.

Le sujet de la semaine du 18 mars 2013

Rambo le Justicier était en Crète

L’atmosphère sur la plage, celle qui précède le long carême, était électrisante. Rambo au Volant de son bulldozer, était sur place, afin de commencer la démolition d’une construction illégale située sur la plage et le bord de mer, 8.000m2 de construction illégale!

Le propriétaire des lieux, s’est interposé, insista sur le fait qu'il avait légalement acheté le terrain et que son hôtel ne pouvait être démoli. Finalement, la démolition s'est poursuivie malgré les moments de tension qui ont prévalus.

Deux démolitions effectuées

C'était le deuxième bâtiment illégal en Crète a être démoli. L'opération de démolition avait commencé la veille à Amnissos, également proche de Chersonissos et également situé à l'est d'Héraklion.

Pas moins de 105 bâtiments en Crète sont condamnés, voués à être démolis. La plupart sont localisés dans les préfectures d’Héraklion et de Lassithi, quatre à Réthymnon et deux à Chania.

La liste comprend des plates-formes, des terrasses et rampes menant à la plage, des infrastructures portuaires au service d’entreprises privées et d’hôtels. Des tavernes, des cafés, des lieux de divertissement occupent abusivement et en toute illégalité le front de mer, parfois même la plage. Près de 80% des protocoles de démolition concernent ce genre d'affaires.

De nombreux hôtels sont hors la loi

Cependant, les "grands" contrevenants en matière de la surface occupée sont les hôteliers. Les images des deux premières démolitions ont été diffusées sur toute la planète et les professionnels du tourisme demandent que le processus de démolition soit suspendu jusqu’à la fin de la saison touristique 2013. Ils plaident, arguant que les images d’hôtels démolis rappellent celles de la Syrie, créent une mauvaise image de l’île.

C'est la trêve, on verra plus tard!

Sous le poids de la pression grandissante, à la fois au niveau local et central, puis par l'intervention du ministre Kefaloyiannis Olga, l'administration a décidé que la démolition des constructions illicites est suspendue jusqu’en Novembre, ceci afin d'éviter tout problème dans le secteur touristique.

C'est le peuple qui paie, qui souffre!

Le régime d’austérité imposé au peuple, le contrôle resserré de l’Union européenne et du FMI, les Grecs les ressentent comme autant d’injustices. Dans les grandes villes, la misère est dans la rue, les poubelles sont fouillées, des enfants ont faim, des familles entières ne parviennent plus à assumer leur quotidien.

Les recettes fiscales sont insuffisantes, les riches refusent de payer, d’autres ne le peuvent. Salaires et avantages sociaux ont été sévèrement diminués, le nombre des sans emplois grimpe, celui des taxes nouvelles également. L’ouvrier, le fonctionnaire en paient le prix fort, pour eux, frauder massivement est impossible, ils sont imposés à la source. Certes, les petits boulots en noir existent, les faux emplois à temps partiel également. Chacun le sait, à qui la faute?

A qui la faute?

Chacun tente de payer moins d’impôts, ruse et triche. Parmi les travailleurs saisonniers, plus d’un tiers des emplois ne sont pas déclarés. Le gouvernement tente d’éradiquer ces phénomènes par des stratagèmes et des mesures qui font sourire. Chaque contribuable grec doit justifier 25% de ses dépenses, en joignant à sa déclaration reçus et factures. Tout achat supérieur à 5.000 euros doit obligatoirement être payé par chèque, carte de crédit ou paiement électronique.

Comme chez vous, les professions libérales et les petits indépendants sont les plus grands fraudeurs, mais chez vous, il n’y a pas de riches armateurs, dont la puissante et deuxième flotte mondiale bénéficie d’un régime de faveur. La majorité des navires sont immatriculés à Malte, Chypre ou ailleurs. L’évasion fiscale, le manque à gagner, sont énormes, malgré le fait que ces entités off-shore emploient plus de 200.000 personnes en Grèce et rapportent à l’Etat grec, plus ou moins, 12 milliards d’euros par an.

En ces temps de crise, les sacrifices imposés au peuple grec sont à la limite de l’inacceptable, le salaire minimum en Grèce, est aujourd’hui de 586 euros! Les indexes des indignés se pointent vers ces armateurs grecs, cette Eglise orthodoxe, dont les revenus immobiliers, les propriétés sont exonérés d’impôt.

