bannecrete.jpg

L'historique du dossier chypriote

L'Angleterre gouverne Chypre

Juin 1878, l'empire ottoman cède la gouvernance de Chypre à l'Angleterre qui va gérer l'île en garantissant les libertés et la sécurité de tous ses habitants.
Les forces turques viennent également d'être expulsées de la Crète qui retrouve son indépendance mais qui continue à se battre pour son rattachement à la Grèce.
En Crète, après bien des revendications ignorées, des luttes avortées, surviendra la révolution décisive de Therissos en 1905; huit années plus tard:  la Crète libre sera rattachée à la Grèce.

Les Chypriotes grecs espèrent obtenir, eux aussi, le rattachement à Athènes, les Chypriotes turcs le craignent. Le 5 novembre 1914, la Turquie, de nouveau en guerre, se bat contre l'Angleterre et la France. La convention anglo-turque de 1878 est unilatéralement rompue par l'Angleterre.
1920 : La Grèce déclare la guerre à la Turquie. La défaite militaire grecque conduira au traité de Lausanne et à la perte de territoires. La population orthodoxe grecque sera chassée d'Asie Mineure, la population turque de la Grèce. Un échange massif de populations aura lieu et les relations entre les deux pays seront pour ainsi dire rompues.

Chypre, colonie anglaise

Chypre en 1925 est rattachée a la Couronne d'Angleterre, elle est désormais une colonie britannique.

Les années 30 connaîtront la crise monétaire mondiale, la montée du fascisme, la guerre d'Espagne et ses milliers de victimes. Puis, comme s'il n'y avait pas eu assez de souffrances, surviendra la deuxième guerre mondiale.

L'après-guerre

1945, le nazisme est vaincu, la paix est rétablie mais pas partout. En Grèce a débuté une atroce guerre civile qui oppose communistes et royalistes, elle se terminera trois années plus tard. Le pays est exsangue et compte ses morts, plus de 150.000 selon certaines sources.
Les Américains ont désormais comme priorité de stabiliser la vie politique troublée des Balkans. Ils vont tout d'abord encourager et appuyer l'adhésion de la Turquie et de la Grèce à l'O.T.A.N. Elles deviendront toutes les deux membres en rejoignant l'Alliance le 18 février 1952.
Les forces de l'O.T.A.N. vont s'installer sur le continent grec. Des bases militaires américaines s'y implantent à leur tour. Cette présence est ouvertement contestées par le parti communiste grec encore très influent dans le pays.

Les chypriotes grecs luttent contre l'occupant

A Chypre est né l'organisme chypriote combattant E.O.K.A, elle lutte contre l'occupant. Attentats et sabotages se succèdent.

Les Anglais seront bientôt obligés de lâcher du leste. Le 29 août 1955 aura lieu la réunion tripartite de Londres qui réunit les représentants du Royaume-Uni, de la Grèce et de la Turquie. Elle se terminera sur un constat d'échec. A Chypre, les relations intercommunautaires se dégradent. Le 6 septembre, une bombe artisanale explose devant le consulat turc a Salonique. A Istanbul des églises orthodoxes sont attaquées, des cimetières sont profanés.

En 1960, un triple protectorat voit le jour à Chypre. La Grande-Bretagne, la Turquie et la Grèce en sont les signataires. Ce triple protectorat se veut provisoire mais elle ne pourra empêcher les deux communautés de l'ile de s'affronter.

Ankara en représailles bombarde Nicosie. Les Nations Unis s'empresseront d'y installer une force spéciale du maintien de la Paix.

Le Coup d'Etat manqué

En Grèce, règne la dictature, le colonel Ionadis accède a la tête du régime.
Cet officier est prêt à défendre la cause chypriote, à se battre pour son Enosis (Union) avec la Grèce. Le 15 juillet 1974, un Coup d’État est perpétré contre Monseigneur Makarios par la Garde nationale grecque. Il échoue.

L'armée Turquie occupe la partie nord de Chypre

La Turquie va réagir promptement en parachutant le 20 juillet des troupes dans le nord de l’île, pour ensuite progresser jusqu'à la ligne de démarcation qui existe encore aujourd'hui. Des milliers de familles grecques qui étaient installées dans le nord de l’île vont devoir quitter la zone dorénavant contrôlée par l'armée turque et autoproclamée : "République turque de Chypre du Nord".

Le dossier n'évolue guère

La situation n'a guère évolué depuis. Elle est un sujet de préoccupation pour la cause européenne et pour les membres de l'O.T.A.N. La candidature européenne de la Turquie est bloquée, elle est conditionnée à la reconnaissance de l'Etat indépendant de Chypre qui est membre de la communauté européenne depuis le premier janvier 2008. D'importantes divergences de vue empêchent encore aujourd'hui, ce dossier épineux de progresser favorablement. En outre, les iles du Dodécanèse qui ne se trouvent qu'a quelques milles des cotes turques sont régulièrement survolées par des appareils militaires de ce grand pays. Pour 'Athènes", ces violations continuelles de l'espace aérien sont des actes de provocation inacceptables.

Des relations difficiles

La Grèce entretient des relations difficiles avec Ankara. La Turquie est considérée comme étant un voisin peu coopérant qui ne respecte pas les frontières, qui viole à répétition l'espace aérien en survolant les iles grecques toutes proches et qui permet aux organisations maffieuses d'organiser une immigration clandestine vers la Grèce.


Retour à "Politique extérieure"


Retour à la page d'Accueil