bannecrete.jpg

De Santorini à Rhodes en partant d'Heraklion

Santorin, île merveilleuse que chacun devrait visiter Des lieux prestigieux sont accessibles de la Crète, citons Santorin, Mykonos et Rhodes, qui demeure une des destinations les plus populaires de la Grèce. Nous vous suggérons une mini-croisière qui de Heraklion, vous conduira à Santorin, ensuite à Rhodes et ses sites médiévaux, qui font partie du patrimoine mondial de l’UNESCO.

De Santorin à Rhodes, il faudra compter sur plus ou moins neuf heures de traversée. Depuis Héraklion six liaisons par semaine assurent une traversée beaucoup plus courte vers Santorini, île enchanteresse que chacun devrait voir. Le rapide vous y amène en saison en moins de 150 minutes !

La vieille ville de Rhodes est un symbole absolu du multiculturalisme. L’apôtre Paul la visita en 57 av/J.C, ce y fut le début de la chrétienté, s’y installèrent les Croisés, les Génois, les Chevaliers de saint Jean et finalement, les Turcs. Aujourd’hui, elle accueille un tourisme à grande échelle, offrant des forfaits “tout compris”, des séjours à des prix démocratiques. Le dépaysement y est garanti, le soleil également, Hélios, (Soleil) n'était-il pas le dieu tutélaire de Rhodes ?

Lorsque votre avion perd de l’altitude, entame son atterrissage, le premier regard à travers du hublot, vous fait découvrir la taille gigantesque de ses hôtels qui bordent le bord de mer. A l’entrée du vieux port de Mandraki, on découvre, chacun haut perché sur son pilier, deux cerfs majestueux en bronze, qui semblent vouloir défendre les lieux, malgré la présence de l’imposante enceinte médiévale, qui entoure l’ancienne ville, toute proche.

Les nombreux bateaux de croisière, libèrent des milliers de visiteurs éphémères, qui vont être dirigés vers la rue Socrate, où abondent les magasins de souvenirs, les miniatures, bijoux et objets en étain chinois. Peut-être auront-ils le temps de voir les vestiges du temple d’Aphrodite et la plus belle des artères, la rue des Chevaliers, qui mène vers le Palais des Grands Maîtres.

Tant de choses à voir !

A l’ouest de la nouvelle ville, la colline d’Agios Stephanos et tout en haut, l’acropole, un ancien théâtre, les vestiges des temples dédiés à Zeus, Apollon, Athéna. Dans le quartier de Kastelliana, se dressent des édifices vénitiens, gothiques, arabes. On y trouve, mosquées, synagogues, églises byzantines, les principaux sites touristiques s’étendent sur 600 km2, difficile d tout décrire, même de tout voir! Ne passons pas à côté de l’impressionnante mosquée de Soliman le Turc, de la bibliothèque Ahmet Havouzas, de la Tour de l’Horloge. Un hammam y fonctionne et dans la mosquée du sultan Mustafa, des mariages s’y célébrant encore aujourd’hui. A proximité, l’église Agios Fanourios, le patron de la ville, une autre mosquée, appelée Recep Pacha. Les édifices religieux sont nombreux, citons Notre-Dame du Château, qui date du X1ème, la Vierge de Burgos, la plus grande église catholique de l’île et, l’église de la Sainte Trinité, qui coexiste avec le minaret voisin. Les charmes de la vieille ville de Rhodes ne peuvent nous faire oublier de visiter le musée archéologique. Parmi les pièces maîtresses, la stèle de Krito et Timarista, l’Aphrodite de Rhodes, un vase du VIème av J.C; la tête d’Hélios, une nymphe qui l’a perdue, de même que ses membres.

Dans la baie de Kallithea et le lieu du même nom, on trouve des sources thermales, construites pendant l’époque italienne, des maisons traditionnelles aux façades colorées. Autre curiosité de l’île: la Vallée des papillons, habitat de valeur écologique rare, où chaque année, de juin à septembre, le papillon “phylum Panaxia quadripunctaria”, ( ne me le faites pas répéter) s’y rassemble par milliers. Un autre joyaux vert, est sans conteste le superbe parc Rhodini.

Dans la région, le monastère de Panagia Tsambika, est considérée comme miraculeuse pour les femmes qui peinent à avoir un enfant. Autre lieu, le village de Lindos et son acropole haut perché. Là-haut, on y découvre une église byzantine en ruine, un portique dorique datant de IIème av.J.C et une vue superbe sur les environs.

Les plus belles plages

Afandou (18 km de la capitale). 3 km de la plage organisée - Tavernes en bord de mer. Son terrain de golf -
Tsambika (26 km de la capitale). Un paradis pour les enfants, avec des eaux peu profondes, de sable fin et des sports nautiques.
Gennadi (63 km de la capitale). Vaste plage avec de l'eau profonde, de nombreux bars. Lieu que préfèrent les jeunes.
Sur le chemin de Kattavia, les plages d’Agios Yiorgos et de Kavos, isolés - sable noir et des cèdres. Accès difficile, nécessite des véhicules à quatre roues motrices.
Moins connue est la plage dans le village de Fournos Monolithos (78 km de la capitale) avec de petites plages entre des falaises spectaculaires.

Retour à la page "Tourisme"

Retour à la page Accueil