La Grèce n’est pas un pays laïque et presque chaque grec se déclare être orthodoxe, même si beaucoup ne fréquentent l’église qu’aux grandes fêtes religieuses du calendrier ou au gré des événements familiaux (mariages, baptêmes, etc.).

L’Eglise orthodoxe est riche, très riche, elle est le deuxième propriétaire foncier du pays. Dans les quartiers défavorisés des grandes villes, elle distribue la soupe populaire, ouvre des centres médicaux, offrant visites et médicaments aux indigents, aux trop nombreux non-assurés.

La route est longue

Depuis 2011, le gouvernement grec, mis sous pression par le Troïka, a enfin décidé de s’attaquer à l’évasion fiscale, tente de moderniser son Administration, peu performante, insuffisamment formée et peu présente sur le terrain. Des contribuables ayant des millions d’euros d’arriérés fiscaux sont aujourd’hui emprisonnés, mais comment comprendre que des dettes fiscales aussi importantes puissent exister? Quelques dizaines de hauts fonctionnaires européens sont sur place, aident l’Administration fiscale grecque à se reformer et la législation se fait plus répressive envers le fraudeur et le fonctionnaire corrompu. Peu à peu, la Grèce se modernise, mais le chemin à parcourir est semé d'embûches.

Les brèves de la semaine du 18 mars 2013

Il sont partis sans accord

Les discussions entre la Grèce et la Troïka ont été suspendues sans accord, ce qui retardera le versement éventuel de la prochaine tranche de prêt au pays.

Les représentants de la troïka ont donc quitté Athènes sans s'être accordés avec le gouvernement grec sur les prochaines mesures à mettre en œuvre. La libération de la nouvelle tranche de 2,8 milliards d'euros est donc actuellement gelée, reportée et espérée au mieux, pour la deuxième quinzaine d’avril.

La suppression demandée de postes dans le secteur public, se fait attendre, le gouvernement d’Athènes tente de gagner du temps, tergiverse, voudrait les éviter, se limitant aux cas de parjure, de corruption, aux fonctionnaires en attente de mesures disciplinaires et aux départs à la retraite. Les deux parties divergent également sur les facilités que le gouvernement voudrait accorder aux Grecs endettés auprès du fisc, des assurances sociales et des banques, ceci à l’heure où il n’a toujours pas trouvé les moyens, ni la recette pour endiguer la fraude fiscale, percevoir correctement les impôts.

La Troïka voudrait que ces arrangements éventuels soient strictement réglementés, voulant éviter les conciliations foireuses et les magouilles incontrôlées. Antonis Samaras a démenti samedi tout blocage dans les négociations.

Le climat négatif s'explique par le fait, que le gouvernement, durant ces trois dernières années, à essayé de gagner temps en évitant d'appliquer les réformes majeures dans l'Administration. L'impréparation montrée par le Ministre de la Réforme administrative dans la présentation de sa proposition a fortement irrité les représentants de la Troïka. Monsieur Manitaki devait présenter les nouveaux schémas de toutes les structures étatiques, afin de déterminer comment il allait supprimer 25.000 emplois dans la fonction publique d'ici la fin de l'année 2013.

Samaras a promis que le gouvernement présentera dans les deux prochaines semaines un plan convaincant. Les négociations se dérouleront à l'ombre de la démission de secrétaire général du ministère des Finances et du président d' Asset Développement de la République hellénique.

Deux célébrités à l'hôpital

Le vendredi 9 mars, ce fut Manolis Glezos, celui qui accrocha le drapeau grec au sommet de l'Acropole durant l'occupation allemande, qui fut hospitalisé avec une infection respiratoire. Fin de la semaine dernière, ce fut au tour du compositeur Mikis Theodorakis d'être samedi, admis à l'hôpital, également en raison d'une infection pulmonaire, une dyspnée et une toux sévère, selon certaines sources.

Les maires protestent

Suite aux mesures d’austérité leur imposées, les économies demandées dans l’Enseignement et la situation jugée catastrophique de l’hôpital, les maires d’Agios Nikolaos et d’Ierapetra ont adressé leur démission au Secrétaire de l'Administration décentralisée de la Crète. Des milliers d'étudiants ont par ailleurs manifesté jeudi à Athènes contre la cure d'amincissement imposée aux universités dans le cadre des réformes structurelles dictées au pays par ses créanciers.

