bannecrete.jpg

Les brèves de la semaine du 3 mars 2014

Le chameau est de retour

La coutume du chameau est très ancienne, elle était à l'origine une fête englobée parmi les festivités qui honoraient Dionysos, Dieu de la vigne et du vin dans la mythologie grecque. Le vin nouveau remplissait les coupes et coulait à flots.

Il existait avant le traité de Berlin une Grande Roumélie soumise aux Turcs et comprenant à peu près dans ses limites la Thrace à l'Est et la Macédoine à l'Ouest. Suite aux guerres des Balkans, les frontières se modifiaient, les populations se déplaçaient, subissaient ces mouvances. C'est ainsi que le traité de Berlin, signé en 1878, morcèlera la grande Roumélie, sa partie orientale, donc celle qui borde la mer Noire, sera décrétée indépendante. Le reste de l'ancienne Roumélie, demeurera sous le drapeau turc. Sept années plus tard, la Roumélie orientale, tant convoitée, deviendra Bulgare.

La coutume du chameau a donc traversé les âges, mais en se modifiant également. Les anciennes dionysies fêtent dorénavant le renouveau, la germination, l'éveil de la nature, la vie. Aujourd'hui, le petit village crétois de Kaina, qui compte à peine deux, trois centaines d’habitants, fait revivre cette réjouissance, qui clôture les festivités carnavalesques et le début de la période de jeûne. Le centre de Kaina, se résume à une place circulaire, à deux kaféinos, un grand platane et quelques mûriers, cette quiétude ne pouvait laisser présager, le déferlement coloré qui allait envahir les lieux, l’explosion de joie qui n’allait s’estomper qu’à la fin du jour.

Fête authentique, dénuée de toute vénalité, la fête pour la fête et rien d’autre, ambiance nature ! Chaque jeune du village s’y investi, chaque famille y apporte aide et assistance. Les tables sont dressées, la nourriture et le vin en abondance généreusement offerts. Je confirme ! Une fête authentique à découvrir ou à retrouver dès l’an prochain !

Athènes gronde

La nervosité gagne du terrain dans la capitale, les syndicats se mobilisent et la contestation se virilise et pas toujours à bon escient. Les enseignants, les agents de sécurité et de nettoyage des écoles se sont rassemblés tôt le matin devant le ministère des Finances, pour protester contre les mesures de mise à disponibilité. Des affrontements ont eu lieu lorsque la police a essayé de dégager la voie publique. La police a employé des armes chimiques pour disperser les manifestants qui ont ont lancé des bouteilles vers les voitures des membres de la Troïka. Les manifestants ont tenté de pénétrer dans le bâtiment du ministère, obligeant les forces de police à utiliser les gaz lacrymogènes et à fermer les rues conduisant vers le Parlement. Les manifestants dénoncent la violence la destruction des droits démocratiques ! Lancer des projectiles serait donc selon eux, devenu un droit ! Dix-sept personnes ont été arrêtées.

Des largesses contestées

La décision gouvernementale de réduire les droits de douane industriels, toujours selon les syndicats, est un nouveau cadeau pour les grands patrons de l'industrie, cadeau qui ne préservera pas les emplois et qui n’est pas fait dans l'intérêt des travailleurs. La réduction des cotisations patronales, les subventions, etc. n’ont pas empêché la fermeture de dizaines d’entreprises. Des milliers de travailleurs ont été jetés sur la rue en même temps, les fabricants investissent ailleurs et déplacent leurs capitaux. Pendant ce temps, de nouvelles augmentations sont annoncées, il s’agit de l'électricité et de certains impôts.

Attention aux faux !

Des faux billets de 5 euros circulent et souvent, ceux qui les ont entre leurs mains, ne s'en rendent compte. Les faux billets sont de très bonne qualité, et même en l'absence du filigrane, il est difficile de les dépister.

Ils menacent

La grogne gagne les pharmaciens, ils préviennent que le danger est imminent "pour aller aux élections avec les pharmacies fermées. Les pharmaciens continuent de s'opposer à la libéralisation des prix et à la libéralisation des heures d' ouverture.

