bannecrete.jpg

Les gorges de Diktamos

Partis par ce beau dimanche d'août, nous roulons vers Katochori, pour effectuer la traversée des gorges de Diktamos, gorges moins popularisées que celles de Samaria ou que celles dévalant vers la côte sud de l’île et programmées par tous les Tours opérateurs de la Crète.

Ces gorges de Diktamos, autant belles que discrètes partent de Katachori rejoignent le village de Stylos, dont elles alimentent en eau champs et pâtures. Ce sont les seules gorges de la Crète qui descendent d'Ouest vers l'Est.

Nous roulons vers Malaxa

La route qui monte vers Malaxa, est étroite par intermittence, ces passages nécessitent prudence. Poursuivant vers Kontopoula, une signalisation bizarre attise nos commentaires.
Deux directions sont renseignées : tout droit ou à droite. Interloqués nous sommes, car la route poursuit son tracé en tournant à gauche, une autre continue tout droit. Nous tournons à gauche, non sans hésitations, et quelques minutes plus tard, nous sommes à l’entrée des gorges du Diktamos.

Pas si faciles, comme certains disent !

La distance parcourue en voiture étonne, elle paraît bien longue comparée aux 7 km de gorges attendues. Nous sommes à 300 mètres d’altitude et allons descendre jusqu’ à 40 mètres du niveau de la mer. Le parcours est décrit comme calme, verdoyant et ombragé, il est qualifié de facile. A nuancer selon moi, car certains passages rocheux sont problématiques, nécessitent escalades, grimpées ou descentes prudentes.

Mais vertes et belles !

Des platanes aux troncs imposants, une végétation variée, nous entourent. Des chèvres paressant à l'ombre, s’effarouchent à peine lors de notre passage. Elles seront la seule espèce vivante rencontrée sur le parcours. Dans les gorges, il n'y a que nous et ces chèvres somnolentes !
De nombreux lauriers rose jalonnent le tracé du lit de la rivière, qui poursuit sa lente descente, enserré entre les hautes parois rocheuses. Ce beau dimanche du mois d'août, voit l’endroit boudé par les touristes, la tranquillité des lieux a elle seule est un bonheur

Petits conseils

C’est une belle ballade, bucolique et calme à souhait. Si vous en avez la possibilité, mettez la à votre agenda ! Deux voitures n'est pas un luxe superflu. Vous en laisserez une à Katochori, au départ et vous la reprendrez grâce à la deuxième voiture que vous aurez laissée à Stylos. Autre solution : quémander un taxi. Les tenanciers des tavernes du village n'hésiteront pas à vous aider. Derniers conseils : prévoyez un coupe-faim, de l’eau en suffisance et surtout, partez tôt le matin.

Retour à la page "Tourisme"

Retour à la page Accueil