Les drapeaux vont s'agiter

Ce vendredi 22 mars, dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde 2014, la Grèce affrontera la Bosnie-Herzégovine. La Grèce est actuellement seconde du groupe G de la zone Europe, à égalité avec son futur adversaire, mais avec une moins bonne différence de buts.

La liste de la honte

La fameuse liste de parjure, livrée par les services de l'inspection générale du ministère de la Réforme administrative, cite 2.200 cas d'infractions graves commis entre 2007 et 2012. le gouvernement d'aujourd'hui, ne sait pas si ces employés ont été démis de leurs fonctions ou si des décisions définitives ont été prises par les tribunaux. Cette longue liste comprend 128 inspecteurs des impôts, 62 médecins et 56 enseignants. Il se dit en coulisses, que personne à ce jour n’aurait été inquiété!

Autre affaire rocambolesque à joindre au dossier

Plus de trois ans après l'exécution de sang-froid du maire de Kavala, les assassins, deux fonctionnaires municipaux, ont continué en prison, de percevoir 50% de leur salaire de fonctionnaire! C'est peut-être l'exemple le plus flagrant parmi des centaines de cas de parjures impunis qui sont inclus dans la «liste de la honte.

Les incendies refont l'actualité

Des hectares de végétation, des forêts et prairies, des oliviers, des centaines de cultures n’étaient plus que cendres, mais les foyers étaient sous contrôle dans Kissamos, Maratho, Manoliopoulo, Roumata et d’autres régions de la Crète.

Il leur faut se préoccuper des enfants

L'Etat, des institutions, des municipalités et des ONG, voyant la situation ces derniers mois dans les écoles grecques ont commencé à nourrir les étudiants, donnent une collation quotidienne dans cinq écoles sélectionnées, deux à Athènes et trois à Salonique. Dans les prochains jours, il est prévu de lancer le programme de distribution de fruits et de lait dans les écoles primaires dans tout le pays. A la mi-février, le ministère a décidé de subventionner la consommation de lait dans les écoles, à concurrence de 18 centimes le litre. La municipalité d'Athènes distribue plus de mille déjeuners tous les jours dans 69 écoles et garderies. La fondation Stavros Niarchos, dans environ 90 écoles secondaires de l'Attique, a offert sandwichs, nombre de fruits et plus de 600.000 portions de lait. Le ministère du Développement rural, va distribuer gratuitement des fruits dans plus de 3.500 établissements scolaires. L'objectif avoué du ministère est différente il veut sensibiliser les élèves sur les bienfaits d'une alimentation saine.

Otto nous revient, pour un instant seulement

Otto Rehhagel, l'ancien entraîneur de l'équipe nationale, celui qui a mené la Grèce sur le plus haut podium lors du championnat d'Europe en 2004, est venu à Athènes pour réconcilier l'opinion publique grecque avec l'Allemagne d'Angela Merkel.

Ils se bousculent au portillon

Le président de Gazprom Alexeï Miller a eu une réunion, d'une durée de 40 minutes avec le Premier ministre.Le groupe russe se concentre sur l’appel d’ offres qui se clotûte le 12 avril prochain. Le Premier ministre grec a assuré que toutes les procédures de passation des marchés seront transparentes. Le gazéoduc South Stream, fut également l’objet de discussions, la partie russe ayant l'intention de coopérer avec des entreprises grecques pour créer des centrales électriques fonctionnant au gaz russe. Kostis Hatzidakis, de son côté, a rencontré des représentants d'entreprises allemandes opérant en Grèce. La réunion s'est tenue à la résidence de l'ambassadeur d'Allemagne. Dans le même temps, le ministre des Finances a eu une réunion avec les représentants de la Chine, qui participera à la compétition pour la gestion de l'aéroport international d'Athènes (Eleftherios Venizelos).

Une presse irrésponsable

La Grèce a rejeté comme "sans fondement" les accusations parues dans les médias turcs, dénonçant que le gouvernement grec aurait fermé deux camps d'entraînement de terroristes kurdes! Le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères, Grigoris Delavekouras, a affirmé qu’aucun camp n’a jamais existé à Lavrio ou ailleurs en Grèce, de sorte qu'ils ne peuvent pas avoir été fermé.