Un départ qui pose problème

Le navire d’Anek, « l’Eleftherios Venizelos », qui abritait plus de 1.000 victimes du tremblement de terre de Céphalonie, a quitté le port d'Argostoli, où il était ancré depuis six semaines. Suite à ce développement, les responsables des îles ioniennes doivent trouver une solution pour loger ces personnes, dont la maison est gravement endommagée. Certaines d'entre elles, ont été transférées à bord du navire dans le port de Lixouri, tandis que d'autres auront besoin de louer une maison avec l’aide des subventions octroyées.

Ils ne sont pas d'accord

Athènes et ses bailleurs de fonds doivent encore s'entendre sur les exigences de fonds propres des quatre plus grandes banques du pays : la Banque nationale de Grèce, Piraeus Bank, Alpha Bank et Eurobank Ergasias SA. La Banque de Grèce et la troïka sont en désaccord sur l’importance du trou existant et sur le montant des capitaux supplémentaires que le pays aura besoin.

Où fait-il bon vivre ?

Le contenu d’un panier moyen en Grèce coûte 38,93 avec taxe sur la valeur ajoutée inclue et 33,54 sans. En Espagne, le même panier coûte 0,26 pour cent de plus avec la TVA. En France, il est 24,95% plus cher, tandis que dans le Royaume-Uni, la différence est de 30,45%, mais d'autres facteurs doivent être pris en compte ". En Grèce, selon Eurostat, le salaire minimum en Janvier s'élevait à 684 euros, contre 753 en Espagne, 1.445 en France et à € 1.217 au Royaume-Uni.

Une situation préocupente

Les Grecs depuis des semaines cherchent désespérément un médecin subventionné EOPYY. Les grèves et manifestations se poursuivent et le centre d'appel pour les assurés, qui peuvent appeler gratuitement le 210 38 03 470 depuis 8 heures et jusqu’à 15 heures est saturé ! EOPPY rappelle, avoir envoyé à tous les maires, la liste des médecins contractuels du pays et ce dans chaque municipalité.

Ils nous arrivent !

Touristes allemands et français ouvrent la saison touristique à Héraklion. Le premier vol charter de la saison a atterri Héraklion en ce fin de mois de Mars. Cette année, les Pâques des Catholique "tombe" avec celles des Orthodoxes et les vols charters vont proliférer principalement en Avril et en Mai. Cette saison, pas moins que 18,5 millions de visiteurs sont attendus en Grèce !

On y danse !

A Patras, Xanthi, Réthymnon, Héraklion, Kalyves et Kissamos, chars et masques ont envahi le centre, défilés et mascarades durant des heures ont fêté le carnaval, une fête pour tous, petits et grands. Pitreries, jeux et rythmes qui font danser, ont fait oublier, l’espace d’un week-end, les plans de rigueur qui se sont succédés. La fête s’est achevée par la combustion du Roi Carnaval 1914 et rendez-vous est déjà pris pour la semaine prochaine.

Une privatisation contestée

L'aéroport de Chania est dans le programme de financement européen pour développer et améliorer ses infrastructures. Il est fréquenté par les grandes compagnies aériennes et son poids est considérable dans la défense et la sécurité nationale. La décision du gouvernement de le placer parmi les biens privatisable, n’est pas acceptée par tous, elle est qualifiée de désastreuse, mais l’apport de capitaux et la présence de sociétés privées ne peuvent que dynamiser son essor.

Un bel exemple

Le port du Pirée pourrait à court terme se trouver parmi les plus grands ports d'Europe. Aujourd’hui le Pirée est à la 11e place en ce qui concerne le trafic des conteneurs destinés à l'Union européenne. La société chinoise Cosco Pacific Ltd exploite l'un des deux terminaux, construit un troisième et se prépare à gérer l'expédition du fret par train. Des entreprises multinationales, comme Hewlett-Packard Co. et Huawei Technologies Co sont concernées.

Peu se font vacciner

Les patients atteints de maladies cardiovasculaires ou pulmonaires, de maladies métaboliques, d'obésité, etc devraient être vaccinés contre la grippe. En raison de la faible couverture vaccinale des populations à haut risque, la Grèce avec 30% de personnes vaccinées est à la traîne des autres pays européens, où la proportion de personnes vaccinées appartenant à des groupes vulnérables de la population atteint les 70 %.

