bannecrete.jpg

Travailler en Crète

Les emplois de l'été

En supposant que vous songez à travailler en Crète, mieux vaut savoir que la démarche risque de ne pas être à la hauteur de vos espérances. Les emplois sont souvent saisonniers, donc temporaires. Le fait de parler des langues étrangères (Anglais, Allemand, langues scandinaves) ne vous destine qu'à des emplois exigeants et mal rétribués, si vous ne connaissez pas le Grec. Le salaire peut varier entre 600 et 8OO€ par mois.

Les obligations souvent méconnues

En principe, votre employeur doit vous déclarer à I.K.A.endéans les trois premiers jours de votre embauche. Les charges patronales représentent plus ou moins 20% de votre salaire. Une retenue de 10% est à votre charge. L'employeur est tenu de verser les cotisations avant l'échéance du mois suivant. C'est-à-dire qu'il devrait verser fin août les charges du mois de juillet. Souvent, l'employeur néglige ou oublie intentionnellement de remplir ces obligations.

Le travail en noir

Un grand pourcentage de travailleurs saisonniers ne sont pas déclarés ! Les contrôles existent mais ils sont rares et pas très performants. Bien souvent vous n'aurez d'autre choix que d'accepter votre statut précaire ou choisir de prendre la porte et de partir !

En tant que travailleur, non pensionné, il vous faudra avoir presté au moins 50 jours de travail durant l'année antérieure pour bénéficier d' une couverture médicale. Plus de 100 jours de travail annuel durant deux ans, vous permettront d'accéder à la caisse de chômage durant la saison hivernale.

Dans les hôtels

Les travailleurs déclarés se plaignent également sur l’utilisation abusive de stagiaires. Leur venue est le prétexte d’un contrat d’apprentissage mais en réalité ces stagiaires qui viennent des écoles hôtelières des pays de l'Est sont une source de main-d’œuvre à très bas salaire.
L’association des travailleurs plaide pour que le nombre de stagiaires ne puisse dépasser 10% du personnel employé.
Elle exige plus de contrôles de l'Inspection du Travail pour que la loi soit respectée en citant en outre, l’exemple de travailleurs occupés à des travaux lourds et ingrats en dehors de toute norme de sécurité et de respect pour la santé.

Un système de santé mis à mal

Le gouvernement à instauré depuis peu un système informatique pour pouvoir contrôler les prescriptions de chacun et limiter les défaillances du système. Aujourd’hui, les médicaments doivent être prescrits via une ordonnance informatisée, et l’assuré supporte dorénavant 25 % du coût. Le système de santé en Grèce se dissous, inexorablement et de nombreuses personnes n'ont d’autre choix que de chercher de l'aide en dehors du système. Des citoyens ordinaires, des pharmaciens, des médecins, des associations caritatives et religieuses tentent de venir en aide, prennent des initiatives pour combler le vide, soulager lorsque c’est possible.

L'institution la plus importante pour l'assurance de base des salariés c'est l'Institution des Assurances Sociales (IKA) qui fut créé en 1934 et commença de fonctionner durant les années 50. Les agriculteurs sont couverts par l'Organisme des Assurances Agricoles (OGA), créé en 1961.

En Grèce, rien n’est acquis définitivement.

Les soins de santé

Les soins de santé, en bénéficient tous les travailleurs salariés ou assimilés, c’est-à-dire les pensionnés, les chômeurs ainsi que les membres de leur famille dont ils ont la charge. Pour en bénéficier, l'assuré doit justifier au minimum soixante jours de cotisations, c'est-à-dire 60 jours de travail déclarés, au cours des douze premiers mois des 15 mois précédant la maladie.

Lors d'un premier emploi, il faut s'enregistrer auprès du bureau local de l'IKA de son lieu de résidence, produire un document nommé S1, qui remplace l'ancien document E121, avoir un lieu de résidence et un numéro AFMI, délivré par le bureau de taxation qui contrôle votre région. Par la suite, tout changement concernant vos données personnelles, devra y être signalé.

Il vous faudra ensuite demander un numéro 'AMKA", qui est en fait, votre numéro de sécurité sociale grec, cette obligation est récente et c'est la municipalité de votre lieu de résidence qui vous l'attribuera.

Ensuite, vous devrez présenter à votre employeur une copie de l'attestation d'enregistrement, qui prouve votre qualité d'assuré. Si vous êtes indépendant, vous devez vous adresser vous-même à l’association professionnelle ou à la chambre professionnelle compétente (par exemple le Barreau d'Athènes, la Chambre technique) et, le cas échéant, au Trésor public (Δημόσια Οικονομική Υπηρεσία, Δ.Ο.Υ.), et puis vous adresser à votre institution de sécurité sociale en vue de votre affiliation.

Les indemnités de chômage

L’OAED (Office de l’emploi et de la main-d'œuvre est l’ organisme chargé des indemnités de chômage, également des allocations familiales. pour avoir droit aux indemnités de chômage, il vous faudra attester et prouver avoir travaillé 125 jours au cours des 14 mois précédant votre perte d’emploi, tout en sachant que les deux derniers mois n’entrent pas en ligne de compte.

Si vous sollicitez pour la première fois des prestations de chômage, il vous faut, en plus, 80 jours d'assurance par an pendant les deux années précédant votre perte d’emploi. Si nécessaire, les périodes d'assurance accomplies dans d'autres États membres de l'Union européenne pourront être prises en compte.

Et enfin pour terminer, voici les adresses des sièges d'IKA en Crète :
IKA Ag. Mima,11 et Emm. Kazani, 4 - 71201 Iraklion
IKA - Kondylaki, 89 - Rethymnon

Retour à "Renseignements"


Retour à la page d'Accueil