Les impayés inquiètent

La taxe d’habitation, inclue dans les factures d’electicité, semble bien impopulaire. On comptait 400.000 impayés en 2011, 700.000 en 2012 et nous voici en 2013. Il est difficile de comprendre pourquoi quelqu’un ne peut ou ne veut pas payer. Des comités locaux seront mis prochainement en place, afin de déterminer où est le véritable problème.

Ils ne descendaient pas du Paradis!

Deux prêtres arrivant à l’aéroport d’ Eleftherios Venizelos d’Athènes ont fait sensation, lorsqu’ils sont sortis d’une jeep noire Cayenne, de la marque Porsch. Chacun attendait d'ne voir descendre quelque personnage politiques important, une star international, mais voir deux prêtres de l'Eglise orthodoxe grecque, a suscité beaucoup de commentaires en cette période de crise !

Ils sont sans eau!

Les residents, une centaine que compte le village de Prina, proche d'Agios Nikolaos, se sentent abandonnés. L’eau du robinet n’est pas potable, la source d’eau du village non plus.

Ils sont gâtés, ces riches!

Les services de lutte anti-fraude ont compté 18.300 entreprises ou indépendants grecs qui possèdent des sociétés offshores! Il existe au moins 42 paradis fiscaux pour les Grecs qui choisissent de cacher leur argent. Les paradis fiscaux pout un Grec, sont ces entités hébergées dans les pays avec lesquels la Grèce n’a signé aucun accord de coopération en matière de transparence et d'échange de renseignements fiscaux.

Une législation bafouée

La moitié des entreprises grecques ne paient pas leurs employés à l'heure et un travailleur sur trois n'est pas assuré, un responsable de l'Inspection du Travail explique que la crise économique et l'assouplissement de la législation du travail ont permis les ruptures de contrats et conduit à un nombre croissant de faux emplois à temps partiel.

La chasse aux métaux se diversifie

La cloche de l'église d’Agio Manoli à Pazino, dans la région d’Akrotiri a disparu, tout comme les kilomètres de câbles des sociétés d’electricité et de téléphonie, puis le vol du buste du Capitaine d'aviation Iliakis Costas, finalement retrouvé et réinstallé, la tentative d'enlever le buste d’Elena Venizelos au Stade National de La Canée, aujourd’hui écarté de la direction du stade et maintenu en entrepôt.

L'appat du gain, crée des pénuries

les carences concernant 75 médicaments proviennent principalement de multinationales étrangères. Il s'agit notamment d'anti-inflammatoires, de médicaments qui traitent les maladies cardiovasculaires, les migraines. La cause de ce phénomène, sont les exportations parallèles vers des grossistes étrangers, qui paient un prix plus élevé. Cinq cents pharmacies dans le Péloponnèse et l'Attique ont procédé à cette pratique sans avoir les documents juridiques requis. A Kalithea, une filiale détenue conjointement par un médecin bulgare et grec, exportait des médicaments en Bulgarie, en Angleterre et en Allemagne, médicaments achetés dans les pharmacies en Grèce et facturés à la société mère en Bulgarie.

Les aéroports régionaux également!

Kostis Hatzidakis, le ministre du Développement a déclaré que l'appel d'offres concernant le développement des aéroports régionaux sera lancé en ce mois de Mars. Les aéroports resteront propriété de l'Etat et le gouvernement conservera un rôle de surveillance tandis que leur gestion sera affecté à des investisseurs privés. Les privatisations et les contrats de concession ne vise pas seulement à respecter les objectifs budgétaires, mais surtout à aider à un retour de la croissance. La durée des contrats est de 30 à 35 ans minimum, avec possibilité de prolongation pour maintenir les commissions à des niveaux compétitifs.

On embauche dans les îles

Pas moins de 750 infirmières et personnel paramédical et 800 médecins auxiliaires vont être engagés et envoyés sur les îles grecques, afin d'y combler les lacunes existantes.

Certains ont peur!