Retour vers la page d'Accueil

Le sujet de la semaine du 10 mars 2014

Un sujet hautement émotionnel et douloureux

Des survivants du camp de concentration de Mathaussen Les demandes de réparations de guerre du deuxième conflit mondiale ont refait surface dans le pays, et nombreux sont ceux qui blâment l’Allemagne, le plus grand créancier de la Grèce, où l'austérité douloureuse subie et un chômage record attisent les anciennes rancunes.

La Grèce n'a jamais renoncé à ses droits et aux réparations allemandes. Ainsi, s’est exprimé le président Karoulias, lors de la visite officielle de Gkaouk, qui était en Grèce pour une visite de trois jours.

Ce dernier a reconnu jeudi que l'Allemagne a une lourde "dette morale" ! Confirmant que Berlin n'était pas disposé à discuter et qu’il ne pouvait pas prendre une position différente de celle prise par son gouvernement.

La Crète ne fut pas épargnée.

A Prassé

A Prasse, hommes, femmes et enfants furent contraints de se rassembler sur la place du village. Ensuite, un certain nombre d'otages fut sélectionné parmi les hommes, femmes et enfants ont été libérés. Les otages furent amenés dans les oliveraies environnantes et fusillés. Le nombre exact des victimes n'est pas claire. Selon les archives allemandes, un total de 23 hommes ont été tués.

Alikianos

Le 2 Juin 1941, le village d’Alikianos fut encerclé par les forces allemandes. 42 civils de sexe masculin furent conduits au cimetière et fusillés par groupes de dix en présence de leurs parents. Le même jour, 12 et 25 civils ont été exécutés respectivement dans les villages voisins d’Agia et de Kyrtomado.

Deux mois après, les Allemands réunirent 118 civils sur un pont enjambant la rivière de Keritis près d’Alikianos et les obligèrent à creuser leurs propres tombes. Douze des personnes tuées étaient d’ Alikianos, le reste provenait des villages voisins.

Kandanos

Puis, le 3 juin 1941, il y eut la destruction complète du village de Kandanos et le massacre d'environ 180 de ses habitants, l'un des crimes de guerre les plus atroces commis durant l'occupation de la Crète par les forces de l'Axe durant la Seconde Guerre mondiale. Les villages voisins tels que Floria et Kakopetro eurent le même sort.

Après sa destruction, Kandanos fut déclarée «zone morte», des inscriptions en allemand et grec furent érigés à chaque entrée du village. On y lisait : Ici s'élevait Kandanos, détruit en représailles pour l'assassinat de 25 soldats allemands. Le Général Kurt Student capturé par les Britanniques, en mai 1947 fut reconnu coupable de trois des huit chefs d'accusation et condamné à cinq ans de prison.

Toutefois, il a reçu une décharge médicale et fut libéré en 1948, sans avoir payé pour les crimes commis contre les civils.

Ligkiades un autre village martyr

Le monument de Ligkiades en souvenir de ses martyrs En visite, la semaine dernière au village de Ligkiades, le plus proche de la grande ville de Ioannina et situé sur le versant ouest du Mitsikeli à une altitude de 940 mètres, il a reconnu la responsabilité des troupes allemandes d'occupation, qui avaient abattu froidement 92 villageois, à titre de représailles, principalement des enfants, des femmes et des personnes âgées. Ils ont ensuite détruit le village, maisons, cabanes, remises, tout fut systématiquement rasé. C'est en début d’après-midi, le 3 Octobre 1943, qu'une escouade motorisée arriva dans le village, le lieutenant-colonel de la 1ère Division de montagne, Joseph Zalmingker, deux jours plus tôt, avait été abattu par des résistants.

Un bébé de quatre mois survécu au massacre, il fut trouvé mourant, dans les bras de sa mère, blessé par un coup de baïonnette. La guerre finie, aucun des auteurs de ces crimes ne fut mis en accusation.

Ligkiades est un village martyr, comme tant d'autres le furent durant la campagne grecque.

Le village de Distamo

Sur la route de Delphes, des partisans grecs ont tendu une embuscade à une division blindée de SS, tuant quatre des leurs. La riposte sera terrible, 218 civils du petit village de Distomo seront fusillés, 53 étaient des enfants, certains âgés de quelques mois à peine !

Autre drame : Le 25 Mas 1944, à Ioannina, la Gestapo avec l'aide de la gendarmerie grecque, arrêta et chargea dans des camions 1.725 Juifs, dont seulement 50 sont revenus après la libération et la fin de la guerre.

