bannecrete.jpg

Le village d’Argyropouli

L'ancienne Lapa

A 20km au sud de Réthymnon, bâtie sur le site de l'ancienne Lapa se trouve le village d'Argyropouli qui domine le paysage environnant car situé sur un promontoire à 250m d'altitude. Les chutes et les cascades y sont nombreuses, la végétation est intense et le lieu très visité est un havre de fraîcheur lorsque le soleil devient brûlant.

L'Argyropoli d'aujourd'hui

Les chutes d'eau sont nombreuses à Argiropoli Sur la place du village se trouve un magasin qui vend des produits à base d'avocates et des produits du terroir. Les patrons maîtrisent le français, ils ont habité des années durant au Canada. Ils vous remettront une feuille explicative qui vous guidera en connaissance de cause vers les vestiges historiques et religieuses du village.

Non loin, existe une nécropole mais je n'ai jamais eu l'occasion de la découvrir. Des escaliers ou la route vous conduiront  au bas du site qui est un écrin de verdure et de fraîcheur. Le village n'est pas dépourvu d'eau, il est arrosé à ses deux extrémités et des dizaines de chutes alimentent le site. elles y débitent plus de 800m3 d'eau à l'heure. Hier, elles produisaient de l'énergie, faisaient tourner des moulins. Ces eaux étaient vénérées et considérées comme une force divine.

Où sommes nous ?

Nous sommes sur l’ancien site de Lapa. L’endroit est habité aujourd’hui par plus ou moins 400 personnes. Le nombre augmente considérablement en été car des Athéniens prennent possession de leur demeure et viennent y retrouver la famille.

Les fouilles archéologiques ont surtout mis à jour des objets datant de la période hellénistique ou romaine. Grâce à différents écrits, on savait que Lapa était un centre important, très prisé par l’occupant Romain. Le site qui fut conquis et détruit par les légions de Metellus fut rapidement reconstruit et embelli. L’endroit riche en eaux, disposait à cette époque de thermes.

La route est bordée aujourd'hui de tavernes. Au pied des chutes d’eaux, vous pourrez y trouver le restaurant du "Vieux Moulin". L'endroit est bucolique et la cuisine excellente.

Et ensuite ?

Vous pouvez remonter la pente et ensuite, vers la droite vous diriger vers le village de Myriokefala et son monastère du Xème siècle qui dépend encore aujourd'hui du Patriarcat de Constantinople. Le lieu est un endroit de pèlerinage qui attire des centaines de croyants qui s'y rendent pour la plupart à pied. L'endroit contient des fresques murales mais elles sont malheureusement rarement accessibles.
Le monastère aurait été fondé par saint Jean, dit l'Etranger, ainsi dénommé alors que ce dernier serait né a Sivas près de Phaistos vers l'an 960. Il est curieux de constater le nombre de chapelles et d'églises en Crète qui sont attribuées ou qui portent le nom de ce saint. Autre choix, poursuivre votre route et après avoir traversé le pont, bifurquer vers la droite et suivre la route étroite qui serpente le long du cours d'eau et qui se rapproche du lac de Kourna et de Georgioupoli, deux endroits à ne pas manquer.

Retour à la page "Tourisme"

Retour à la page Accueil