Dix membres de l'Office central de la criminalité financière et deux de chaque direction régionale auront accès aux comptes des contribuables sous contrôle. Cette possibilité devrait être opérationnelle d'ici mardi prochain, elle pourra leur fournir des informations sur le montant des dépôts bancaires et sur les mouvements effectués à partir de 2008.

Le sujet de la semaine du 25 mars 2013

Au mois de février dernier, le ministère du Développement rural avait octroyé des amendes à 61 commerçants et producteurs pour trafic ou emploi illicite de pesticides. 135.000 euros au total, une goutte dans l'océan, car selon les données de l'Association de protection des cultures grecque, le chiffre d'affaires annuel dépasserait les 36 millions d'euros, 20% des pesticides qui tombent sur les champs grecs proviennent du marché noir!

Au début du mois d’Août dernier, plus de 7.000 hectares de coton dans les plaines de la Macédoine, de Chalcidique furent détruits. Fleurs flétries, racines brûlées, une catastrophe imputée à un pesticide employé parce que moins cher, la moitié du prix ! Y détecté du Propanil, interdit sur le marché grec.

En temps de crise, de nombreux agriculteurs se tournent vers la contrebande de ces pesticides bon marché importés de Turquie et de la Bulgarie, contenant des produits interdits en Europe depuis des décennies, sans égard pour la santé du consommateur, celle de leurs champs. Dans la campagne grecque, règne l’omerta sur le sujet, personne ne sait, ni les producteurs, ni les agriculteurs, ni les commerçants et ni bien sûr les représentants et vendeurs de ces pesticides.

La crise a frappé les agriculteurs, les prix des engrais ont augmenté de 9% et l’importation et le trafic de drogues interdits dans l'UE explose. Les villes du Nord de la Grèce se fournissent en Bulgarie et à Skopje. Le mois dernier, la police a repéré une voiture à Alexandroúpolis transportant 87 kilos de pesticides et 170 litres d'herbicide, entrés frauduleusement dans le pays. Les étiquettes originales écrites en turc, étaient recouvertes d'autres qui reprenaient abusivement le nom de grandes sociétés européennes.

Rien de nouveau, en septembre dernier, 290 litres de pesticides en provenance de la Turquie furent saisis, des trafiquants ont été arrêtés la semaine dernière. Un rapport récent d’Europol dénonce la contrebande d’une mafia internationale. Les pesticides sont souvent fabriqués en Chine, transportés en vrac, dans des sacs, des tonneaux. Ensuite, ils sont conditionnés dans des récipients, y sont collées de fausses étiquettes de sociétés connues. La mafia des pesticides, selon Europol, aurait tissé des liens, même dans les zones rurales.

Cette contrebande en provenance de la Chine est détectée régulièrement dans les principaux ports européens. Sur l'initiative du Ministre du développement rural, A. Tsaftaris, a été promu un arrangement en vertu duquel les agriculteurs enregistrent leurs entrées, y compris les pesticides, dans un système intégré de gestion et de contrôle, pas suffisant !

La fête de la Pâque orthodoxe approche et les tentations du gain illicite également. On vient de trouver environ 230 kilos de viande qui ont été saisis et détruits, ces derniers jours à Athènes. Plus précisément, selon le ministère de l'unité régionale vétérinaire, lors de contrôles effectués au cours des deux dernières semaines, chez trois bouchers de la viande d’agneau, de porc et de bœuf non estampillée a été trouvée.

L'Etat français vient d'être condamné par la Cour d'appel de Nancy à indemniser un agriculteur victime d'un cancer dû aux substances toxiques contenues dans des pesticides et des herbicides qu'il employait régulièrement. Cette décision pourrait faire jurisprudence, mais qu'en est-il pour le consommateur qui serait victime d'un cancer causé par ces produits toxiques employés par l'agriculteur ?

Les brèves de la semaine du 25 mars 2013

A Kalives, on se sécurise.

Au cours de la réunion tenue dans Apokoronou, la mairie de Vrisses et toutes les parties prenantes, ont décidé de sécuriser l’arrêt du bus de Kalives. Dans la direction Chania-Retyhmnon, il sera déplacé, se trouvera sur la voie de contournement. Quant à la direction de Réthymnon vers Chania, la route sera élargie d’environ un mètre, afin de créer un espace “arrêt” plus sécurisant.