Erthir Cohen, une vieille dame de 90 ans, a son numéro de matricule d'Auschwitz gravé sur son bras, elle est aujourd’hui une des deux survivants de l'enfer et des fours d'Auschwitz, elle a eu le courage de rencontrer le président allemand Joachim Gkaouk. Je veux lui demander comment cette haine a pu brûler des millions de personnes, parce qu'il se trouve que ils étaient d'une religion différente ", dit-elle. «Dois-je accepter des excuses? Rien ne pourra compenser ce que les Nazis ont fait à nous.

Les brèves de la semaine du 10 mars 2014

Quelques chômeurs en moins

La création de deux bases aériennes Ryanair dans le pays, soit à Athènes et à Salonique va créer un total de 2 800 emplois, l’annonce fut affichée sur le site Web de Ryanair en février dernier.

Des touristes en plus

En Crète, la hausse des arrivées déjà enregistrée l'an dernier, une hausse non négligeable de 18%, soit 3,34 millions de touristes, devrait se poursuivre en 2014. On prévoit une augmentation de 10 %, les touristes allemands, à eux seuls, devraient dépasser les 500.000.

Quelques sous en moins

Selon la Banque de Grèce, depuis l'éclatement de la crise de la dette grecque il ya quatre ans , la valeur des propriétés dans tout le pays auraient chuté de 32 %. Lors de l'euphorie des ventes, durant les Jeux Olympiques, 250.000 logements furent vendus à Athènes, l'an dernier, les ventes n'ont pas dépassé 3.600 ! Certains accusent l’augmentation de l'impôt foncier, qui a augmenté l’offre. Plus d’un demi-million de propriétaires veulent vendre leur propriété et on estime que 300.000 résidences dans le pays sont vides. Les prix sont en baisse , mais le marché stagne.

Une hausse dans le classement

La Grèce, pour la première fois est en troisième position en ce qui concerne les destinations préférés des touristes russes. Le nombre de touristes russes a dépassé la barre d’un million l’an dernier !

Un trafic en hausse

Le trafic sur le service ferroviaire de fret entre Athènes et de Thessalonique a doublé depuis qu'il a commencé en Décembre, avec les dernières données du service ferroviaire opérateur TRAINOSE montrant une augmentation de 100% et maintenant la société prévoit de programmer plus de services sur la route. En outre, TRAINOSE vient de signer un accord avec Procter and Gamble.

Des perspectives en hausse

La société chinoise Cosco est prête à présenter sa candidature pour l'acquisition d’une participation majoritaire dans l'Administration portuaire du Pirée. La société va également proposer de nouveaux investissement et des projets de développement qui feront du Pirée, un des plus grand ports dans la Méditerranée. Le Pirée bientôt, pourra accueillir un volume beaucoup plus important de conteneurs.

Un équipage fantôme

la semaine dernière, une frégate ukrainienne a quitté le port de Souda, sans le capitaine et l'équipage qui ont disparus dans la nature ! La frégate est amarrée à la base navale de l’OTAN à Marathi.

Une production en baisse

Décevante pour l'économie rurale de la Crète est la production de l’huile d’olive ! Cette année est la deuxième plus mauvaise et ce sur une période de quatre-vingts ans ! De 1936 à 1937, la Crète a produit 12.700 tonnes, cette année 2013-2014, selon les données fournies, elle ne dépasse pas 19.000 tonnes. L’année 2012-13 était fut exceptionnelle, 113.600 tonnes furent produites !

Ils ferment pour 48 heures

L'Association des pharmaciens panhellénique ( PFS ) a décidé à l'unanimité de procéder à une grève de 48 heures ce lundi et demain. Il ya environ 11.000 pharmacies dans le pays. La troïka est accusée de vouloir réduire le taux de profit des pharmaciens, de libérer les heures d'ouverture et l’accès à la profession.

Retour vers la page d'Accueil

Le sujet de la semaine du 17 mars 2014

La difficile cohabitation

Les Grecs qui résidaient au bord de la mer Noire, étaient accusés par les médias et par certains responsables turcs, d’être des capitalistes traficoteurs, enrichis aux dépens du pauvre travailleur turc.

