bannecrete.jpg

L'Ambassade de la Belgique à Athènes

Une dynamique nouvelle

Dès qu’il fut nommé Ambassadeur de la Belgique à Athènes, fin février 2011, un de ses principaux objectifs fut de travailler âprement au renforcement des liens entre Bruxelles et Athènes.

Notre nouvel ambassadeur, Monsieur Van de Reek, se sent chez lui en Grèce, ses presque trente années de vie commune avec son épouse Anneta, y sont certes pour quelque chose. Plus de 25 années de mariage, un bonheur partagé avec son épouse grecque, ont forgé tant de beaux souvenirs et ont attisé son attachement au pays des Dieux de l’Olympe.

Un attachement réciproque

Monsieur Van de Reek a perdu son épouse en 2007 et à son beau pays de mythes et de légendes, dont il parle couramment la langue, il désire dire, combien il y est attaché et combien cet attachement est vivace, car la réciprocité existe et les liens affectifs, commerciaux et culturels entre la Belgique et la Grèce sont aujourd'hui une réalité.
Environ 400.000 Belges visitent chaque année la Grèce, quelques milliers y habitent, la Grèce étant devenue leur pays de résidence. Le passé de la Grèce fascine. Ses mystères, l’école Archéologique Belge, tente de les mettre à jour et fouille depuis des années à Sissi, en Crète.

Les initiatives sont nombreuses

L’immobilisme de la trop discrète Ambassade de Belgique, depuis l’arrivée de Monsieur Van de Reek, s’est métamorphosé en maintes initiatives heureuses. Projets et concrétisations s’y succèdent sans relâche. Le registre consulaire a été mis à jour et en l'espace des cinq premiers mois, trois newsletters ont été expédiés aux Nationaux !

Les ancrages du passé sont mis à l’honneur et sortent de l’oubli. On apprend ainsi que le 14 mai 1951, qu’un concert fut donné par le violoniste et virtuose Yehudi Menuhin à la Légation, en présence de la Reine. Il rapporta 27 millions de drachmes et 50 autres millions furent recueillis lors d’une vente aux enchères. L’argent récolté, permit de bâtir un centre pour enfants à Panagitsa, dans le nord de la Grèce.

La Crète ne sera pas oubliée

Les événements culturaux, durant les six premiers mois de 2011 furent nombreux et de qualité. Adamo fut en concert à Athènes, au mois de mars. Le mois suivant, le cinéma belge était présent dans la capital et au festival de Salonique. Au mois de mai, 450 personnes assistèrent à Rhodes au concert donné par le flûtiste belge Christian Plouvier, accompagné du guitariste grec NiKolaos Baloyiannis et de trois chorales d’enfants. Le lendemain, les deux musiciens se produisirent à Athènes, au monastère de Kaisariani.

La Crète ne sera pas oubliée ! Au mois de septembre débutera la mise en œuvre de la coopération culturelle entre la Belgique et la Municipalité de La Canée. Un concert aura lieu le 18 septembre, dans le vieux port Vénitien de la ville. Les détails, seront communiqués officiellement bientôt et d’autres projets foisonnent

Visite préparatoire en Crète

L'ambassadeur lors de son périple crétois, était accompagné par le Consul honoraire de Belgique pour la Crète, Monsieur Yves Maebe, je les ai brièvement rencontrés, la semaine dernière, entre leur rendez-vous avec le maire de Chania et leur déplacement vers Sissi et Heraklion.

 A l’ombre des 40°, nous avons fait connaissance et ma modeste contribution envisagée, ce qui explique l’existence de cette nouvelle page. Elle offre la possibilité aux lecteurs belges de découvrir bien davantage, sur le site de l'ambassade .

Retour à "Renseignements"


Retour à la page d'Accueil