Il n'y a pas que les oiseaux qui volent

A Apoini, village situé dans la municipalité de Gortyne, les tuyaux d’irrigation ont été coupés et volés. Ce nouvel incident a provoqué la colère des dirigeants et suscite l'inquiétude des producteurs de la région, car ils savent qu'en raison de difficultés financières dans lesquelles la municipalité se débat, qu’elle sera incapable de remplacer immédiatement les tuyaux volés, ce qui met en danger l'irrigation des cultures.

Elles ne partiront pas en fumée

Deux navires transportant une grande quantité de cigarettes de contrebande sont tombés dimanche dans les filets des autorités portuaires après l'opération coordonnée dans des conditions météorologiques défavorables, dans laquelle participait un bateau du port principal de Chania, aidé par une logistique aérienne et nautique, ainsi que par les forces des unités spéciales. Lors de l'opération, furent arrêtés les 13 étrangers, membres d'équipage, 6 camions chargés d'une importante quantité de cigarettes, ainsi que les deux navires furent saisis.

La contestation semble s'amplifier

On apprenait au milieu de la semaine, qu’un navire turc, Bilim-2, était entré dans les eaux territoriales grecques, passant entre Rhodes et Castellorizo, deux îles du Dodécanèse, situées en mer Egée orientale. Le navire était en mission afin de procéder à des recherches océanographique, cette zone selon les responsables turcs, est située à la limite du plateau continental grec. L'ambassade de Grèce à Ankara a demandé au gouvernement turc de précisions, étant donné que la Grèce n'avait pas été informé de l'expédition du navire turc. La Turquie de son côté, s’est adressée à l'Organisation des Nations Unies, contestant les droits souverains de la Grèce au sud de Rhodes et de Castellorizo. La Turquie fait valoir que la mer Egée doit être traitée comme un cas particulier soutenant qu’elle a le droit d’entreprendre l’exploration pétrolière et gazière dans des zones aujourd’hui considérées comme étant à tort et abusivement sur le plateau continental grec.

Les ravages de la mondialisation

Les élèves de l'enseignement primaire à partir de quatre unités municipales de la municipalité de Gortyne, suivent un programme éducatif novateur appelé «Découvrir le monde des Oliviers». Des dizaines d'écoles maternelles de jeunes étudiants des écoles primaires de Gortyne, apprennent la valeur temporelle de cet arbre et le place occupée par l'huile d’olive dans la pyramide alimentaire. Etonnant lorsque l’on sait que la Crète compte six oliviers pour un habitant, moins lorsqu'on sait que le régime, le fameux régime crétois est ignoré par la Jeunesse de l'île.

Elle va tenter de s'embellir

Un budget de 1,5 millions d'euros est prévu pour le réaménagement de la place de Georgioupoli. À l'heure actuelle, pas possible de parler de mise en œuvre, de calendrier, mais le projet a reçu l'accord des technocrates. Le plan consiste, outre l’embellissement de la place, de création d'aires de jeux, d’aires de loisirs, de fontaines, y sont prévus trottoirs et piste cyclable.

Pas encore l'été

Plus de 200 hectares de forêts, d’agriculture et de prairies sont en cendres dans les comptés de La Canée et de Réthymnon. Le plus grand incendie s'est déclaré dans les campagnes de la Canée, y ont brûlé 120 hectares de bois et de prairies, pas moins de 40 foyers ont éclaté à Kastelos, 15 hectares de forêt sont noircis. A Tavronitis, 2 hectares de prairies ont brûlé. Les incendies ont frappé Selino, Dalianis, et Neo Chorio. Les pompiers de Réthymnon ont combattu plus de 5 incendies à Maouli, Charkia, Sisses. Les dégâts sont pathétiques, nous sommes au mois de Mars, bien avant la période chaude de l’été.

La cyanure n'est pas de l'or

L’extraction de l'or, dans les 20 prochaines années, générera des impôts directs, estimés à 1,6 milliards, tandis que les emplois, directs et indirects pourraient atteindre les 4000. A Halkidiki, les responsables de la société Eldorado Gold disent ne pas employer le cyanure, mais le cyanure de sodium et à des concentrations inférieures à celles autorisées. La valeur des gisements identifiée à Halkidiki est estimée à 11 milliards de dollars, mais pourrait atteindre le double. En Thrace la valeur de gisements identifiée serait de 1,5 à 1,6 milliards de dollars. Le ministère de l'Environnement a rejeté les objections émises par les enseignants de l’université Aristote qui mettaient en évidence les risques environnementaux de l'exploitation minière en Chalcidique, en disant qu'elles ne sont pas fondées sur une étude scientifique.