Le boycott de leurs magasins fut à plusieurs reprises promulgué, citons différentes périodes : les années 1920, 1930 et plus proche de nous, les années 50. Deux minorités actuellement, subissent une situation pour le moins délicate. Il s’agit des turcs de confession grecque-orthodoxe et des ressortissants grecs de religion musulmane.

Le 30 janvier 1923, le Traité de Lausanne exclu de l’échange obligatoire des populations les musulmans originaires de Thrace occidentale et les orthodoxes grecs de la ville de Constantinople, et, six mois plus tard, en juillet 1923, l’article 14 exclut également de l’échange les orthodoxes grecs d’Imbros et de Ténédos et prévoit pour eux un régime autonome.

Ces minorités, vont devenir gênantes, tout autant en Grèce, qu’en Turquie.

Les musulmans de Thrace, au nord du pays ne doivent leur maintien en Grèce qu’à la volonté grecque de maintenir à Constantinople du patriarcat. C’est ainsi qu’en Thrace, que plus de 100.000 musulmans vont obtenir en 1934 l’indispensable certificat de résidence. De même, plus de cent milles orthodoxes seront tolérés à Istanbul. L’île de Chypre, déjà à cette époque pourrit les relations entre Grecs et Turcs, et débuteront les représailles.

Un impôt sur la fortune est décrété en 1942, son but est de combattre l’inflation et les gains illicites au marché noir. Son application fut injustement appliqué, les non-musulmans et en particulier les "Rums", (gréco-romains, c'est-à-dire de l'ancienne Byzance) se voyaient dans l’obligation de payer dans les 15 jours, sous peine de confiscation et de travaux forcés, des impôts multipliés parfois par dix ! Il s’en suivit un appauvrissement généralisé des Rums, les biens fonciers de cette communauté passèrent un à un entre les mains des musulmans.

L’année 1955 sera catastrophique.

Le 6 septembre à Istanbul, plus de 4 000 ateliers et boutiques appartenant à des grecs furent détruits en une nuit. Près de 40 églises sont incendiées, 2 cimetières subiront des ravages. Le 16 août 1960, l'indépendance de Chypre est proclamée, les tensions entre les deux communautés s’avivent. 90 000 Grecs vivaient à Istanbul à la fin de 1963, un an plus tard, ils ne seront plus que 30 000 personnes. Le 16 Mars 1964, le Premier ministre turc, Ismet Inönü unilatéralement dénonce la Convention gréco-turque de 1930. C’est l’escalade, la décision turque de supprimer l’accord de 1930 et d’expulser en quelques semaines les personnes de nationalité grecque, tout comme les mesures visant à turquifier les îles d’Imbros et de Ténédos, qui contrôlent les Détroits, sont une réplique aux affrontements intercommunautaires à Chypre.

Le Grec est invité à quitter le territoire dans les 48 heures, avec maximum 20 dollars et une valise de 20 kg. Les biens immobiliers, les avoirs en banque sont saisis. Dans les îles d’Imbros et de Ténédos, l’année 1964 marque le début d’une politique rapide de turquisation : fermeture des écoles grecques, installation d’une école normale turque, d’une école de gendarmerie, d’une prison rurale, institutions qui toutes contribuent à amener des Turcs de l’extérieur.

Les Orthodoxes de Constantinople sont arrivés en Grèce, sans aucune citoyenneté ni Turque ni Grecque. Les descendants de ces expulsés, les enfants nés entre 1963 et 1981 peuvent désormais revendiquer la citoyenneté turque de la part de leur mère, un droit qui leur avait été retiré à la législation applicable du ministère turc des Affaires étrangères .

On évalue à environ 2 milliards d'euros, la valeur totale des confiscations . On estime que plus de 300 entreprises, tels que des hôtels, des usines ou des magasins ont été vendus à vil prix ou concédés au gouvernement turc. Il convient de noter que ces personnes sont arrivées en Grèce sans être reconnues. Elles ne possédaient aucune citoyenneté ni turque, ni grecque. Elles ont souffert pendant des décennies considérées comme des étrangers à l'endroit où ils étaient nés et étrangers dans la mère-patrie. En un mot, aucun des deux pays, n’a pleinement respecté la lettre ni l’esprit du traité de Lausanne.

Les brèves de la semaine du 17 mars 2014

Du jambon fumé

Les installations de la société Creta Farms à Latzima – Rethymno, ont été les proies des flammes. La société annonce que ses installations et que ses stocks sont pleinement assurés et que la fabrication et l'approvisionnement du marché vont continuer en douceur.

Une eau de qualité

Une distinction internationale n’est pas passée inaperçue en Crète, pensez-donc ! L’eau minérale « Samaria », parfois dénommée « Stylos », nom du village où elle est embouteillée, vient d’être reconnue comme la deuxième meilleure eau du monde ! Cette distinction importante, vient d’être reconnue en Amérique. Chaque année, ce sont plus de 120 eaux du monde entier qui participent à la plus grande et la plus ancienne compétition de dégustation de l'eau dans le monde. Cela se passe dans la ville historique de Berkeley Springs, en Virginie-Occidentale. Les qualités sont évalués par dix juges et critiques gastronomes. Les juges, évaluent sur la base du goût , de l'odorat , du toucher et de l'arrière-goût . L’ Eau Samaria, eau crétoise, soutirée des nappes souterraines des Montagnes Blanches, participait pour la première fois à cette compétition !

Mieux protéger

Des voix s’élèvent pour affirmer que la Crète doit arrêter de vendre son huile d’olive en vrac. Elle mérite certes un meilleur sort ! L' État grec est tenu de fournir une protection pour les produits crétois sur la route de l'Europe et les coopératives se doivent de marier tradition et innovation.

Plus blanc que blanc

Ensemble, le 6 Avril nettoyons notre ville ! Tel est le slogan, à Héraklio et ailleurs, jeunes et vieux vont participer à l’opération. Cette campagne mondiale " Faisons-le Monde", aura lieu simultanément dans tous les coins du globe. L'événement fait appel et demande l'aide de tous le élèves de toutes les écoles et de toute personne volontaire. Ceux qui veulent s'inscrire pour la prochaine action nationale d’Avril peuvent le faire par l'intermédiaire du site : ici

On ferme !

L'Université d'économie et d'affaires d'Athènes, l'un des principaux établissements d'enseignement de la Grèce, a pris la décision de fermer l'institution mercredi soir et elle restera fermée jusqu'à nouvel ordre, ceci après l'escalade des affrontements entre la police et les vendeurs à la sauvette qui vendent leurs marchandises sur le trottoir à l'extérieur du campus rue Patission. Les vendeurs cherchent refuge dans le campus et les policiers sont réticents à entrer sur le campus, malgré la levée de l'interdiction en 2011, de la loi de 1982, mesure visant à protéger la liberté d'expression après la dictature militaire de 1967 à 1974. La police croit que les personnes à l'intérieur du campus qui protègent les vendeurs en attaquant les policiers sont des gauchistes et non des membres du corps estudiantin.

La collecte se poursuit

Ce qui est certain pour le contribuable, c’est l’obligation de fournir des reçus pour au moins 10 % du revenu déclaré et imposable. La preuve présentée doit concerner des achats de biens et de services effectuées par le contribuable lui-même, sa femme ou ses enfants. Sont pris en compte les catégories suivantes : les aliments et boissons non alcoolisées. Les boissons alcoolisées et le tabac. Les vêtements et les chaussures- Les services et les réparation et frais d'entretien de la résidence. Les biens durables, les biens et le service des ménages. Le transport des choses, l'entretien et la réparation des voitures et des motos, les pièces de rechange, le carburant et les lubrifiants , l’antigel , la location de taxis et les activités de loisirs et culturelles.

Derrière les chiffres

Les politiques d'austérité imposées par les prêteurs internationaux, a vu la consommation des ménages chuter de 26%, comme le chômage et les salaires. La Grèce a également vu les investissement s’effondrer de près de deux tiers au cours de la même période. La construction résidentielle est pratiquement au point mort et les importations de biens et de matériel de consommation ont fondu l'an dernier de 50% par rapport à 2008. Le tourisme, grande pourvoyeuse de devises et d’emplois a grimpé l'année dernière, les exportations de biens et services également, mais elles étaient encore 15% en dessous des niveaux d'avant la crise. La bonne nouvelle, c’est que l’exécution du budget de l'État se poursuit et que la Grèce a dépassé ses objectifs financiers. La banque allemande (Deutsche Bank) prévoit que les revenus des banques vont croître à un taux annuel de 10 % jusqu'en 2018 et que pour la première fois en six ans, que 2014 enregistrera une croissance positive en PIB. Ce qi est certitude, c’est que derrière les chiffres, il y a des hommes et que 67 % des jeunes n'ont pas de travail, que la mortalité néonatale a augmenté de 43%, les suicides de 43 %.