Un salut malvenu

Le jour où la ville de Salonique honorait la mémoire des milliers de juifs, envoyés vers les fours crématoires d'Auschwitz, le jeune footballeur de l’AEK, George Katidis effectuait, au stade olympique d'Athènes, torse nu, le salut nazi, après avoir à sept minutes de la fin du match, offert la victoire à son équipe. Une insulte aux valeurs humaines et sportives, un défi à notre mémoire collective. La sentence ne s’est pas fait attendre : Geoges katidis, est exclu des stades à vie. L'influence du parti néo-nazi “l’Aube Dorée” est inquiétante. Son idéologie pénètre dans les écoles et les installations sportives, ce qui le rend plus dangereux chaque jour pour la démocratie et la liberté de nos valeurs. Pour certains, Katidis est une de leur victime, le joueur a tenté de se justifier en déclarant sur Twitter ne pas connaître le symbolisme du salut, sans parvenir à convaincre la Fédération. Der Spiegel, La Stampa, Reppublica, The Guardian, les journaux français et autres ont publié l’événement. Il reste simplement à espérer que Katidis était réellement ignorant ou bêtement stupide.

Rien, ni personne, ne fait l'unanimité

Le Patriarche Œcuménique Bartholomée fut parmi les chefs religieux qui assistèrent à la cérémonie du couronnement du pape François I. C'est la première fois que l’événement se produit depuis le schisme entre les deux Eglises au 11ème siècle. De son côté, le métropolitain Séraphin du Pirée a commenté l'intronisation de François I, contestant le lien historique de la papauté avec l'apôtre Pierre, en étant très critique envers le Vatican devenu un Etat avec des ministres, des ambassadeurs, des militaires, tissant des liens économiques qui n'ont rien à voir avec le religieux. Selon moi, difficile de lui donner tort

Cadastrer, donne des soucis

Un amendement récent des lois concernant le registre des Terres, mis en place par le ministère de l'Environnement, dit que l’Etat renoncera à réclamer des parcelles publiques de terres forestières et de pâturages qui ont été illégalement occupés au cours des 30 dernières années et qui ont été depuis inclus dans les plans de ville, ouvrant la voie à la construction d’une propriété. L'amendement vise à accélérer le registre attendu depuis longtemps du territoire national en réglant les cas où des intrus prétendent avoir des droits sur des terres publiques parce qu'elles ont été utilisées durant au moins trois décennies, condition devenue insuffisante. Une autre partie de l'amendement veut accélérer le processus du transfert de la propriété au cadastre.

Les masques tombent

Le carnaval de Réthymnon enregistre une consommation frénétique d'alcool, d'hallucinogènes, d'ecstasy et autres. Pas moins de 120 personnes furent conduites vers l'hôpital, parmi elles, 40 comateux, la plupart des jeunes filles de 15-25 ans!

Ryanair et Chania, unis pour le meilleur

Les premiers vols charter de 2013 à l'aéroport de Chania "Daskalogiannis", ont débuté pour Ryanair compagnie aérienne à bas coût. La société va utiliser l'aéroport de Chania, sa première base en Grèce. Pendant la saison d'été (Avril-Octobre 2013), l'aéroport de La Canée sera connectée à 26 destinations européennes, dont 11 sont nouvelles, soit 106 vols par semaine ! La compagnie vient de commander plus de 150 appareils ! Le 737-800, avion de 189 places dont le principal concurrent est l'A320 d'Airbus. Une commande colossale, chaque avion valant 89,1 millions de dollars au prix catalogue. Selon des spécialistes du secteur, le prix unitaire des appareils achetés par Ryanair devrait plutôt être de l'ordre de 40 millions. le 737 compte neuf sièges de plus que l'A320, cela avait été déterminant pour Ryanair, cela lui importait plus que la promesse d'économies futures sur le carburant.

Retour vers la page d'Accueil

Flèche de retour