La Grèce est sur le podium !

La structure par âge de la population grecque, montre la proportion des 65 ans et plus dépasse les 19 % de la population, ce qui place la Grèce parmi les trois pays de l'UE avec le plus grand taux de personnes âgées, soit l'Italie et l'Allemagne ! Le plus alarmant, c'est le déclin de la natalité.

Retour vers la page d'Accueil

Le sujet de la semaine du 25 mars 2014

Lettre ouverte avant Pâques

En Crète, les murs blanchissent, les bas-côtés des routes sont nettoyés, les hautes herbes sauvages qui les bordent sont coupées. Les ménagères s’affairent, les couvertures qui vont bientôt être remisée au placard sont lavés, les tapis sont secoués, battus. Au jardin, on sème, on nettoie, on soigne les plantes qui bourgeonnent, on guette les pousses qui seront bientôt fleurs.

Le printemps et la belle saison sont proches. La fête de Pâques, fête la résurrection, la vie, le renouveau, l’espoir. Aristote Onassis, qui possédait certes une aisance financière qui lui permettait de philosopher a dit : que la mer ne sera jamais reposée, que nous devons donc apprendre à naviguer par vents forts. Je poursuivrais en disant que le don le plus précieux dans la vie, c’est l’amour que tu donnes, l’amitié que tu partages et l’espoir que tu inspires.

L’espoir n’est pas un rêve, mais un cheminement pour que nos rêves deviennent réalité. L’espoir est ce merveilleux espace entre ce que fut et ce que sera.

Peut-être, qu’en ce moment, que la situation empêche de voir le soleil. Cela néanmoins ne veut pas dire, qu’il n’est plus là. Tant que nous vivons, nous avons toujours la chance, l’occasion de prendre un nouveau départ, d’avoir un nouveau début, un nouveau rêve, un nouvel espoir. Dans nos souvenirs, hier demeure et tant que l’espoir est en nous, demain nous attend.

Si tu offres un rêve, tu donnes l’espoir et lorsque tu donnes l’espoir à quelqu’un, tu lui offre son rêve. Peu importe ce que furent les choses hier, demain est une autre chance pour les rendre meilleurs. Espérons au printemps qui a débuté et que tous nos rêves soient demain, réalités !

Les brèves de la semaine du 25 mars 2014

Un combat désespéré

Ce dimanche, des milliers de crétois de tous les coins de l'île ont convergé vers le monastère d'Arkadi, ils manifestaient contre la destruction des armes chimiques syriennes en Méditerranée.

Ils tentent de s'améliorer

Antonis Samaras et le vice-Premier ministre , Evangelos Venizelos, ont discuté de propositions visant à rétablir une meilleure confiance dans le système politique. Un nouvel ensemble de mesures concernant le financement des partis est en discussion. Les partis seraient obligés de tenir une comptabilité plus détaillées et leurs finances ne seraient plus contrôlés par le Parlement, mais par un comité spécial de juges. Tous les dons effectués par des citoyens, ne pourront pas dépasser 50.000 euros et devraient être rendu public. Un projet de loi contenant ces propositions devrait être soumis au Parlement en Juin.

Chaque année, c'est la même chose

Le temps passe, la période touristique approche et les responsables qui gèrent le parc national de Samaria se lamentent. Les fonds nécessaires pour son entretien et son fonctionnement, tardent à venir. Bien que le Parc nationale donne énormes revenus à l'Etat, chaque année ce sont les mêmes doléances qui surgissent et chaque année, les fonds arrivent en dernière minute.

Les temps sont difficiles

Nombreuses sont les entreprises qui sont proches de la faillite et qui doivent des sommes importantes à la Sécurité sociale. IKA tente désespérément de mettre de l'argent frais dans ses coffres. C'est ainsi que ces sociétés pourront honorer les sommes dues en 180 versements mensuels ! Celles qui veulent et qui peuvent rembourser plus rapidement, par exemple en 72 versements, bénéficieront d'une généreuse réduction de 60% ! A la fin de ce mois de Février 81.958 sociétés ou particuliers doivent la coquette somme de 233 millions d'euros. Plus de 2.000 demandes de saisie, concernent des biens immobiliers.

D'accord, mais comment ?

La crise, la réduction des fonds consacrés aux besoins sociaux et de la santé a affecté davantage les pauvres. La Grèce et l'Italie sont les seuls membres de l'Union européenne qui n'ont pas un revenu minimum garanti. L'OCDE note la nécessité de soutenir les ménages les plus pauvres, d'avoir un filet de sécurité pour les chômeurs de longue durée, des repas scolaires subventionnés, l'accès aux soins de santé pour tous. On est loin de tout cela, mais où trouver l'argent ?

Contesté mais nécessaire

Le compte à rebours a commencé pour le fonctionnement du réseau national de la santé. Médecins et membres du personnel ont rejoint leurs postes jeudi dernier. Le nouveau support succède aux structures de soins EOPYY. Dans un premier temps , les polycliniques seront ouverts de 7h00 à 19h00. Le nouveau système de santé (ΠΕΔΥ), veut combattre la pratique quasi généralisée des dessous de table aux praticiens, les dysfonctionnements structurels qui minent ce secteur. Car la misère est bien présente ! Des femmes enceintes ne bénéficiant d’aucun suivi de grossesse, des retraités qui n’ont plus de revenus, des fonctionnaires dont les salaires ont été réévalués à la baisse, peinent à se faire soigner, sont incapables de couvrir le coût de leurs besoins médicaux . Des campements improvisés se multiplient, ainsi sur le continent, dans la ville portuaire de Patras, des migrants dorment au milieu des détritus. Ils ont fui la misère et la violence, et se retrouvent dans une situation pire encore. Cette restructuration du système de santé, ne fait pas que des heureux et les médecins, les travailleurs des hôpitaux publics, les centres de santé et les ambulance exploitées par le personnel de sécurité sont descendus en grève durant 24h. Une réforme est pourtant plus que nécessaire ! Etre malade sans revenu et sans la couverture d'un fonds d'assurance peut être l'équivalant à une condamnation à mort!

Ils saupoudrent

Les élections approchent et le gouvernement annonce des largesses. 500 millions seront alloués à 1.000.000 Grecs. Pour les employeurs, les cotisations de sécurité sociale vont diminuer de de 3,9 % et ce à partir du 1er juillet.

Pour voager un peu

Chania et la Crète sont plus que jamais présentes sur la toile. La municipalité de Chania, l’Organisme Nationale du Tourisme, ont promu une campagne promotionnelle et les sites ont fleuri à l’approche du printemps. Parmi ces derniers, citons : www.visitgreece.gr , le site officiel de l’Organisme Nationale du Tourisme Grec. Le second site, qui pourrait vous être utile est : www.discovergreece/we.discovergreece.com. Il existe actuellement en anglais, mais promet d’être bientôt consultable en allemand, russe et français. Un troisième mérite que l’on s’y attarde, il s’agit de : www.incrediblecrete.gr et enfin pour terminer, citons le site créé par la municipalité de Chania : www.chaniatourisme.com
Bon voyage, nous vous souhaitons, en espérant quand même vous revoir bientôt !

Ils seront moins nombreux

Mauvaise nouvelle pour le commerce local, le nombre de bateaux de croisière qui accosteront à Chania est en chute libre. 29 visites sont programmées cette année. Le port de Souda est abandonné par certaines compagnies, car ses infrastructures sont vieillottes et ne répondent pas aux exigences de l’époque. Les travaux de modernisation se feront et chacun espère que l’an prochain, verra le retour des croisiéristes.

Elle nous arrive après trois années

La directive 2011/83/UE de l'UE sur les droits des consommateurs, sera applicable à partir du 13 Juin 2014 en Grèce. Les principaux points de la décision ministérielle sur le renforcement des droits des consommateurs sont les suivantes : Le consommateur dispose d'un délai de 14 jours calendrier pour se rétracter s'il a fait des achats à distance. Du côté des fournisseurs, ils doivent rendre l'argent, y compris le coût d'expédition dans les 14 jours calendaires à compter du jour où le consommateur a annoncé le retour de la commande. Par contre, le consommateur est responsable de la dépréciation du produit s'il en fait un mauvais usage.

Retour vers la page d'Accueil

Flèche de retour